☀︎
archives

Archive de

Note de lecture : « Le soufre et le moisi – La droite littéraire après 1945 » (François Dufay)

Chardonne, Morand et les hussards, cynisme et réhabilitation morale. x Dans cet essai de 2006 publié chez Perrin, s’appuyant notamment sur un épluchage minutieux de correspondances, dont beaucoup inédites ou publiées depuis peu, François Dufay ne dressait pas tant le portrait de la « droite littéraire après 1945 » (comme l’indique de façon un peu … Lire la suite

Note de lecture : « Pour en finir avec les chiffres ronds » (Enrique Vila-Matas)

52 chroniques nécrologiques poétiques, exercice d’admiration et guide portatif pour entrer dans l’œuvre d’Enrique Vila-Matas. x Dans ce livre publié en 1997, traduit de l’espagnol par Pierre-Olivier Sanchez pour les regrettées éditions Passage du Nord/Ouest en 2004, avec une préface de l’auteur d’août 2003 écrite seulement quelques semaines après la disparition de Roberto Bolaño à … Lire la suite

Note de lecture : « Data transport » (Mathieu Brosseau)

Un cargo culte sauvant des eaux la réinvention possible de la littérature et du corps. Magique, fou et fort. x Publié en mai 2015 aux jeunes éditions de l’Ogre, dont j’avais déjà beaucoup apprécié les titres de Max Blecher et de Fabien Clouette, avant de découvrir, enchanté, celui de Marie Cosnay en août, le premier … Lire la suite

Note de lecture : « La conscience de Zeno » (Italo Svevo)

L’introspection d’un héros incertain et emblématique. x Italo Svevo (1861-1928) publia vers la fin de sa vie, en 1923, ce dernier roman reconnu comme son chef d’œuvre, un livre marqué par la décadence de l’empire austro-hongrois et la période de basculement du monde dans laquelle il vécut dans sa ville de Trieste, carrefour européen et caisse … Lire la suite

Note de lecture : « La minute prescrite pour l’assaut » (Jérôme Leroy)

Éloge du monde d’avant en pleine apocalypse, dans une société marchande en phase terminale. x Annoncée, évidente depuis plusieurs années pour Kléber, le héros du livre, l’apocalypse est là – attentats et guerre nucléaire, fièvre hémorragique tueuse de masse, enfants accros aux jeux vidéo qui deviennent des assassins sanguinaires, forces spéciales de sécurité qui tuent … Lire la suite

Note de lecture : « Marée stellaire » (David Brin)

Grandeur et péril de l’accès au voyage spatial dans une galaxie claustrophobique aux nombreux fanatiques survitaminés. x RELECTURE Publié en 1983, couronné la même année par le triplé des plus grands prix mondiaux de science-fiction (Hugo, Nebula et Locus), traduit en français en 1986 par Gérard Lebec chez J’ai Lu, le deuxième roman de l’ex-professeur … Lire la suite

Note de lecture : « En toute franchise » (Richard Ford)

Quatre nouvelles du héros vieillissant de Richard Ford, confronté aux conséquences de l’ouragan Sandy, pour dire une Amérique déclinante et désenchantée. x Agent immobilier à la retraite, ayant survécu à un cancer de la prostate, le héros vieillissant de Richard Ford, Franck Bascombe, émarge maintenant à soixante-huit ans à la rubrique «agenda vierge». Même s’il consacre … Lire la suite

Note de lecture : « Vision aveugle » (Peter Watts)

Un contact extra-terrestre radicalement « autre » pour mieux spéculer sur l’humanité et la conscience de soi. x Publié en 2006, nominé cette année-là pour les prix Hugo et Locus, traduit en français en 2009 au Fleuve Noir par Gilles Goulet, le quatrième roman de l’ex-biologiste marin canadien Peter Watts, après sa formidable trilogie des « Rifteurs » (1999-2004), … Lire la suite

Note de lecture : « Le requiem de Terezin » (Josef Bor)

Face-à-face bouleversant entre l’art et la mort au camp de Theresienstadt. x J’ai eu envie de vous reparler de ce récit de Josef Bor en découvrant, dans le deuxième numéro de «La moitié du fourbi», le superbe texte d’Hélène Gaudy sur Kurt Gerron, acteur et réalisateur allemand, qui joua notamment dans L’Ange bleu aux côtés de … Lire la suite

Note de lecture : « Mikki et le village miniature » (Mika Biermann)

Féroce et réjouissant, le village miniature de Mika Biermann et son Dieu (quasiment) impuissant.   x L’écrivain, ce démiurge (éventuellement) fragile qui exerce son pouvoir en maniant sa plume, semble ici se venger des voisinages cruels et mesquins des petits villages pimpants, évoquant ainsi, immanquablement, «La ballade des gens qui sont nés quelque part» de Georges … Lire la suite