☀︎
archives

charybde2

Un lecteur, un libraire, entre autres.
charybde2 a écrit 2184 articles de Charybde 27 : le Blog

Note de lecture : « Le chant de la mutilation » (Jason Hrivnak)

La fabrication d’un Démon ou le songe ultime du schizophrène – et ce qui s’obstine à y résister. Proprement hallucinant. x J’avais passé la nuit à son chevet, à le regarder dormir. La moindre contraction visible sur son visage ne faisait que renforcer mon désir de lui nuire. Je le réveillai une heure avant l’aube … Lire la suite

Note de lecture : « Shiloh » (Shelby Foote)

Vécu et ressenti dans la chair meurtrie et l’esprit enfiévré, au ras du terrain, le choc chaotique de la première grande bataille moderne, au cours de la Guerre de Sécession. x Écrivain s’inscrivant de manière volontariste dans la tradition du Deep South, grand admirateur, naturellement, de William Faulkner, Shelby Foote (1916-2005) a déjà trois romans … Lire la suite

Note de lecture : « Steve Jobs » (Alban Lefranc)

Du multiple corps d’un roi à la solitude conquérante : un magistral recodage d’une figure contemporaine mythique et adulée. x « Steve Jobs, corps aboli » avait été créé en 2016 à Théâtre Ouvert dans une mise en scène de Robert Cantarella. Depuis, Alban Lefranc nous avait offert « Table rase » (pièce elle-même retravaillée à partir de son … Lire la suite

Note de lecture : « L’ellipse du bois » (Derek Munn)

Ce que cache une certaine photographie, derrière elle et en nous. x Un garçon émerge du bois, où au moins ce qui est caché est caché par quelque chose de visible, il n’en est pas sorti complètement, mais sort-on jamais complètement d’un bois quand on y a habité ? À l’orée, il ausculte les contradictions … Lire la suite

Note de lecture : « Le sommeil d’Europe » (Yoko Tawada)

Langues, lettres et musique en vecteur oblique de découverte de soi et de l’Europe, par une jeune japonaise des années 80. x Voilà plus de trente ans que j’ai atterri dans cette région du continent euroasiatique. Plus exactement : au cœur d’une monarchie qui n’existait plus. Durant tout le vol, j’avais été comme sonnée, je … Lire la suite

Note de lecture : « Le Gambit du Renard » (Yoon Ha Lee)

Mathématiques souterraines et sociétés de castes combattantes. Guerrier, politique et brillant. x À l’académie Kel, une instructrice avait expliqué à la promotion de Cheris que le crible de seuil était une arme à utiliser en dernier recours, et pas seulement à cause de ses fameuses implications. Ladite instructrice avait eu l’occasion de voir un crible … Lire la suite

Note de lecture : « L’autre côté » (Léo Henry)

Superbe fable réaliste et intense poésie de l’imaginaire pour mieux saisir l’envers du décor des réfugiés. x L’arrière-salle du Paon de Colchide est à demi ouverte sur la ruelle, d’où entrent, par bouffées, des odeurs de métal chaud, de pisse fraîche et de malt grillé de la brûlerie voisine. Les murs sont décorés de carreaux … Lire la suite

Note de lecture : « Kiruna » (Maylis de Kerangal)

Une saisissante visite guidée dans les profondeurs techniques, mythiques et humaines de la plus grande et la plus septentrionale mine de fer au monde. x J’ai cherché une mine où aller. Une mine active, bruyante et peuplée – et non un bassin industriel désactivé, recyclé en patrimoine muséal témoignant d’un passé, archivant une histoire humaine. … Lire la suite

Note de lecture : « Briser la glace » (Julien Blanc-Gras)

La côte ouest du Groenland comme marqueur indistinct d’une époque. Un magnifique et rusé carnet de voyage. x L’ours se tient immobile, à quelques mètres. Je fais face au sommet de la chaîne alimentaire et je retiens mon souffle ; c’est la moindre des choses quand on dévisage le seigneur de la banquise. Je sais … Lire la suite

Note de lecture : « Chasse royale – Deuxième branche III » – Rois du monde 4 (Jean-Philippe Jaworski)

Autour d’une incursion suicidaire et d’un siège épique, un quatrième volume qui met sournoisement en place le décor d’une vraisemblable apothéose de la grande saga de la Gaule celtique. x Des étrangers dans mes murs. Pas même des Bituriges, ni des parents sénons de mon épouse. De parfaits étrangers : des Éduens et quelques Séquanes, … Lire la suite