☀︎
Notes de lecture 2011

Note de lecture : « La minute prescrite pour l’assaut » (Jérôme Leroy)

Éloge du monde d’avant en pleine apocalypse, dans une société marchande en phase terminale.

x

La minute

Annoncée, évidente depuis plusieurs années pour Kléber, le héros du livre, l’apocalypse est là – attentats et guerre nucléaire, fièvre hémorragique tueuse de masse, enfants accros aux jeux vidéo qui deviennent des assassins sanguinaires, forces spéciales de sécurité qui tuent sans sommation… – une fin du monde causée par la marchandisation, les pavillons de banlieue et les centres commerciaux.

«Elle se redressa, se cambra pour voir le plan de travail de la cuisine. Il n’y avait plus de cheverny. Qu’est-ce-qu’elle picolait tout de même. Oui, mais elle savait l’Odyssée par cœur. Kléber lui avait souvent dit qu’une fille qui savait l’Odyssée par cœur, tenait l’alcool comme elle et de plus connaissait le sens des mots «procrastination» et «obsidional», tout ça alors qu’elle était née après le premier choc pétrolier, eh bien, une fille comme ça n’avait rien à craindre, même si elle souffrait précisément, d’après lui, de procrastination obsidionale.»

amy-winehouse-photos-4Dans ce chaos, «La minute prescrite pour l’assaut» est un mode d’emploi pour une fin du monde devenue inévitable, une ode à la littérature, à Proust, Chateaubriand, à l’Odyssée, au sexe, au plaisir, aux bons vins, au Bollinger vieilles vignes, aux séries B des années 70, à Richard Fleischer et à Amy Winehouse à qui le livre est dédié, enfant du choc pétrolier broyée par le système.

«- J’ai envie de rouler avec vous dans la nuit jusqu’à un fortin en ruines.
– Le syndrome Fort Alamo
– C’est-à-dire ?
– Tenir encore, mener l’ultime combat jusqu’au bout, un combat dont on sait pourtant qu’il est perdu d’avance. Vous êtes un romanesque, Kléber.»

Paru en 2008 aux éditions Mille et une nuits, ce roman est un éloge du plaisir, extrêmement précieux en ces temps terminaux, où tous ceux qui se sont nés après le choc pétrolier, et qui se sont adaptés au monde contemporain, semblent être des mutants : un véritable coup de cœur, drôle et tragique.

«- Qu’est-ce que vous leur reprochez aux profs trentenaires ? demanda Sarah dans un coq-à-l’âne typique du mélange d’alcool et de tétrahydrocannabinol.
-D’être des mutants implantés, ce qui leur permet de supporter les sandwichs sous vide, les samedis dans les supermarchés, les programmes scolaires, l’offre politique, les pics de pollution, les crédits sur cent dix ans pour acheter un deux-pièces pourri en centre-ville ou un pavillon qui sent le cancer en banlieue, de ne plus se mettre à table, de ne plus lire.»

Vous pouvez acheter chez Charybde par ici ce septième roman de Jérôme Leroy – dont on a aussi adoré (entre autres) «Physiologie des lunettes noires», inclassable essai sur les lunettes noires pour masquer l’évolution du monde, «Le Bloc», puissant roman noir dont l’action se déroule à la veille de l’entrée de l’extrême-droite au gouvernement, «Dernières nouvelles de l’enfer», hommage au cinéma et à la littérature de genre, «L’ange gardien», une rare histoire d’amour et de rédemption au cœur des noires officines de la République, et «Jugan», l’histoire d’un amour fatal, ou une version moderne et cruelle de «L’ensorcelée» de Barbey d’Aurevilly sur fond de transformation monstrueuse du monde.

AVT_Jerome-Leroy_3655

À propos de Charybde 7

Une lectrice, une libraire, entre autres.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :