☀︎
Notes de lecture 2013

Note de lecture : « La sonate hydrogène » (Iain M. Banks)

Neuvième et hélas ultime roman de la « Culture » : apothéose de la curiosité moteur de la vie.

sonate hydrogèneLECTURE À PARTIR DE LA VERSION ORIGINALE

Publié en octobre 2012, le neuvième roman du cycle de la Culture pourra (hasard de l’écriture…) faire figure d’apothéose pour Iain M. Banks. Pas nécessairement en termes de pure qualité narrative (« Une forme de guerre » reste difficile à égaler) ou de machiavélisme noir de l’intrigue (« Excession » ou « Les enfers virtuels » sont de sérieux concurrents), mais parce que cet ultime roman met sans doute en scène le cœur même de la Culture, ce qui au fond la fait exister et avancer, à savoir la curiosité comme art de vivre et de penser.

Les Gzilt, une civilisation fort proche et d’un niveau technologique sensiblement équivalent à la Culture, qui furent même, des centaines d’années auparavant, au nombre des systèmes ayant discuté ensemble de la fondation de la Culture elle-même, avant finalement de décliner poliment l’offre qui leur fut faite de se joindre au creuset en création, se préparent à « sublimer », à rejoindre ce stade ultime des populations qui ont tout vu, tout entendu, tout fait, et qui aspirent collectivement à se dissoudre dans ce mystérieux nirvana où les ont précédé tant d’autres civilisations du plus haut niveau de technologie et de maturité.

Une jeune réserviste de l’Armée (dans cette société Gzilt qui présente le curieux miroir militaro-techno-démocratique du communisme libertaire de la Culture, tout citoyen ou presque est réserviste), avant tout musicienne en voie de réaliser, juste avant la Sublimation, l’œuvre de sa vie, à savoir une exécution parfaite de la légendaire et réputée injouable sonate Hydrogène du compositeur T.C. Vilabier, va se trouver bien malgré elle entraînée dans un tourbillon totalement frénétique, à quelques jours du point final de sa civilisation, engendré par une folle quête de vérité « in extremis », où l’on découvrira à ses côtés le jeu forcené des factions gzilt ayant décidé de promouvoir envers et contre tout la sublimation, l’étrange périple d’un ermite de la Culture à la longévité surprenante, et qui pourrait à ce titre détenir dans sa monstrueuse mémoire des secrets fondateurs que l’on croyait oubliés de tous, et enfin, toujours, le charme et le ravissement d’un groupe informel d’IAs de la Culture (lointaine réminiscence des cercles ad hoc d’ « Excession ») bien décidés à SAVOIR et COMPRENDRE ce qui se passe…

Banks étant un vrai romancier, les réflexions intenses qu’engendre la lecture ne sont jamais chez lui présentées en digressions indigestes ou en bavardages d’essayiste, mais bien tissées dans la trame même du récit : rôle social et psychologique d’un outre-monde, fatigue morale d’une civilisation, inventivité et curiosité comme moteurs (et au passage, comme condition nécessaire de la possibilité d’IAs fortes et bonnes, pour verser sa pièce au débat « Strong AI / Friendly AI » qui continue à enflammer cogniticiens, prospectivistes et chercheurs en singularité)… tout cela nous rappelle une fois de plus que Banks, pour avoir choisi un « théâtre des opérations » situé « ailleurs et demain », et comptant parmi les plus flamboyants, efficaces et intelligents des space operas, nous parle toujours et avant tout d’ « ici et maintenant ».

Banks est grand, je le savais, et il ne m’aura donc jamais déçu.

Pour acheter le livre chez Charybde, c’est ici.

The-Hydrogen-Sonata-Iain-M-Banks

À propos de Hugues

Un lecteur, un libraire, entre autres.

Discussion

Rétroliens/Pings

  1. Pingback: Note de lecture : "The Quarry" (Iain Banks) | Charybde 2 : le Blog - 27 février 2014

  2. Pingback: Je me souviens de : « Le seigneur des guêpes  (Iain Banks) | «Charybde 2 : le Blog - 13 novembre 2014

  3. Pingback: Note de lecture : « Le dénouement  (Lionel Ruffel) | «Charybde 27 : le Blog - 3 septembre 2015

  4. Pingback: Note de lecture : « Vision aveugle  (Peter Watts) | «Charybde 27 : le Blog - 28 octobre 2015

  5. Pingback: Note de lecture : « Red Planets : Marxism and Science Fiction  (Mark Bould & China Miéville) | «Charybde 27 : le Blog - 13 avril 2017

  6. Pingback: Note de lecture : « Le Gambit du Renard  (Yoon Ha Lee) | «Charybde 27 : le Blog - 4 février 2019

  7. Pingback: Note de lecture : « Simili-love  (Antoine Jaquier) | «Charybde 27 : le Blog - 26 mai 2019

  8. Pingback: Note de lecture : « Réjouissez-vous  (Steven Erikson) | «Charybde 27 : le Blog - 26 août 2019

  9. Pingback: Note de lecture : « Projectiles au sens propre  (Pierre Senges) | «Charybde 27 : le Blog - 24 juin 2020

  10. Pingback: Note de lecture : « Canopus dans Argo : Archives  (Doris Lessing) | «Charybde 27 : le Blog - 9 août 2020

  11. Pingback: Note de lecture : « Les diplomates  (Baptiste Morizot) | «Charybde 27 : le Blog - 27 août 2020

  12. Pingback: Note de lecture : « Hors des décombres du monde  (Yannick Rumpala) | «Charybde 27 : le Blog - 7 septembre 2020

  13. Pingback: Note de lecture : « Basqu.I.A.t  (Ian Soliane) | «Charybde 27 : le Blog - 5 mars 2021

  14. Pingback: Note de lecture : « Mécaniques sauvages  (Daylon) | «Charybde 27 : le Blog - 10 mai 2021

  15. Pingback: Note de lecture : « Ru  (Camille Leboulanger) | «Charybde 27 : le Blog - 5 juin 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :