☀︎
archives

Notes de lecture 2022

Cette catégorie contient 199 articles

Note de lecture : « Chienne » (Marie-Pier Lafontaine)

La chronique crue et tranchante d’une enfance vécue sous les sévices abominables du père et la lâcheté de la mère. L’étrange magie des mots nés de l’horreur sans fard. x Je dissimulais mes désirs dans des textes de fiction, enfant. Deux sœurs en fugue. Pourchassées par un monstre à deux têtes. Elles s’enfuyaient dans de … Lire la suite

Note de lecture : « Le réalisme capitaliste » (Mark Fisher)

En moins de 100 pages ancrées dans l’héritage de Fredric Jameson et de Slavoj Žižek comme dans une pop culture foisonnante et active, une redoutable analyse de ce que nous fait le capitalisme contemporain, en profondeur. x Dans une des scènes-clés du film d’Alfonso Cuarón, Les Fils de l’homme, sorti en 2006, Théo, le personnage incarné … Lire la suite

Note de lecture : « Le militaire – Une histoire française » (Claude Serfati)

Riche en informations précieuses, mais agencées de manière pas toujours très convaincante, une analyse plutôt décevante du « militarisme » français, historique et contemporain. x La France a mené 111 interventions militaires entre 1991 et 2015, soit en moyenne près de cinq interventions par an. Ou plutôt 126 interventions militaires entre 1962 et 2011. Ou encore : … Lire la suite

Note de lecture : « Du rock, du punk, de la pop et du reste » (Jean-Michel Espitallier)

Une plongée amoureuse, complice, érudite, éclectique et toujours lucide dans les musiques actuelles qui nous font tant vibrer, toujours, malgré la tristesse qui nous saisit parfois devant leur spectaculaire marchand effréné. x J’ai écouté et aimé à peu près tout les genres, avec mes préférences, mes lacunes, ma subjectivité, mes emportements. Avec mes tripes. Des … Lire la suite

Note de lecture : « À dos de crocodile » (Greg Egan)

Comment occuper intelligemment et tendrement une immortalité de facto ? Une fable scientifique et humaine de haute volée. x Leila et Jasim étaient mariés depuis dix mille trois cent neuf ans quand ils commencèrent à envisager de mourir. Ils avaient connu l’amour, élevé des enfants et vu prospérer leur descendance, génération après génération. Ils avaient … Lire la suite

Note de lecture : « Mort d’un personnage » (Jean Giono)

À Marseille vers 1880, les dernières années de Pauline de Théus, l’héroïne du « Hussard sur le toit », racontées par son petit-fils. Un étonnant tour de force littéraire, inattendu même après coup et joliment poignant dans sa retenue légèrement ironique. X RELECTURE Ma grand-mère attendait constamment demain. Le jour qu’elle vivait n’avait plus de forme. Seul, … Lire la suite

Note de lecture : « La transparence » (Adrien Lafille)

Entre ville des hauteurs et ville du lac, sous toutes ses formes poétiques, une imagination combative sachant user du diamant de l’enfance pour griffer le réel désenchanté et les peurs paranoïaques recyclées à partir de la conformité. x C’est le bord de la ville et l’horizon est plat, c’est une plaine, les herbes craquent de … Lire la suite

Note de lecture : « Angelo » (Jean Giono)

Un peu plus que la « première version » du célèbre « Hussard sur le toit » de Giono, un éclairage alerte et cavalier en diable sur la genèse du jeune colonel turinois Angelo Pardi, exilé en Provence en 1840 après un duel anti-autrichien. x RELECTURE Le charmant Cavour n’avait pas encore commencé à vocaliser entre ses favoris roux … Lire la suite

Note de lecture : « Comment saboter un pipeline » (Andreas Malm)

La profonde lassitude d’un activiste face à l’inaction climatique, qui prône désormais, en toute rationalité, et en démontant le mythe de la non-violence, le passage à l’éco-sabotage ingénieux et déterminé. x x Au dernier jour des négociations, nous nous sommes préparés pour notre action la plus audacieuse. Depuis une semaine, nous campions dans un gymnase … Lire la suite

Note de lecture : « Portrait d’une fille qui ne se ressemble plus » (Laurent Georjin)

La belle tentative poétique et acérée de reconstruction d’une vie à partir du journal absent de six années d’internement psychiatrique. X C’est le dernier jour, le dernier jour de l’année. Tu ne sais pas laquelle. Tu n’as pas de calendrier sous les yeux ni à portée de mains. Tu n’as jamais voulu en avoir au … Lire la suite