☀︎
archives

Racisme

Ce tag est associé à 39 articles

Note de lecture : « Taqawan » (Éric Plamondon)

Violences policières envers des Amérindiens canadiens en 1981, saumons emblématiques et subtile mythologie de la lutte indispensable. x L’autobus approche du pont Van Horne, qui relie la province de Québec à celle du Nouveau-Brunswick au-dessus de ce qui n’est déjà plus la rivière Ristigouche, mais pas encore la baie des Chaleurs. Ce pont marque une … Lire la suite

Note de lecture : « Contrenarrations » (John Keene)

Nouvelles et novellas folles et rusées pour baliser la condition de l’Afro-Américain à travers les siècles. x C’est plus rapide, t’a une fois prévenu quelqu’un, quand on se laisse aller. Ici, dans la salle à manger étouffante, tu ne reconnais personne, pas une seule. Ta mère a soupé à son heure habituelle et est déjà … Lire la suite

Note de lecture : « Les chasses à l’homme » (Grégoire Chamayou)

L’histoire des chasses à l’homme comme fragment de la longue histoire de la violence des dominants. x Une chasse bien singulière eut lieu en France, au XVe siècle, dans le parc d’Amboise. Le roi Louis XI, à qui l’on avait fait « l’affreux plaisir d’une chasse d’homme », se lança à la poursuite d’un condamné couvert d’une … Lire la suite

Note de lecture bis : « Meursault, contre-enquête » (Kamel Daoud)

Variation et réappropriation de la langue et de l’Histoire algérienne, en comblant les blancs de «L’étranger» de Camus. x Dans ce roman paru en 2013 en Algérie aux éditions Barzakh, après son recueil de nouvelles poétiques et rageuses «Le Minotaure 504», puis chez Actes Sud en 2014, confondant l’auteur et l’assassin de «L’étranger», Camus et Meursault, Kamel Daoud, écrivain … Lire la suite

Note de lecture : « J’appelle mes frères » (Jonas Hassen Khemiri)

Un attentat en Suède, et ce qu’il révèle brutalement des tensions d’une société. x J’appelle mes frères et je dis : Il vient de se passer un truc complètement fou. Vous avez entendu ? Un homme. Une voiture. Deux explosions en plein centre. J’appelle mes frères et je dis : Non personne n’a été arrêté. … Lire la suite

Note de lecture : « Le harki de Meriem » (Mehdi Charef)

Cru et poignant, le destin d’une famille de harkis de 1959 à 1989. x Publié en 1989 au Mercure de France, réédité en 2016 chez Agone, le deuxième roman de Mehdi Charef, six ans après son célèbre « Le thé au harem d’Archi Ahmed », qui lança la carrière principale, celle de cinéaste – avec le film … Lire la suite

Note de lecture : « Le football – Ombre et lumière » (Eduardo Galeano)

Football : le beau jeu, la marchandise et la politique, depuis les origines ou presque. x Publié en 1995, traduit en français en 1997 par Jean-Marie Saint-Lu chez Climats, puis en 2014, pour une édition fortement augmentée, chez Lux, avec une préface de Lilian Thuram, cette série historique d’essais consacrés au football, principalement à travers … Lire la suite

Note de lecture : « Spada » (Bogdan Teodorescu)

Le grand roman noir de l’instrumentalisation politique – qui ne concerne pas que la Roumanie contemporaine. x Publié en 2008, traduit en français en 2016 par Jean-Louis Courriol aux toutes jeunes éditions Agullo, le deuxième roman du consultant politique roumain Bogdan Teodorescu s’appuie très largement sur son expérience authentique de responsable de campagne électorale en … Lire la suite

Note de lecture : « Le chant des dunes » (Perrine Le Querrec & Lalie Walker)

Une maison close devient une étonnante poudrière, à Colomb-Béchar durant la guerre d’Algérie. x Publié en 2011 à la Manufacture de Livres, cet étonnant roman noir diffère assez profondément de ce que j’avais pu lire jusqu’ici sous la plume poétique acérée, fût-ce en prose, de Perrine Le Querrec, et donne en tout cas nettement envie … Lire la suite

Note de lecture : « Utu » (Caryl Férey)

Violente et cruelle, la folie qui révèle les fissures de façades sociales bien propres sur elles. x Publié en 2004 à la Série Noire de Gallimard, le septième roman de Caryl Férey était la suite, pouvant « presque » se lire indépendamment, de l’étonnant « Haka » de 1998. Tentons donc le pari d’en parler sans trop dévoiler ce … Lire la suite