☀︎
archives

Terrorisme

Ce tag est associé à 45 articles

Note de lecture : « Heimska – La stupidité » (Eiríkur Örn Norđdhal)

Pleine d’humour noir, une fable acérée du narcissisme terminal contemporain. x Avant de l’épouser, Áki avait prévenu Lenita que, si elle le trompait, il ne se gênerait pas pour lui rendre la monnaie de sa pièce. Je sortirai et je coucherai avec quelqu’un d’autre, avait-il menacé. N’importe qui, avait-il répété en voyant qu’elle ne répondait … Lire la suite

Je me souviens de : « Nada » (Jean-Patrick Manchette)

Il y a 45 ans, le percutant renvoi dos à dos des deux mâchoires du piège terroriste. x   Ma chère Maman, Cette semaine je n’attends pas qu’on soye samedi pour t’écrire car j’en ai à te raconter des choses, ho là là !!! En effet les Anarchistes qui ont kidnappé l’ambassadeur des Etats-Unis, c’est … Lire la suite

Note de lecture : « J’appelle mes frères » (Jonas Hassen Khemiri)

Un attentat en Suède, et ce qu’il révèle brutalement des tensions d’une société. x J’appelle mes frères et je dis : Il vient de se passer un truc complètement fou. Vous avez entendu ? Un homme. Une voiture. Deux explosions en plein centre. J’appelle mes frères et je dis : Non personne n’a été arrêté. … Lire la suite

Note de lecture : « Le Dernier Amour du lieutenant Petrescu » (Vladimir Lortchenkov)

Une farce débridée et poétique de la mélancolie tchékiste et de la paranoïa marchandisée. x – Réponds, salopard, où t’as foutu le magnétophone ? Le petit homme basané en pantalon crasseux, dont la couleur n’était identifiable qu’à une inscription – « Green jeans » – au niveau de l’aine, poussa un gémissement plaintif. Quant au lieutenant Petrescu, … Lire la suite

Note de lecture : « Bréviaire des artificiers » (Mathias Énard)

Le terrorisme historique en sérieuse farce culinaire et manipulatoire. x Publié en 2007 chez Verticales, le troisième roman de Mathias Énard, après « La perfection du tir » (2003) et « Remonter l’Orénoque » (2005) peut aisément faire figure de curiosité dans la bibliographie de l’auteur. Ici commence ce mien discours, bréviaire et manuel, pour l’édification des débutants artificiers … Lire la suite

Note de lecture : « Le temps matériel » (Giorgio Vasta)

Trois gamins de onze ans inventant leurs propres Brigades Rouges à Palerme en 1978. x Publié en 2008, traduit en français en 2010 par Vincent Raynaud chez Gallimard, le premier roman de Giorgio Vasta déguise avec une habileté tragiquement hilarante un roman de passage de l’enfance à l’adolescence en exploration des chausses-trappes nécessaires de la … Lire la suite

Note de lecture : « Il paraît que nous sommes en guerre » (Pierre Terzian)

Une lettre ouverte, poignante d’intelligence, aux combattants de l’État Islamique. x x Publié en mai 2016 aux éditions sun/sun (qui proposent désormais la fort stimulante revue « Le chant du monstre », depuis le n°4, prenant le relais des n°1, n°2 et n°3 publiés par les éditions Intervalles), ce très court texte de Pierre Terzian (dont j’avais … Lire la suite

Note de lecture : « Le cheval blême » (Boris Savinkov)

Le roman d’un attentat terroriste bien réel, dans la Russie de 1905, par son auteur même. x Écrit en 1907 et publié en 1909, le roman « Le cheval blême », le premier de Boris Savinkov, est beaucoup plus qu’une variation sur la légitimité de l’action terroriste et de l’acte de donner la mort pour une cause, … Lire la suite

Note de lecture : « Carrières de sable » (Jérôme Baccelli)

Enquête sur la disparition d’un cadre de haut niveau : une fiction sur la déshumanisation contemporaine d’une poésie glaçante. x Tandis que les attentats prolifèrent sur un territoire français attaqué de toutes parts, un juge d’instruction est chargé d’enquêter sur la disparition de Francis Plan, cadre supérieur de la banque Anton Brothers, une disparition passée inaperçue dans … Lire la suite

Note de lecture : « Dawa » (Julien Suaudeau)

La misère au service de la vengeance, en habit religieux de circonstance, tandis que les pouvoirs s’empiffrent de leur mieux. x Publié en 2014 chez Robert Laffont, le premier roman de Julien Suaudeau, qui enseigne le français aux États-Unis depuis 2006, , a connu une gloire médiatique soudaine à l’automne dernier, lorsque les attentats du … Lire la suite