☀︎
archives

Charybde 7

Une lectrice, une libraire, entre autres.
Charybde 7 a écrit 472 articles de Charybde 27 : le Blog

Note de lecture : « Un amour inhumain » (Edogawa Ranpo)

Six nouvelles inédites pour découvrir les thèmes fétiches d’une œuvre fantasque et fascinante. x Après Le démon de l’île solitaire (traduit en français par Miyako Slocombe, 2015), les éditions Wombat contribuent à nouveau à la diffusion de l’œuvre d’Edogawa Ranpo en France, avec la parution de cette anthologie de six nouvelles inédites et stupéfiantes, publiées au … Lire la suite

Note de lecture : Expo habitat (Marie-Hélène Voyer)

Formidable transport poétique des métamorphoses de la ferme québécoise de l’enfance aux grands départs. x De la ferme familiale du Bic, village de la province de Québec, à la ville, Marie-Hélène Voyer compose dans ce premier recueil paru en 2018 aux éditions La Peuplade une traversée poétique des lieux, de la ruralité de l’enfance à … Lire la suite

Note de lecture : « Rappeler les enfants » (Alexis Potschke)

L’école, quelle aventure ! Un livre formidable sur le bonheur d’enseigner. x Dans ce premier livre paru en avril 2019 aux éditions du Seuil, Alexis Potschke, jeune professeur qui enseigne le français dans un collège de grande banlieue parisienne, porte un regard sensible et salutaire sur des élèves dits difficiles et souvent trop vite jugés, … Lire la suite

Note de lecture : « Au pays qui te ressemble » (Lisa Ginzburg)

Frontières de l’amour. x La narratrice du roman de Lisa Ginzburg, publié en 2013, traduit de l’italien par Martin Rueff pour les éditions Verdier (2019), une documentariste italienne installée à Paris, raconte a posteriori l’enchantement de son amour avec Ramos, un chorégraphe et danseur brésilien magnifique et surdoué, un personnage excessif, violent, à l’énergie infatigable … Lire la suite

Note de lecture : « Entretiens » (Gilles Barbier)

L’art de la conversation. x Prolifique et inventive, l’œuvre de Gilles Barbier se caractérise par la très grande diversité de ses formes (photo, vidéo, peinture, sculpture, dessin), par son humour débridé, par la variété des sources et des références dans lequel elle puise (science-fiction, bande dessinée, cinéma, philosophie…) et par les correspondances qui l’irriguent, reflet … Lire la suite

Note de lecture : « Nomadland » (Jessica Bruder)

Prendre la route pour tenter de survivre à la crise et à l’Amérique. Une enquête fouillée, poignante, indispensable. x La journaliste et écrivaine américaine Jessica Bruder, qui s’intéresse au monde du travail et aux «sous-cultures», a longtemps cru que les personnes âgées en camping-car qu’elle croisait étaient des retraités qui profitaient de leur temps libre … Lire la suite

Note de lecture : « Les enténébrés » (Sarah Chiche)

Symphonie littéraire brillant dans les ténèbres. x Après qu’une vague de chaleur et les incendies ont ravagé les terres russes à l’été 2010, entraînant à leur suite des catastrophes inexorables en chaîne, Sarah, écrivaine et psychanalyste comme l’auteur de ce livre, rencontre à Vienne Richard K., violoncelliste à la renommée internationale beaucoup plus âgé qu’elle, … Lire la suite

Note de lecture : « Le pays disparu » (Nicolas Offenstadt)

Un pays à la brocante : une enquête captivante sur les traces matérielles et mémorielles de la RDA. x « Quand on parcourt l’ancienne RDA, partout, ou presque, s’engagent ainsi des conversations, autour de « traces », de souvenirs, de petits lieux, d’objets. Souvent, aussi, des anciens de l’Est tiennent à rappeler ce qui fut alors réalisé, ou simplement … Lire la suite

Note de lecture : « Frères sorcières » (Antoine Volodine)

L’envoûtement des mots. x Depuis la « Biographie comparée de Jorian Murgrave » (Présence du Futur, Denoël, 1985), l’impression extraordinaire à la lecture de l’œuvre d’Antoine Volodine et de ses hétéronymes est celle d’entrer dans un monde parallèle, où chaque livre ouvre une nouvelle porte, déchiffre un nouveau continent et semble atteindre un point d’incandescence ultime, en … Lire la suite

Note de lecture : « Berliner ensemble » (Cécile Wajsbrot)

Une peinture fragmentaire et poignante de Berlin, entre deuil et espoir. x « Berlin – longtemps ces deux syllabes éveillaient de sinistres échos. Un ciel gris, un horizon de plomb. L’Est de l’Allemagne me faisait peur, sans que j’en sache bien la raison – l’addition, peut-être, de deux totalitarismes – et Berlin demeurait la capitale du … Lire la suite