☀︎
archives

Enfance

Ce tag est associé à 66 articles

Note de lecture : « Freelander » (Miljenko Jergović)

Le trajet routier presque anodin d’un professeur retraité entre Zagreb et Sarajevo devenant sous nos yeux une rusée leçon d’histoire, de mémoire tenace et de contamination pernicieuse. x Le facteur, qui depuis vingt-cinq ans lui apportait son courrier à Zaprudje, n’avait jamais appelé Karlo Adum par son nom, et réciproquement, mais le professeur ne s’en … Lire la suite

Note de lecture : « Les enfances Chino » (Christian Prigent)

Un chef d’œuvre, de langue, de ruse, d’inventivité et de joie complexe : une enfance à Saint-Brieuc transfigurée par Goya et bien d’autres facteurs. x La ville objective se poursuit hors champ sur le plan des sols. Si elle se propage à la vitesse de rotation du monde entre des glacis de landes, bocages, pâtures, … Lire la suite

Note de lecture : « La maison » (Nicolas Jaillet)

Une redoutable et brève fable de la détermination face au spectre de la violence domestique – et de la mémoire aussi. x x Il y a des souvenirs imaginaires. Nous en avons tous ; parfois sans le savoir. Des images que nous gardons gravées dans notre esprit. Par leur précision, elles dépassent souvent nos vrais … Lire la suite

Note de lecture : « Corderie » (Christophe Grossi)

Le lieu paisible où se croisent les filins : la corderie de l’existence. x x Bien que les années soient passées, nous n’avons pas oublié combien il nous tardait de voir la nuit tomber, le sommeil nous envelopper, le cacao brunir le lait dans le bol, le maillot de bain être décroché du fil à … Lire la suite

Note de lecture : « Et seuls les chiens répondent à ta voix » (Tarik Noui)

Une anthropologie poétique du pouvoir de la voix comme de son impuissance. x Peter Szendy (« Sur écoute », 2007) cherchait le sens social et esthétique du son (ou de la voix) dans la notable possibilité de l’espionnage. Patrick Bouvet (« Carte son », 2014) en développait les atouts esthétiques sous risque de spectaculaire marchand. En 30 pages de … Lire la suite

Note de lecture : « Le tas de pierres » (Aurélie William Levaux & Christophe Levaux)

Un double regard d’encore enfants pour dénicher en riant (jaune, éventuellement) ce qui se cache sous les pierres abandonnées. x Je me rappelle encore du bruit que ça a fait quand le train a déraillé. En réalité, je ne savais pas qu’il était en train de dérailler. J’étais en train de fumer dans les volières … Lire la suite

Note de lecture : « Petit ailleurs » (Collectif)

Quatorze cabanes de toutes formes et de toutes résonances pour habiter ailleurs, en petit. Un grand recueil. x Un an après « Parties communes » et son thème des voisins, voici une petite fête en perspective avec ce nouveau recueil collectif des éditions Antidata, mes spécialistes préférés de la forme courte. « Petit ailleurs », sous le signe de … Lire la suite

Note de lecture : « Fief » (David Lopez)

L’étonnant langage, actif et tranquille, d’une poésie des horizons bouchés. x C’est un nuage qui m’accueille. Quand j’ouvre la porte je vois couler sous le plafonnier cette nappe brune, épaisse, et puis eux, qui baignent dedans. Ixe, ça ne le dérange pas qu’on fume chez lui, du moment qu’on ne fume pas de clopes. Je … Lire la suite

Note de lecture : « Les fantômes du vieux pays » (Nathan Hill)

Une fresque baroque et foisonnante pour relier l’Amérique de 1968 à celle d’aujourd’hui, en addiction terminale et maladive. x Si Samuel avait su que sa mère allait partir, peut-être aurait-il fait plus attention. Peut-être l’aurait-il davantage écoutée, observée, aurait-il consigné certaines choses essentielles. Peut-être aurait-il agi autrement, parlé autrement, été une autre personne. Peut-être aurait-il … Lire la suite

Note de lecture : « Requin » (Bertrand Belin)

Une vie défile-t-elle vraiment au moment de la mort par noyade – ou cristallise-t-elle alors une construction théorique et fictive ? x Cet après-midi, au contre-réservoir de Grosbois dans lequel je me noie, je me trouve tout près d’en finir avec ces ténèbres qui, il y a trop longtemps, m’ont voluptueusement confondu et happé. Rien … Lire la suite