☀︎
archives

Nouveautés

Cette catégorie contient 1145 articles

Note de lecture : « Ordure » (Eugene Marten)

Dans les interstices de la consommation corporate de toute nature, avec un agent d’entretien des plus ordinaires. Ou presque. Quand soudain, minimaliste et glaçante : l’horreur ? x L’immeuble possédait ses propres parapluies. Les gens en profitent. Ils oublient. Avaient pris l’habitude de ramener les parapluies à leur bureau ou dans leur box de travail … Lire la suite

Note de lecture : « Andrea de dos » (Michel Jullien)

La réjouissante plongée au cœur de la foule extravagante et ordinaire d’un pèlerinage religieux où il s’agit avant tout, pendant plusieurs jours, de ne pas lâcher LA CORDE. Une réjouissante et malicieuse fête du langage. x L’autobus avala la via dos Anjos en se raillant des freins, léonin d’acabit, s’appropriant les carrefours ; il suffit … Lire la suite

Note de lecture : « La plus secrète mémoire des hommes » (Mohamed Mbougar Sarr)

Brillante et violemment astucieuse, une démonstration hallucinante et joueuse de la place opérationnelle indispensable de la littérature dans le monde. x 27 août 2018 D’un écrivain et de son œuvre, on peut au moins savoir ceci : l’un et l’autre marchent ensemble dans le labyrinthe le plus parfait qu’on puisse imaginer, une longue route circulaire, … Lire la suite

Note de lecture : « Sales chiens » (JB Hanak)

En 2010, entre rock, hip-hop et électro, une tournée du mythique duo indie dDamage. À deux cents à l’heure, une histoire d’amour fraternel, d’amour de la musique, de bricolage et de génie, de galère magnifique et de chien imaginaire. Un choc. x Mon grand frère, c’est Fred. La personne que j’aime le plus au monde. … Lire la suite

Note de lecture : « Appartement 816 » (Olivier Bordaçarre)

Dans le filet serré de la sécurité sanitaire et sociale, le huis clos ravageur, conté à même les murs, d’une famille presque ordinaire. Un tour de force justement terrifiant. x Vérification faite sur le calendrier : on va bientôt entamer le sixième mois d’Isolement Général Total (un IGT qui a succédé à six mois d’IGSP … Lire la suite

Note de lecture : « Mort en pleine mer et autres enquêtes » – Montalbano 27 (Andrea Camilleri)

Huit nouvelles particulièrement savoureuses issues de la jeunesse de notre commissaire sicilien préféré. x Ils étaient assis sur la véranda, à parler de choses et d’autres, quand Livia, soudain, sortit une phrase qui surprit Montalbano. – Quand tu seras vieux, tu te comporteras pire qu’un chat routinier, dit-elle. – Pourquoi ? demanda le commissaire, éberlué. … Lire la suite

Note de lecture : « Archéologies ferroviaires » (Bruno Lecat)

Conduite au rythme paisible et attentif de la marche à pied, une formidable leçon de géographie psychologique, politique et humaine, conduite au fil des imaginaires du rail, de la désaffection et du toujours-en-devenir, au long de 50 km d’anciennes voies ferrées. x cinquante secondes d’arc à Vendargues À la gare de Vendargues, 50 ans après … Lire la suite

Note de lecture : « Mira Ceti » (Sébastien Doubinsky)

Ex-peintre et néo-marin, un étonnant voyageur contemporain, entre Ulysse et Orphée, distille pour nous la poésie inattendue d’une traversée qui ne sera jamais ce qu’elle paraissait d’abord. x Il faisait une chaleur incroyable en ce début d’après-midi et mes galoches de matelot de seconde zone martelaient l’asphalte comme une plaque de métal chauffée à blanc. … Lire la suite

Note de lecture : « Biotope et anatomie de l’homme domestique » (Philippe Annocque)

Une redoutable et fort joueuse architecture d’aphorismes autour du corps humain et de ses ordinaires environs immédiats. x Les autrices et auteurs qui se risquent à travailler dans la redoutable zone des aphorismes savent, comme les lectrices et lecteurs attentifs, à quel point, malgré la facilité apparente d’arpentage, vue de loin, de ce lieu particulier … Lire la suite

Note de lecture : « Steven Soderbergh, anatomie des fluides » (Pauline Guedj)

Une lumineuse analyse des fils conducteurs de l’une des œuvres les plus protéiformes en apparence au sein du cinéma contemporain. x Cannes, mai 1989. Le festival ouvre ses portes dans quelques jours. L’heure est à l’excitation et au soulagement. Deux événements ont failli perturber la tenue de cette quarante-deuxième édition. Plusieurs mois auparavant, le réalisateur … Lire la suite