☀︎
archives

Enfance

Ce tag est associé à 68 articles

Note de lecture : « À la source, la nuit » (Seyhmus Dagtekin)

Une enfance au village kurde, rude et poétique, mystérieuse et magique, et ce qu’elle projette déjà vers un avenir lointain. x x x J’étais petit. Mon village était petit, je le sus après. Mais quand j’étais petit, il était grand pour moi, grand à me faire peur quand je devais me déplacer d’un bout à … Lire la suite

Note de lecture : « Mes nuits apaches » (Olivier Martinelli)

L’entrée en rock à l’âge nécessaire, comme une alchimie toujours mystérieuse et sauvage. x Tout allait bien pour moi, au début. Je me sentais pas tellement différent des autres. Oui, tout allait bien. Et puis mon père a décidé de tout gâcher. Aujourd’hui, j’ai compris que rien n’était de sa faute, qu’il n’avait rien décidé. … Lire la suite

Note de lecture : « Le héros et les autres » (Antonin Crenn)

Un village du Lot, un intense émoi adolescent, la création d’un monde intérieur vivace et résolu. x Le garçon crie. Il va mourir dans un instant. Il le sait, et c’est pour cette raison qu’il crie. Sa mort est imminente : elle l’est depuis près d’un siècle. Ce garçon, puisqu’il est en bronze, on ne … Lire la suite

Note de lecture : « Hôtel rouge » (Maria Efstathiadi)

Une fabuleuse mobilisation poétique d’un être à facettes pour surmonter les silences de la mémoire d’enfant. x « Hôtel rouge » est peut-être un récit d’enfance, celui d’une fillette de la bourgeoisie athénienne, nichée au sein d’une famille où les convenances semblent – mais en est-on certain ? – avoir eu depuis longtemps raison de l’amour. C’est … Lire la suite

Note de lecture : « Camarade Papa » (Gauz)

Naissance de la Côte d’Ivoire coloniale et paradoxes contemporains, avec humour tendre et acide. x Sur la rive, une douzaine de fonctionnaires et représentants des factoreries. La quasi-totalité de la population blanche. Chacun est flanqué d’un boy dont la mission du moment est de réparer une injustice physiologique. Contre le soleil, la mélanine pour le … Lire la suite

Note de lecture : « La maison d’haleine » (William Goyen)

L’intense mémoire poétique d’un lieu révélateur, et l’illusion de l’identité. x … Alors je marchai, je marchai sous la pluie qui tournait à la neige, et j’étais morfondu, transi ; et j’arrivai dans un parc, fidèle image des prairies de l’Enfer. Des couples y chuchotaient dans l’ombre, conspirant tous à réchauffer le monde cette nuit, … Lire la suite

Note de lecture : « Nous étions l’avenir » (Yaël Neeman)

Le puissant récit d’une enfance et d’une adolescence au kibboutz dans les années 1960-1970. x En fait, le récit de notre création, celui de la création d’un monde nouveau, n’a jamais existé. C’est peut-être pourquoi nous nous le sommes raconté. Nous n’avions pas de langue écrite, ni même un langage dans lequel traduire notre vie … Lire la suite

Note de lecture : « La part des nuages » (Thomas Vinau)

Pas seulement la part, mais le parti pris des nuages. x mal Un cornichon de la taille d’un immeuble… Une femme à six pattes… Les traces de pieds d’un ogre… Un crocodile  qui se mouche… Et un tracteur en train de fonde comme du beurre… Une citrouille avec des cornes… Un cow-boy qui rugit et … Lire la suite

Note de lecture : « Là où leurs mains se tiennent » (Grégory Nicolas)

Du concentré de poisse d’un orphelin à la gloire et à l’amour : une tendre et magique lecture à rebours du champion cycliste et de bien d’autres choses. x L’encyclopédie Wikipedia nous apprend que Jean-Baptiste Moisan signa sa première licence en quatrième. Sa grand-mère lui avait offert un vélo d’occasion. Un vieux Peugeot. Il s’agissait … Lire la suite

Note de lecture : « Un nommé Schulz » (Ugo Riccarelli)

Une étonnante, poignante et poétique biographie rêvée de l’écrivain et peintre Bruno Schulz, de sa naissance à son assassinat par les Nazis en 1942, aux confins de Pologne et d’Ukraine. x Je ne tenais pas encore debout quand mon père, un matin après avoir peigné sa barbe sombre, me souleva de terre et me dit … Lire la suite