☀︎
accueil

Latest Post

Un premier aperçu en 16 titres de notre septembre 2016

Comme vous le savez si vous suivez un tant soit peu ce blog, ou si vous fréquentez – physiquement ou virtuellement – la librairie Charybde, nous n’avons pas une fascination exagérée pour les « nouveautés », et notre librairie se consacre, en proportion, bien davantage à ce qu’il est convenu d’appeler le « fond » (les livres parus il y a plus de quelques mois, donc) et aux véritables « nouveautés » (à savoir tout grand livre pas encore lu…). La « rentrée littéraire » de fin août début septembre n’est donc pas un phénomène qui nous est cher, en soi.

Néanmoins, il est important, semble-t-il, pour les auteurs et les éditeurs que nous apprécions, et dont les textes nous touchent – à quelque titre que ce soit – que leur qualité reste le moins longtemps possible ignorée, car – hélas – les conditions actuelles du marché du livre font que le succès d’un texte dépend beaucoup (trop) de ses premières semaines et de ses premiers mois de disponibilité. Si nous regrettons fort cette situation, nous voulons néanmoins contribuer, dans la mesure de nos petits moyens, à répandre cette modeste bonne parole, au moment idoine, sur ce que nous aimons.

Voici donc une première série de chroniques, portant sur 16 titres. D’autres suivront, nos piles à lire en septembre sont encore bien fournies en lectures a priori susceptibles de nous enchanter.

x

senges-couv

Julien d’Abrigeon, « Sombre aux abords » (Quidam) : réécrire subtilement, d’un rude élan poétique, l’album rock « Darkness on the Edge of Town » de Bruce Springsteen dans un doux et dur « no future » contemporain entre Ariège et Drôme. La note de lecture par Charybde 2 est ici.

Laure des Accords, « Grichka » (Verdier) : l’éclosion d’un jeune homme par la langue et le théâtre, et le dévoilement des histoires, trajectoires et secrets de famille de ses proches, au fil d’un récit polyphonique pour dire la force des mots. La note de lecture par Charybde 7 est ici, et Laure des Accords sera à la librairie Charybde le 1er septembre prochain à partir de 19 h 30.

Sergio Aquindo & Pierre Senges, « Cendres – Des hommes et des bulletins » (Le Tripode) : à partir du tableau de Bruegel « Les mendiants », imaginer en mots et en images toute une histoire alternative en 1425, vertige de la liste, de la variation, de la littérature, du Moyen Âge à notre drôle de contemporain. La note de lecture par Charybde 2 est ici.

Frédéric Boyer, « Yeux noirs » (P.O.L.) : raconter l’histoire d’un souvenir perdu, en une méditation éblouissante sur l’enfance, l’amour et le passage du temps. La note de lecture par Charybde 7 est ici.

x

1ereBALCraig Clevenger, « Le contorsionniste » (Le Nouvel Attila) : être l’un des meilleurs faussaires vivants, être sujet à des crises de migraine si intenses que l’overdose médicamenteuse guette, et devoir gérer ses identités multiples face au filtre psychiatrique de la société américaine. La note de lecture par Charybde 2 est ici.

Fabien Clouette, « Le bal des ardents » (L’Ogre) : carnaval et révolution, jours des fous et nuits des disparus, sous le signe du boomerang. Une œuvre rare. La note de lecture par Charybde 2 est ici.

Jean-Paul Dubois, « La succession » (L’Olivier) : d’une famille toulousaine cosmopolite marquée par les suicides à la pelote basque professionnelle en Floride, et retour. Curieux et déchirant. La note de lecture par Charybde 2 est ici.

Katherine Dunn, « Amour monstre » (Gallmeister) : lorsqu’un couple de forains décide de donner naissance à ses propres monstres exclusifs, le cirque change de nature. Humour ravageur et explosion des sentiments. La note de lecture par Charybde 2 est ici.

Frédéric Fiolof, « La magie dans les villes » (Quidam) : un extraordinaire et paradoxal réenchantement du quotidien par la plume de l’imagination poétique et de la complicité amoureuse. La note de lecture par Charybde 2 est ici, et Frédéric Fiolof sera à la librairie Charybde le 6 septembre prochain à partir de 19 h 30.

Larry Fondation, « Effets indésirables » (Tusitala) : de nouveaux instantanés, brefs, vifs, cruels et poignants de la véritable vie actuelle dans les rues de Los Angeles. La note de lecture par Charybde 2 est ici.

 

Le_voyage_de_Hanuman

x

Andreï Ivanov, « Le voyage de Hanumân » (Le Tripode) : les errances d’un duo de paumés, compagnons d’infortune dans un camp de réfugiés danois. Un roman foudroyant qui arrache tous les masques. La note de lecture par Charybde 7 est ici et Andreï Ivanov sera à la librairie Charybde le 5 octobre prochain à partir de 19 h 30.

Gilles Marchand, « Une bouche sans personne » (Les Forges de Vulcain) : convoquer toutes les ressources de la tendresse et de la fantaisie absurde pour faire entendre la confession émue et singulière d’un homme marqué par une terrible cicatrice. La note de lecture par Charybde 7 est ici et Gilles Marchand sera à la librairie Charybde le 6 octobre prochain à partir de 19 h 30.

Kerry Howley, « La Cage » (Vies Parallèles) : deux tranches de vie nues jusqu’à l’os, épaisses et humaines, et le regard touchant et de plus en plus halluciné d’une jeune étudiante qui s’enfonce à la recherche d’une expérience unique, celle du combat à mains nues dans une cage. Le coup de cœur de Charybde 1 est ici.

Emmanuel Venet, « Marcher droit, tourner en rond » (Verdier) : le monologue intérieur splendide et savoureux d’un homme atteint du syndrome d’Asperger, qui le contraint à une franchise totale, ou le cauchemar d’une vie sans mensonge. La note de lecture par Charybde 7 est ici, et Emmanuel Venet sera à la librairie Charybde le 13 octobre prochain à partir de 19 h 30.

x

marcher_droit-168x264-1

x

x

Emmanuel Villin, « Sporting Club » (Asphalte) : dans une ville méditerranéenne en pleine transformation, accablée par un soleil écrasant, un homme trompe l’attente en passant ses journées dans un club de natation. Un premier roman à l’atmosphère envoûtante, où les certitudes se dérobent, et où le temps prend une consistance nouvelle. La note de lecture par Charybde 7 est ici, et Emmanuel Villin sera au Sélect (99 boulevard du Montparnasse à Paris) en compagnie de la librairie Charybde le 8 septembre prochain à partir de 19 h 00.

Éric Vuillard, « 14 juillet » (Actes Sud) : dans la rue et sous les remparts avec les individus surchauffés en lutte, qui formeront ou non ce mystère collectif de l’Histoire. Une relecture étonnante d’une date devenue bizarrement emblématique entre toutes. La note de lecture par Charybde 2 est ici.

x

Bonnes lectures – et bonnes soirées à venir chez Charybde – à toutes et à tous !

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 165 autres abonnés