☀︎
archives

Charybde 7

Une lectrice, une libraire, entre autres.
Charybde 7 a écrit 429 articles de Charybde 27 : le Blog

Note de lecture bis : « Paris est un leurre » (Xavier Boissel)

Au croisement de la dérive urbaine et de la philosophie, l’histoire de la ville-leurre ébauchée en 1918 pour tromper l’aviation allemande. x «À la fin de la première guerre mondiale, vers 1917, l’État-major français décide de planifier une réplique de Paris et de ses environs destinée à duper les aviateurs allemands susceptibles de venir bombarder … Lire la suite

Note de lecture bis : « Histoires maigres » (Alasdair Gray, James Kelman, Agnes Owens)

Trois maîtres de Glasgow dans cet éblouissant recueil de 1985. Essentiel. x Ce recueil de nouvelles de 1985 (Lean tales), traduit en 2008 par Catherine Richard pour les excellentes et regrettées éditions Passage du Nord-Ouest, rassemble les écrits de trois écrivains écossais de générations différentes, Alasdair Gray et James Kelman, fondateurs de l’école de Glasgow, et Agnes Owens la … Lire la suite

Note de lecture : « La mer c’est rien du tout » (Joël Baqué)

La langue c’est tout. x Une maison en quérons, un père employé dans un domaine viticole surtout remarquable par ses vues bornées décourageant toute curiosité et toute joie de vivre, une mère dépressive et mutique, un petit frère Paul qui bégaie et une grande sœur, Valérie, miraculeusement belle : entre rire et tristesse, légèreté et désespoir, … Lire la suite

Note de lecture : « Souvenirs de la marée basse » (Chantal Thomas)

Sonate littéraire splendide pour une mère nageuse. x «Encore en maillot de bain, debout au-dessus des vagues, tenant contre moi mes affaires trempées, je m’abandonne au ruissellement. L’eau du ciel glisse sur mon front, mes yeux, se sale du sel de ma peau. Et moi qui ai toujours vu en ma mère une femme indifférente … Lire la suite

Note de lecture : « Cox ou la course du temps » (Christoph Ransmayr)

L’épopée du plus célèbre horloger d’Europe défié par l’empereur dans la Chine magnifique et cruelle du XVIIIème siècle. x «Cox aborda la terre ferme chinoise sous voiles flottantes le matin de ce jour d’octobre où l’empereur de Chine, Qianlong, l’homme le plus puissant du monde, faisait couper le nez à vingt-sept fonctionnaires des impôts et … Lire la suite

Note de lecture : « Sidérer, considérer » (Marielle Macé)

Plaidoyer pour la considération des migrants, ces grands vivants. x Sur le quai d’Austerlitz, à Paris, s’est établi pendant quelques mois un camp de migrants et de réfugiés qui a été détruit en septembre 2015, mais où se sont vite réinstallées des tentes ; un camp discret, mal visible, peu médiatisé. Convoquant W.G. Sebald, dont le … Lire la suite

Note de lecture : « Tableau de chasse » (Rafael Chirbes)

Les mains sales d’un chasseur d’argent sous le franquisme, ou l’impact des blessures de la guerre d’Espagne du point de vue d’un vainqueur. x «J’appelle Ramón, mon domestique, et je lui demande de m’aider à sortir, et je m’accroche à lui, qui m’enveloppe dans une serviette de toilette et me parle à voix basse, en … Lire la suite

Note de lecture : « L’instant décisif » (Pablo Martín Sánchez)

Six histoires explorant par le prisme de l’intime le moment de la transition démocratique en Espagne. Brillant. x Chaque jour peut contenir toute une vie : Comme Rafael Chirbes l’avait fait avant lui dans «La chute de Madrid», Pablo Martín Sánchez concentre l’action de son roman en une unique journée de mars 1977, qui se trouve … Lire la suite

Note de lecture : « En face » (Pierre Demarty)

«Vous a-t-on jamais conté les aventures de l’homme qui n’en eut point ?» x  «Je crois qu’il n’existe pas de matériaux qui permettraient d’établir une biographie complète et satisfaisante de cet homme. C’est une perte irréparable pour la littérature.» (Herman Melville) Placé sous l’égide de Nathaniel Hawthorne et d’Herman Melville, le premier roman de Pierre Demarty, paru … Lire la suite

Note de lecture : « Petites natures mortes au travail » (Yves Pagès)

Il était une fois l’aliénation. x Depuis la parution en 2000 aux éditions Verticales de ce livre ironique et mordant dès son titre, les «petites natures mortes au travail», ces travailleurs fragiles qui résistent mal aux petits métiers, sont sans doute plus mortes que jamais, car la précarité n’a cessé de gagner en vivacité dans … Lire la suite