☀︎
archives

Marchandisation à outrance

Ce tag est associé à 8 articles

Je me souviens de : « Le livre machine » (Philip Goy)

À propos d’intense marchandisation des arts, une très savoureuse SF socio-politique et expérimentale des années 70. x J’ai découvert assez tardivement ce roman de Philip Goy, le deuxième de ce docteur en sciences et chercheur en physique au CNRS, publié en 1975 dans la collection Présence du Futur de Denoël. À une époque où je … Lire la suite

Note de lecture : « Le football – Ombre et lumière » (Eduardo Galeano)

Football : le beau jeu, la marchandise et la politique, depuis les origines ou presque. x Publié en 1995, traduit en français en 1997 par Jean-Marie Saint-Lu chez Climats, puis en 2014, pour une édition fortement augmentée, chez Lux, avec une préface de Lilian Thuram, cette série historique d’essais consacrés au football, principalement à travers … Lire la suite

Note de lecture : « Le plus beau but était une passe – Écrits sur le football » (Jean-Claude Michéa)

Une incisive critique de l’économie politique actuelle, à partir de l’évolution du football depuis 30 ans. x x Réédités en 2014 chez Climats sous une forme enrichie et augmentée, ces « Écrits sur le football » du philosophe Jean-Claude Michéa constituent un ensemble particulièrement précieux, à plusieurs titres. En associant « Nous sommes tous des mendiants du beau … Lire la suite

Note de lecture : « Les jours d’après » (Jérôme Leroy)

Quinze nouvelles poignantes ou saisissantes, échos d’une civilisation crépusculaire. x Paru en mars 2015 aux éditions de La Table Ronde, dans la collection La Petite Vermillon, ce recueil permet de retrouver avec délectation, ou de découvrir, le talent de Jérôme Leroy pour dire le regret des printemps insouciants, la nostalgie poignante face à l’ultralibéralisme et la … Lire la suite

Note de lecture : « La minute prescrite pour l’assaut » (Jérôme Leroy)

Éloge du monde d’avant en pleine apocalypse, dans une société marchande en phase terminale. x Annoncée, évidente depuis plusieurs années pour Kléber, le héros du livre, l’apocalypse est là – attentats et guerre nucléaire, fièvre hémorragique tueuse de masse, enfants accros aux jeux vidéo qui deviennent des assassins sanguinaires, forces spéciales de sécurité qui tuent … Lire la suite

Note de lecture : « L’argent et les mots » (André Schiffrin)

De nombreuses pistes, variées, pour travailler à la sauvegarde d’une diversité culturelle élitiste de masse. x Publié en 2010 chez Verso Books et la même année à La Fabrique, dans une traduction française d’Éric Hazan, « L’argent et les mots » est le troisième et dernier essai que consacra l’éditeur américain d’origine française André Schiffrin (avant son … Lire la suite

Note de lecture : « L’édition sans éditeurs » (André Schiffrin)

Un grand témoin franco-américain des débuts du passage de l’édition sous les fourches caudines du divertissement. x Publié en 2000 aux États-Unis avec un contenu assez différent, traduit en français dès 1999 à La Fabrique par Michel Luxembourg, cet essai est le premier que l’éditeur américain d’origine française André Schiffrin consacrait, en partant du « vécu … Lire la suite

Note de lecture : « Le Bloc » (Jérôme Leroy)

Noir roman d’une plongée dans l’arrivée de l’extrême droite au gouvernement. x Le nouveau roman de Jérôme Leroy, à paraître en octobre 2011, frappe fort. Retrouvant la veine d’anticipation socio-politique qu’il affectionne, il nous place à la veille de l’entrée du Bloc, grand parti d’extrême-droite, au gouvernement, dans une France devenue de plus en plus … Lire la suite