☀︎
archives

Science-fiction

Ce tag est associé à 276 articles

Note de lecture : « Machines insurrectionnelles » (Dominique Lestel)

Volontiers provocante, la très stimulante ébauche d’un traité historique de diplomatie vis-à-vis des êtres vivants machiniques, actuels ou futurs. x La robotique autonome est aujourd’hui un domaine de recherche d’une très grande créativité. Un point essentiel, comme le lecteur va vite s’en rendre compte, c’est que cette révolution technologique est aussi une révolution esthétique qui … Lire la suite

Note de lecture : « L’autre-mental » (Pierre Déléage)

Le somptueux entrechoc du détour science-fictif de Philip K. Dick avec le détour fictionnel de quatre anthropologues dévoyés. x Les Enxet du Chaco paraguayen confondent le rêve et la réalité. Les Hopi d’Arizona considèrent le temps et l’espace comme des concepts relatifs, si bien qu’un enfant de cinq ans trouve les spéculations d’Einstein tout simplement … Lire la suite

Note de lecture : « Ru » (Camille Leboulanger)

Comment habiter Ru ? Ou comment la métaphore science-fictive combattante invite à interroger nos anciennes manières, encore beaucoup trop présentes hélas, d’habiter la Terre. Une redoutable expérience de pensée conduite en thriller socio-scientifique. x Il ouvre les yeux, la tête sur le sable. Étourdi, le garçon se redresse péniblement. L’écume mouille encore un peu plus … Lire la suite

Note de lecture : « Le chien a des choses à dire » (Jean-Marc Agrati)

Enfin de retour, « Le chien a des choses à dire » est toujours aussi affreusement et délicieusement mordant, dix-sept ans après sa première publication. Alerte sauvage dans la pop culture et dans les cages d’escalier, sang, stupre et bière pas seulement au lycée, mais dans tout le sens de la vie. Phénomène retors et poétique en … Lire la suite

Note de lecture : « Élévation » (David Brin)

En parallèle ou presque à « Marée stellaire », une variation approfondie sur les mécaniques de cohabitation et d’adaptation entre espèces différentes – dans une galaxie redoutable aux non-initiés – et sur les écueils de la sclérose intellectuelle. Et un roman d’aventures et de guérilla en prime. x RELECTURE Qu’il est étrange qu’un seul monde, en soi … Lire la suite

Note de lecture : « Le premier souper » (Alexander Dickow)

En passant les règles alimentaires superlatives au régime décapant du récit épique et infiniment rusé de science-fiction, et de la fête du langage qui s’y associe, tracer l’arbitraire des constructions, mythico-religieuses ou socio-politiques, en bien d’autres matières. Brillant et terrifiant. x Un bruit de lutte éclate, mêlé de jurons et de plusieurs coups de feu, … Lire la suite

Note de lecture : « Basqu.I.A.t » (Ian Soliane)

L’art de Jean-Michel Basquiat comme frontière et filtre irréductible, provisoirement ou non, des pouvoirs de l’intelligence artificielle à venir : un savoureux vertige esthétique et politique. x Ami, mon cerveau s’est auto-perfectionné, selon ses logiques propres. Je t’annonce, aujourd’hui, que j’ai abandonné la plupart des concepts fondamentaux qui te sont familiers, comme tes chercheurs abandonnèrent … Lire la suite

Je me souviens de : « Simulacron 3 » (Daniel F. Galouye)

Le vertige philosophique de la simulation détaillée du comportement du consommateur, dès les années 60, par un petit maître parfois oublié de la science-fiction. x Dès le lendemain, Siskin commença à récolter le fruit de ses efforts de promotion. Deux programmes TV du matin avaient déjà donné des commentaires « confidentiels » sur un événement imminent dans … Lire la suite

Note de lecture : « L’énigmaire » (Pierre Cendors)

Sans frontières, parfois sans nom, nous ne régnons pas, nous allons : monstrueux de subtilité et de poésie, un labyrinthe science-fictif et tarkovskien pour réinterroger la possibilité puissante de l’art après Ravensbrück x Ma première reconnaissance du Bois désert, à Orze, dans les terres du Nord – un petit village qui n’existe plus -, m’a … Lire la suite

Note de lecture : « La chose en soi » (Adam Roberts)

Sous le double signe flamboyant et malicieux d’Emmanuel Kant et de John Carpenter, une science-fiction aventureuse, surprenante et réjouissante. x C’est avec la lettre que ça a commencé. Roy, lui, situerait sans doute le début de cette histoire au moment où il a résolu le paradoxe de Fermi, lorsqu’il a atteint (dixit) la lucidité. Un … Lire la suite