☀︎
archives

Nouveautés

Cette catégorie contient 768 articles

Note de lecture : « Manaraga » (Vladimir Sorokine)

Un fabuleux et hautement métaphorique thriller d’anticipation, à base d’art de cuisiner la littérature, (presque) stricto sensu. x Soir : Brochettes d’esturgeon grillées à L’Idiot. Roman bon poids, 720 grammes, du massif, 509 pages, papier vélin, reliure pleine toile. A largement suffi pour huit brochettes. Comme convenu, le client et ses sept invités avaient solennellement … Lire la suite

Note de lecture : « Lire, écrire, se révolter » (Sébastien Doubinsky)

Lier avec force et assurance trois actions littéraires et politiques que trop de doxas s’évertuent à cloisonner. x L’une des particularités notables de Sébastien Doubinsky, auteur français vivant au Danemark, est, depuis maintenant de nombreuses années, d’écrire aussi bien en anglais qu’en français. C’est ainsi par exemple que son roman « Absinthe », écrit en 2016 pour Dalkey … Lire la suite

Note de lecture : « Trompe-la-mort » (Lionel Ruffel)

S’appuyer sur Les Mille et Une Nuits, Le Décaméron et L’Insurrection qui vient pour dessiner les contours d’une littérature de la retraite en combattant. Brillant et salutaire. x « Il y aurait, là-bas, à l’autre bout du monde, une île. » Cette phrase, quand l’ai-je lue pour la première fois ? Il y a vingt ans probablement. … Lire la suite

Note de lecture : « Au pays qui te ressemble » (Lisa Ginzburg)

Frontières de l’amour. x La narratrice du roman de Lisa Ginzburg, publié en 2013, traduit de l’italien par Martin Rueff pour les éditions Verdier (2019), une documentariste italienne installée à Paris, raconte a posteriori l’enchantement de son amour avec Ramos, un chorégraphe et danseur brésilien magnifique et surdoué, un personnage excessif, violent, à l’énergie infatigable … Lire la suite

Note de lecture : « Absinthe » (Sébastien Doubinsky)

Lorsque la trame du multivers entre en joyeuse déliquescence, que les rapports entre nature, hommes et dieux se mettent à bouger, vers une apocalypse inattendue : du grand Sébastien Doubinsky. x Des briques d’abord disjointes en apparence et des personnages baroques qui ne sembleraient pas, en toute rationalité, devoir un jour interagir : familier de … Lire la suite

Note de lecture : « La liberté totale » (Pablo Katchadjian)

Fausse pièce de théâtre et véritable roman de l’indétermination, de la liberté et de l’imagination – et du risque souverain que cela comporte. x En seulement deux textes jusqu’alors traduits en français, son « Quoi faire » de 2010 et son « Merci » de 2011, l’Argentin Pablo Katchadjian s’est hissé presque instantanément dans les hauteurs de mon petit … Lire la suite

Note de lecture : « Pour l’amour des livres » (Michel Le Bris)

Un magnifique acte de remerciement pour ce que la vie, en chacun de nous, doit aux livres. x Il y a quelque temps, au lendemain d’une hospitalisation, Michel Le Bris a cru un bref instant qu’il allait devenir aveugle, et a alors réalisé, en un éclair digne d’un roman, à quel point la lecture était … Lire la suite

Note de lecture : « Une colère française » (Denis Maillard)

Hyper-présidence, corps intermédiaires et gilets jaunes : ce que cela pourrait impliquer pour l’avenir, par un fin connaisseur du corps social en entreprise. x Avril 2014. « Tu vois ça, c’est la pièce des négociations sociales. Eh bien, c’est fini, je ne vais plus perdre mon temps avec les syndicats ! » La salle, désormais vide, que … Lire la suite

Note de lecture : « Ressacs » (Collectif)

Drôles, poignantes, absurdes, sociales, poétiques, politiques, rusées, joueuses : treize nouvelles sur la mer pour la dernière en date des anthologies collectives Antidata. x La mer. L’un des sujets de fiction les plus vastes qui soient, certainement. L’un des plus couverts aussi, par les créateurs, et ce depuis des siècles. Celles et ceux qui fréquentent … Lire la suite

Note de lecture : « Qu’est-ce que la pop’ philosophie ? » (Laurent de Sutter)

Une précieuse et joueuse explicitation de l’un des concepts souterrains essentiels chez Gilles Deleuze – et un guide rusé pour une approche de la lecture en intensité. x En 1973, Gilles Deleuze, pris à partie sur un certain nombre de sujets par un jeune doctorant, lui écrivait notamment en réponse : « Et sans doute, on … Lire la suite