☀︎
archives

Archive de

Note de lecture : « Please » (Derek Munn)

La poésie songeuse, malicieuse et humblement combative d’un maître des feux secrets de la prose romanesque et de l’exégèse artistique. x x on revient à la ligne rassemble en troupeau de vulnérables mots pour imaginer un courage conjurer les menaces moqueuses d’un désert blanc d’une nuit de tempête quand le loup rôde x Les textes … Lire la suite

Note de lecture : « Le Signal » (Sophie Poirier)

D’un immeuble en bord de plage, puissamment symbolique et voué à la démolition, extraire une intense et poétique histoire d’amour incalculable. x Cette station balnéaire n’était pas comme les autres. Les tamaris tordus ? Mais tous les fronts de mer ont les mêmes arbres penchés. Les trottoirs de ce rose fané, avec des fissures ? … Lire la suite

Note de lecture : « Promenades accompagné (minuties) » (Olivier Hervy)

Une treizième occasion de se plonger dans le travail discret – et minutieux, bien entendu – d’un rare spécialiste de la narration ultra-courte issue de l’aphorisme malaxé et détourné. x Note préambulaire de l’auteur Note est trop général ! Aphorisme désigne un fragment indépendant ! Greguería est déjà pris ! Après quelques livres, il est … Lire la suite

Note de lecture : « Cabane » (Millie Duyé)

Récit poétique intérieur désespérément alerte et enjoué, conjuration survivaliste, par l’imagination et le théâtre des choses, de ce qui rôde et menace entre enfance et âge adulte : un très grand texte. x x La maison de mon père est trop grande. Je sais qu’on dit que c’est bien d’avoir une grande maison. Ma mère, … Lire la suite

Note de lecture : « 17 – Journal d’un bibliothécaire de survie » (Charles Sagalane)

Le récit magique d’une action poétique au long cours, celle du choix, de l’installation et de la maintenance par tout temps ou presque d’une série de micro-bibliothèques en plein air et en libre accès, autour du lac Saint-Jean québécois. x Les feuilles sont des voyages. Des rivières pour veines. Des contours pour rivages. Quand on … Lire la suite

Note de lecture : « Monstrueuse féérie » (Laurent Pépin)

Étonnante et redoutable initiation à une psychiatrie merveilleuse, comme d’outre-monde : un exercice poétique, tendre, cruel et inattendu, de haute volée. x x Il y a toujours une fenêtre que je laisse ouverte pour que les Monstres puissent entrer. Je ne le fais pas vraiment exprès. Mais tous les Monstres rentrent dans toutes les têtes … Lire la suite

Note de lecture : « Le temps des guépards » (Michel Goya)

Une passionnante analyse des 32 engagements militaires significatifs de la France entre 1961 et 2021 – et ce que l’on peut et doit en déduire. x x Dix-neuf guerres sur trois continents ainsi que treize grandes opérations militaires de police internationale : c’est ainsi que l’on pourrait résumer quantitativement « la guerre mondiale de la France » … Lire la suite

Note de lecture : « La musique des mots » (Arthur H)

Presque trente ans de poésie inscrite au creux de la chanson, du blues, du jazz et du rocailleux. x En grandes manœuvres depuis six mois À chaque escale je pense à toi À Barcelone et à Casablanca Je t’ai envoyé quelques lettres déjà J’ai rencontré plusieurs femmes de choix Et j’ai souvent refusé leurs caresses … Lire la suite

Note de lecture : « Palabre avec les arbres » (Patrick Beurard-Valdoye)

À travers dix-neuf arbres spécifiques, réels ou métaphoriques, une incroyable visite guidée de l’univers poétique, tout d’exils, de migrations, de refuges et de collisions, créé par Patrick Beurard-Valdoye ces trente-cinq dernières années. x Le fay de Guillevic DIGITALES hagenthal tintes de cloches à travers orties qu’on prétend parfois enfouies en vaste champ on ne dit … Lire la suite

Note de lecture : « Ouvrir une voie » (Emmanuel Faber)

Récit d’une passion montagnarde personnelle, subtil montage métaphorique d’un espéré changement profond du capitalisme contemporain, conduit d’une manière aussi déterminée que rêveuse, un ouvrage alpin surprenant et précieux. x Lundi 16 août 2021 Je suis dans l’antichambre du pays : un TGV qui m’y emmène à 300 km/h. J’aime cet espace-temps si particulier du voyage. … Lire la suite