☀︎
archives

Archive de

Note de lecture : « Précis de médecine imaginaire » (Emmanuel Venet)

Précis de médecine imaginaire, et de littérature contagieuse. x Semblant paver le chemin pour un projet littéraire beaucoup plus vaste, ce «Précis de médecine imaginaire» est un livre captivant, paru en 2005 aux éditions Verdier, à mi-chemin entre le traité de médecine et le recueil de nouvelles. On y découvre un Emmanuel Venet, écrivain et psychiatre … Lire la suite

Note de lecture : « Madame Courage » (Serge Quadruppani)

Mafieux, salafistes, services corrompus et investisseurs pour la troisième enquête de Simona Tavianello. x Publié à l’automne 2012, toujours au Masque, le troisième volet des enquêtes de la formidable commissaire italienne anti-mafia Simona Tavianello, créée en 2010 par Serge Quadruppani, débute par… sa démission, suite à une réprimande reçue lors de son interposition dans un … Lire la suite

Note de lecture : « Le dedans des choses » (Patrick Autréaux)

«Un kaléidoscope où on se prend à guetter quelque chose de moins manifeste que le fil des images.» x Paru en 2012 aux éditions Gallimard, le troisième livre de Patrick Autréaux, est comme une fantaisie, l’exploration d’une boîte à trésors intérieure, une collection de souvenirs et de moments intimes ou essentiels pour la construction d’un … Lire la suite

Note de lecture : « La disparition soudaine des ouvrières » (Serge Quadruppani)

Même en vacances, la formidable stature romanesque de la commissaire Simona Tavianello émerge de la noirceur ambiante. x Un an après le réjouissant, tonique et bien noir « Saturne » (2010), cette deuxième enquête de la commissaire anti-mafia Simona Tavianello, toujours au Masque, confirmait s’il en était besoin que Serge Quadruppani, traducteur émérite et fin connaisseur des … Lire la suite

Note de lecture : « Saturne » (Serge Quadruppani)

Dans le nid de serpents de l’Italie contemporaine, l’apparition d’une commissaire hors normes. x x Les thermes de Saturnia, villégiature de luxe dans la grande banlieue romaine, en 2010. Un tueur abat trois personnes avant de prendre la fuite. Une enquête anti-terroriste téléguidée démarre sur les chapeaux de roue, avant de partir en joyeux et … Lire la suite

Je me souviens de : « Tempête rouge » (Tom Clancy)

Peut-être le meilleur et le plus fouillé des thrillers jamais écrits sur une guerre entre OTAN et Union Soviétique. x x Publié en 1986, traduit en français en 1987 chez Albin Michel par France-Marie Watkins, le deuxième roman de Tom Clancy, que j’ai lu trois ou quatre fois à divers moments entre 1987 et 2000, … Lire la suite

Note de lecture : « La lumière d’Orion » – Eymerich 9 (Valerio Evangelisti)

Projets angéliques et aléas scientifiques à Byzance en 1366. L’accélérateur de particules Eymerich en course de collision. x Publié en 2007, traduit en français à La Volte en 2013 par Jacques Barbéri, le neuvième tome de la saga de l’inquisiteur Eymerich (dont les principes sont rappelés dans la note consacrée au premier volume, « Nicolas Eymerich, … Lire la suite

Note de lecture : « Soigner » (Patrick Autréaux)

De la folie dévorante du réel au vide nécessaire pour écrire. x Patrick Autréaux voulait dès l’enfance être médecin et poète, un désir de réel et d’écriture que son expérience de la maladie a transformé. Dans un cycle littéraire de quatre livres, initié avec «Dans la vallée des larmes» (2009) et conclu avec «Se survivre» (2013), … Lire la suite

Note de lecture : « Sur ordre » (Tom Clancy)

Le meilleur thriller de Clancy, avant la montée de sa paranoïa conservatrice de plus en plus imbuvable. x x Troisième lecture (eh oui !) de mon Tom Clancy préféré : à la fin de « Dette d’honneur » (1994), Jack Ryan se retrouve presque « accidentellement » président des États-Unis, et avec « Sur ordre » (1996), on atteint … Lire la suite

Note de lecture : « L’hérésie de Fra Serafico et autres histoires que Toto m’a contées » (Baron Corvo)

Vies de saints revues avec la gouaille du petit peuple italien et la fascination des corps, pour ces premiers écrits du baron Corvo. x Publié fin 2015 aux éditions L’œil d’or, ce court recueil de nouvelles (ou plutôt, justement, d’ « histoires ») traduites par Francis Guévremont, parues à l’origine en 1898, compte désormais parmi les bien … Lire la suite