☀︎
archives

Antoine Volodine

Ce tag est associé à 88 articles

Note de lecture : « Les déliés » (Sandrine Roudaut)

Dans les interstices de la déréliction en marche, une utopie morcelée, foisonnante, inattendue et énergétique en diable. x Se sentir chez soi ailleurs. Dans un lieu qui ne parle pas la même langue, ni les mêmes bruits, qui n’expire pas les mêmes odeurs, être convoquée. En soupirer de soulagement. Se retrouver. Puissant vertige. Le soleil … Lire la suite

Note de lecture : « Le Sanctuaire » (Laurine Roux)

Une impressionnante fable, faussement bucolique et authentiquement écologique, de la survie de la cellule familiale en milieu hostile. x Papa secoue le jerrican. Un fond d’essence cogne contre l’acier dans un bruit désolant. Papa jure. Il n’a aucune envie de s’y coller. Pourtant va falloir descendre dans les vallées, dégoter une ou deux carcasses de … Lire la suite

Note de lecture : « La Neige de l’Amiral » – Maqroll le Gabier 1 (Alvaro Mutis)

En 1986, le début romanesque d’une saga maritime, fluviale et aventurière aux nombreux tiroirs inattendus, à l’étrange poésie désenchantée et à la malice à nulle autre pareille : Maqroll, dit le Gabier, fait son entrée hors des premiers poèmes dont il était le héros. x RELECTURE Les informations que je possédais indiquaient qu’une bonne partie … Lire la suite

Note de lecture : « Capitale Songe » (Lucien Raphmaj)

Une folle immersion poétique et policière dans un avenir bringuebalant où les rêves de capture et de puissance ont engendré leurs cauchemars logiques, hybrides et tout-puissants. Un réjouissant appel littéraire à la circonspection, à la résistance et à la lutte, tous azimuts. x x Nos histoires dorment mal, insomniaques, elles se retournent et cherchent la … Lire la suite

Note de lecture : « Blandine Volochot » (Lucien Raphmaj)

Un redoutable moteur d’inférence politique et poétique, né de fureur et de mystère par la collision des particules Blanchot et Volodine dans un accélérateur secret. x Blandine, dis-moi à quoi je rêve avec mon cerveau-araignée Avec mon cerveau mangé par l’inaction Végétalisé par la peur Cristallisé par l’amour Irradié par l’imagination Dans les mystères où … Lire la suite

Note de lecture : « Fabuler la fin du monde » (Jean-Paul Engélibert)

Une incursion électrique et passionnante parmi les fictions littéraires et cinématographiques de fin du monde, pour en évaluer avec justesse les dimensions critiques. x Dans la passionnante collection L’Horizon des possibles des éditions La Découverte, où l’on pouvait déjà lire par exemple Jérôme Baschet, Benoît Borrits, Peter Wagner ou Erik Olin Wright, entre autres, Jean-Paul … Lire la suite

Note de lecture : « Par les flammes » (Jérôme Lafargue)

Une fable intemporelle, aux frontières de l’humanité et du monde. x Dans une époque indéterminée, peut-être un futur proche, un vieil homme solitaire chevauche sans repos et sans fin vers un désert, quittant un monde en ruines avec un espoir muet tapi dans le fond de son cœur. « Deux bonnes semaines de voyage, déjà. En … Lire la suite

Note de lecture : « Forêt-Furieuse » (Sylvain Pattieu)

Une déréliction post-apocalyptique violente, poétique, forestière et inventive où les enfants abandonnés et réinventés s’affranchissent du sort à eux promis par les propriétaires des corps et par les fous des âmes. x Ici ça se passe pas bulle pour les nouveaux, elle lui dit Destiny-Bienaimée en essuyant le sang de son nez, et d’habitude La-Petite-Elle-Veut-Tout-Faire-Toute-Seule … Lire la suite

Note de lecture bis : « Kree » (Manuela Draeger)

La guerrière Kree Toronto, incarnation parfaite du versant magnifiquement et éternellement errant du post-exotisme. x Le type balançait la tête lentement de côté et d’autre. C’était sa manière de montrer qu’il réfléchissait. Il avait une trogne de géant mal réveillé, sur le front une casquette rouge enfoncée jusqu’aux yeux, si on peut appeler yeux les … Lire la suite

Note de lecture : « Kree » (Manuela Draeger)

Kree, combattante de l’interminable fin du monde. x Kree Toronto, guerrière et féministe radicale, combattante surentraînée depuis l’enfance jusque-là jamais défaite, meurt en voulant venger la mort de sa chienne Loka et se retrouve quelques jours plus tard à errer dans l’espace noir, lieu essentiel de la narration post-exotique. Faisant écho à l’espace-temps de référence … Lire la suite