☀︎
archives

Nazisme

Ce tag est associé à 49 articles

Note de lecture : « Les urgences d’un historien » (Christian Ingrao & Philippe Petit)

Dans un long et dense entretien avec un historien contemporain, toute la vélocité de la curiosité, de la soif de savoir et de l’audace conceptuelle, à partager et expliquer. x C’est en avril 2019 qu’est paru aux éditions du Cerf un curieux petit livre particulièrement original et éclairant : en une grosse centaine de pages, … Lire la suite

Note de lecture : « Le narré des îles Schwitters » (Patrick Beurard-Valdoye)

Autour de la figure en fuite de l’artiste dadaïste Kurt Schwitters, dans la tourmente des horreurs et des infamies de 1940, la construction poétique déterminée, essentielle, d’un radeau de survie métaphorique, d’île en île, pour nous rappeler encore et mieux ce que veut dire le fait réfugié. x x La découverte en novembre dernier, par … Lire la suite

Note de lecture : « Le soleil noir du paroxysme : nazisme, violence de guerre, temps présent » (Christian Ingrao)

Une formidable leçon d’Histoire, et d’intellection du temps présent par l’imagination en matière de mécanismes scientifiques historiques. À la fois audacieux, humble et passionnant : un texte essentiel. x Publié chez Odile Jacob en mars 2021, voici un ouvrage de réflexion sur la production de l’histoire contemporaine, sur son inscription dans le temps présent et … Lire la suite

Note de lecture : « Portraits cannibales » (Dominique Forma)

En amoureux passionné du cinéma et de ses mystères, inventer d’étranges contenus dans des interstices des vies de Sophia Loren et de Fritz Lang, et voir autrement La Grande Bouffe. x Comme je le mentionnais récemment à propos du « Énigmes, cinéma » d’Olivier Maillart, le travail de Marest Éditeur, tous auteurs et toutes autrices confondues, ou … Lire la suite

Note de lecture : « Gadjo-Migrandt » (Patrick Beurard-Valdoye)

Y aurait-il autant de « grand » dans le monde sans « migrant » ? C’est la démonstration positive et acharnée que nous propose, à travers des centaines de « gadjos », itinérants sans choix, cette fabuleuse poésie-fleuve, profonde, érudite et combattante. x Qu’est-ce qui relie, en une somptueuse démonstration de poésie investigative, John Howard (1726-1790), infatigable visiteur et dénonciateur de … Lire la suite

Note de lecture : « Rome en noir » (Philippe Videlier)

Treize ans de fascisme italien dévorés avec un humour tragique dans les pas des coupables putatifs de l’assassinat d’un jeune boxeur lié au régime mussolinien. x Lyon, 1932. Alors que l’Italie fasciste est au sommet de sa gloire nationale et internationale, un jeune espoir de deuxième ou troisième rang de la boxe, lointain chouchou du … Lire la suite

Note de lecture : « L’homme de Berlin » (Luke McCallin)

Crimes et enquête au cœur du panier de crabes nazis et oustachis de Sarajevo en 1943. Impressionnant. x Avant la deuxième guerre mondiale, Gregor Reinhardt était un enquêteur phare de la Kripo, la police criminelle allemande, à Berlin. Lorsque la dimension politique et la mainmise nazie sur l’ensemble des forces de police lui deviennent par … Lire la suite

Note de lecture : « Ulla ou l’effacement » (Andréas Becker)

De l’agonie silencieuse d’une femme et d’une mère, extraire une signification puissante et une tendresse subtile. x Elle, elle était allongée sur le canapé, sur le dos, une main sur son ventre bombé d’eau. C’était ça, elle, là. Elle n’était rien d’autre que ça, là, le canapé contre un mur blanc, un mur vide. C’était … Lire la suite

Note de lecture : « Les enténébrés » (Sarah Chiche)

Symphonie littéraire brillant dans les ténèbres. x Après qu’une vague de chaleur et les incendies ont ravagé les terres russes à l’été 2010, entraînant à leur suite des catastrophes inexorables en chaîne, Sarah, écrivaine et psychanalyste comme l’auteur de ce livre, rencontre à Vienne Richard K., violoncelliste à la renommée internationale beaucoup plus âgé qu’elle, … Lire la suite

Note de lecture bis : « La bibliothèque de Hans Reiter » (Jean-Yves Jouannais)

Le sens réel de la guerre – et de sa farce – peut-il se dissimuler dans une collection obsessionnelle, folle et tronquée ? Vertigineux. x À 4 heures du matin, un taxi vint me prendre en bas de chez moi. Les rues étaient désertes. On n’entendait que les arbres violentés par des bourrasques discontinues. Un … Lire la suite