☀︎
archives

Philip K. Dick

Ce tag est associé à 38 articles

Note de lecture : « Bubblegum » (Adam Levin)

Ce que nous disent sans doute le Net et les lolcats, écrit sans le Net et sans lolcats. Un chef-d’œuvre époustouflant d’ambition et de drôlerie songeuse, par l’auteur des « Instructions ». x x Depuis l’enfance, Belt Magnet entend les objets inanimés (qui ont donc bien une âme, fût-elle rudimentaire, à l’insu de – presque – toutes … Lire la suite

Note de lecture : « Le livre du dedans » (Patrick Bouvet)

L’enfance aventureuse, par le pouvoir de l’imaginaire et de la lecture, d’une poésie critique contemporaine. Une exploration rétrospective magique et salutaire. x le jeune garçon aime être dans cette pièce où les choses mijotent baignent dans leur jus se lient se transforment par le feu et répandent dans l’air une fumée odorante le jeune garçon … Lire la suite

Note de lecture : « Absinthe » (Sébastien Doubinsky)

Lorsque la trame du multivers entre en joyeuse déliquescence, que les rapports entre nature, hommes et dieux se mettent à bouger, vers une apocalypse inattendue : du grand Sébastien Doubinsky. x Des briques d’abord disjointes en apparence et des personnages baroques qui ne sembleraient pas, en toute rationalité, devoir un jour interagir : familier de … Lire la suite

Note de lecture : « Entretiens » (Gilles Barbier)

L’art de la conversation. x Prolifique et inventive, l’œuvre de Gilles Barbier se caractérise par la très grande diversité de ses formes (photo, vidéo, peinture, sculpture, dessin), par son humour débridé, par la variété des sources et des références dans lequel elle puise (science-fiction, bande dessinée, cinéma, philosophie…) et par les correspondances qui l’irriguent, reflet … Lire la suite

Note de lecture : « Espace lointain » (Jaroslav Melnik)

Métaphores philosophiques et politiques très appuyées au pays des aveugles. x Pour éviter de perdre le sens de l’orientation, Gabr ferma solidement les paupières et avança, se laissant guider par les capteurs acoustiques du dispensaire. D’habitude, il s’orientait parfaitement dans l’espace ordinaire… jusqu’à cet événement épouvantable. L’espace ordinaire se composait de virages de complexité conventionnelle … Lire la suite

Note de lecture : « On est bien seul dans l’univers » (Philippe Curval)

21 nouvelles écrites entre 1975 et 2017 pour récapituler ou aborder l’un des monstres de la SF française x Qu’y a-t-il de commun entre un survivant qui se voit (littéralement) pousser des ailes, un ingénieur ivrogne errant avec son fils dans la jungle guyanaise, une jeune femme laissant d’elle une trace de selfies au Mexique, … Lire la suite

Note de lecture : « La ville fond » (Quentin Leclerc)

Une métaphore fantastique et haute en couleurs de la dissonance cognitive contemporaine et de son déni radical de la réalité. x Bram avait toujours eu un goût prononcé pour les paysages et, dès qu’il devait effectuer un trajet, il s’arrangeait pour ne pas conduire, pour observer les paysages. Sa femme n’avait jamais eu aucun goût … Lire la suite

Note de lecture : « Le fond du ciel » (Rodrigo Fresán)

Le jouissif roman labyrinthique de la construction intime et du rôle socio-politique de l’imaginaire science-fictif. x RELECTURE Quelqu’un a un jour affirmé que derrière tout écrivain de science-fiction (ou du moins les premiers, les écrivains de science-fiction originels) se cache toujours un scientifique frustré. Je n’en suis pas si sûr, comme le prouve le cas … Lire la suite

Note de lecture : « Sayonara baby » (Fabrice Colin)

Traquer l’impossible réalité entre Pearl Harbor et les camps d’internement en Californie, à l’intérieur d’un autre Monterey 1967. x Le désert. Sous le ciel crépusculaire, piqueté de vautours, se dévoile une gigantesque étendue grisâtre hérissée de carcasses métalliques. Au loin, on aperçoit des falaises couvertes de broussailles pelées, nées d’un déluge ancien, et la ligne … Lire la suite

Note de lecture : « Kalpa impérial » (Angélica Gorodischer)

Dense, épique, baroque et subtilement politique, l’art du conte d’un empire imaginaire. x   RELECTURE (PREMIÈRE LECTURE DANS LA TRADUCTION AMÉRICAINE D’URSULA K. LE GUIN) L’art du conteur, lorsqu’il est pratiqué au plus haut niveau de conscience – et qu’il utilise toutes les ressources des abîmes qu’il invente au fur et à mesure, feignant si … Lire la suite