☀︎
archives

Mathias Enard

Ce tag est associé à 12 articles

Note de lecture : « Le livre des places » (Collectif)

Quatorze places contemporaines en espaces politiques à la fois totaux et ambigus. x La publication d’un recueil collectif des éditions Inculte est bien souvent une véritable fête littéraire et politique (on se souviendra avec émotion du saisissant « En procès » publié en 2016, par exemple). Ce « Livre des places », publié en avril 2018, dont l’avant-propos anonyme, … Lire la suite

Note de lecture : Inculte – 8 (Revue)

De la récupération à J.G. Ballard et Richard Powers. x Janvier 2006 : le huitième numéro de la revue Inculte (co-publiée par les éditions du même nom et par imho) nous offre d’abord deux grands entretiens pour le prix d’un seul. Le premier, exceptionnel, permet à Nicolas Richard, qui venait alors d’achever la traduction du … Lire la suite

Note de lecture : « Le dernier voyage de Sindbad » (Erri de Luca)

Une brève pièce de théâtre pour dire en un éclair l’infamie de la politique anti-migrants. x La brève préface est ici vitale pour éclairer le propos de cette pièce de théâtre en 15 scènes, une prière laïque et 50 pages, publiée par Erri de Luca en 2003, traduite en français en 2006 chez Gallimard (dans … Lire la suite

Note de lecture : Inculte – 6 (Revue)

Brett Easton Ellis, l’obscène, Fassbinder ou Hunter S. Thompson : intense numéro six. x RELECTURE Publié en août 2005 en co-édition entre Inculte et imho, le sixième numéro de la revue propose d’abord un fascinant grand entretien avec Brett Easton Ellis, réalisé deux ans avant la publication de son « Lunar Park », évoquant les influences profondes … Lire la suite

Note de lecture : Inculte – 4 (Revue)

L’ordinaire, l’infra-ordinaire, les jours boum-boum, aux côtés de Vassili Axionov, d’Edward Saïd ou de Marcel Schwob. x RELECTURE Après « W.G. Sebald » (n°1), « Le faux » (n°2) et « La littérature déplacée » (n°3), le n°4 de la revue Inculte, publié en mars 2005 par les éditions du même nom associées aux éditions imho, consacrait son dossier à « L’ordinaire ». … Lire la suite

Note de lecture : « Sniper » (Pavel Hak)

La guerre civile désirée et orchestrée, nue et crue. x Mon devoir est de tuer. Frapper mortellement (en une fraction de seconde) ce qui est condamné à mort. Par qui ? Pourquoi ? La guerre n’admet pas de questions. Opposants au régime, hommes et femmes errants, soldats ennemis, rebelles financés par les puissances étrangères, enfants, … Lire la suite

Note de lecture bis : « En procès » (Collectif)

Vingt procès pour déchiffrer un certain vingtième siècle. Éblouissant d’intelligence et de finesse d’écriture. x x x Vingt procès judiciaires et vingt auteurs pour écrire une histoire – pas si secrète peut-être, mais en tout cas toujours trop discrète – du vingtième siècle, non pas à partir des traces de rouge à lèvres chères à … Lire la suite

Note de lecture : « En procès » (Collectif)

Parcourir l’histoire du XXème siècle sous l’angle de procès emblématiques et de leur mise en scène.   Suite ordonnée chronologiquement, les vingt fictions politiques d’«En procès» ébauchent par fragments une histoire du XXème siècle, font entendre les voix du prétoire qui diffèrent de l’histoire officielle, donnent à voir les procès, qu’ils soient huis clos ou spectacle, … Lire la suite

Note de lecture : « Paysage avec palmiers » (Bernard Wallet)

Derrière l’ombre étroite des palmiers, toute l’horreur de la guerre. x «Le regard bien calé par les amphétamines et la bouche insensibilisée par le bourbon, j’ai vu, dans le port de Beyrouth, plusieurs cargos, ventre en l’air, dans une posture de vieux poissons obscènes. Dans les cales devenues inaccessibles, des milliers de cigares pourrissaient.» Dans … Lire la suite

Les best-sellers 2012 de la librairie Charybde

Pour l’introduction de ce billet un peu particulier, je vous renvoie sans vergogne au premier de la série, « Les best-sellers 2011 de la librairie Charybde », qui en explique un peu le propos général. Dans ce palmarès des ventes 2012, cinq livres déjà présents dans le Top 20 de 2011 étaient à nouveau là : « L’oiseau … Lire la suite