☀︎
archives

Emancipation

Ce tag est associé à 17 articles

Note de lecture : « Bubblegum » (Adam Levin)

Ce que nous disent sans doute le Net et les lolcats, écrit sans le Net et sans lolcats. Un chef-d’œuvre époustouflant d’ambition et de drôlerie songeuse, par l’auteur des « Instructions ». x x Depuis l’enfance, Belt Magnet entend les objets inanimés (qui ont donc bien une âme, fût-elle rudimentaire, à l’insu de – presque – toutes … Lire la suite

Note de lecture : « Qui a peur de la mort ? » (Nnedi Okorafor)

Un formidable roman d’apprentissage, cruel et cru, violent et beau, alliant technique et magie, pour extraire une véritable mythologie des conflits génocidaires africains, du Biafra au Rwanda, et des émancipations possibles. x Ma vie s’est effondrée quand j’avais seize ans. Papa est mort. Il avait le cœur solide, et pourtant il est mort. À cause … Lire la suite

Note de lecture : « Des voix » (Manuel Candré)

D’un golem mythique et incarné au quotidien désenchanté, extraire le mince chemin d’une émancipation possible et d’un sens retrouvé à la vie. Une expérience littéraire d’une rare puissance. x À cela s’ajoute ceci que j’ai constaté et que je trouve extravagant : J’ai sur le corps une constellation. J’ai la peau. piquetée. de points sombres … Lire la suite

Note de lecture : « Un souvenir de Loti » (Philippe Curval)

Utiliser la matrice du space opera pour confronter Épicure et l’amour fou à la mort et à la fin. x Maintenant on nous a laissés seuls, tandis que les ordres de la nige s’exécutent. Je tends l’oreille, accroupi sur mon cube d’espace, au milieu de la blancheur de ce tapis de fourrure. Marjorie se glisse … Lire la suite

Note de lecture : « Un monde parfait selon Ghibli » (Alexandre Mathis)

Un magnifique essai pour saisir l’essentiel de ce qui relie et enchante Totoro, Mononoké, Chihiro, Porco Rosso et les autres créations du studio japonais. x « Le Château dans le ciel » (1986), « Mon voisin Totoro » (1988), « Porco Rosso » (1992), « Princesse Mononoké » (1997), « Le voyage de Chihiro » (2001), « Le vent se lève » (2013) : ces six films, … Lire la suite

Note de lecture : « Dimensions of Citizenship » (Collectif)

Questionner en profondeur la notion contemporaine de citoyenneté, par le biais de la géographie, de l’architecture et de l’imagination créatrice. x LECTURE EN VERSION ORIGINALE AMÉRICAINE La Biennale d’architecture de Venise, qui a lieu les années paires (les années impaires étant dédiées dans les mêmes lieux, Arsenal, Jardins et pavillons nationaux éparpillés dans la ville, … Lire la suite

Note de lecture : « L’intuitionniste » (Colson Whitehead)

Une industrie imaginaire des ascenseurs, en 1930, en métaphore noire et joueuse d’une course au progrès et à l’argent à la relation non résolue. x L’ascenseur est neuf, il vient d’être installé, il ne devrait pas dégringoler à cette vitesse. Une ville qui pourrait aisément être New York, disons quelque part dans les années 1930 … Lire la suite

Note de lecture : « Parc industriel » (Patrícia Galvão)

La misère ouvrière et la lutte sociale dans les années 1930 à São Paulo. Saisissant. x Dans le grand pénitencier social, les métiers à tisser se dressent et avancent en hurlant. Bruna a sommeil. Elle est restée tard à un bal. Elle s’arrête et frotte avec colère ses yeux brûlants. Ouvre sa bouche cariée, baille. … Lire la suite

Note de lecture : « La trilogie martienne » (Kim Stanley Robinson)

L’utopie scientifique pragmatique en action : la colonisation de Mars comme grand roman systémique contemporain. x RELECTURE x Lorsque « Mars la rouge » est publié en 1992, Kim Stanley Robinson, docteur en littérature de l’Université de San Diego, élève de Fredric Jameson en doctorat (sa thèse, sur « Les romans de Philip K. Dick », est passionnante), a … Lire la suite

Note de lecture : « La maison Matchaiev » (Stanislas Wails)

Une confrontation feutrée avec les équations contemporaines des trois enfants Matchaiev. x C’est en compagnie des trois enfants Matchaiev, Pierre, Anne et Joshua, de certains de leurs proches, et de l’ombre portée de leur père et de leur grand-père que le cinéaste Stanislas Wails, avec ce premier roman publié en 2011 chez Serge Safran, s’attaquait … Lire la suite