☀︎
archives

Politique

Ce tag est associé à 85 articles

Note de lecture : « Mauvais œil » (Marie Van Moere)

Blanchiment et aquaculture, haines recuites et souvenirs obsédants : une cinglante et surprenante enquête criminelle à Ajaccio. x Ça sent l’urine, celle qui a mariné longtemps. Au pied de ce pilier du parking souterrain de la rue de l’Étoile, dans le 17e, l’ammoniaque collée au béton répand son âcreté, s’accroche aux jambes de pantalon, vole … Lire la suite

Note de lecture : « Le détour » (Georges Balandier)

Pour appréhender les formes ambivalentes des pouvoirs contemporains, la force du détour anthropologique politique. Écrit il y a plus de trente ans, un texte d’une surprenante actualité. x RELECTURE C’est dans le cadre de ce même cours, désormais fort lointain, de « Psychanalyse et organisation », déjà cité ici à propos de « Mille plateaux », que fis la … Lire la suite

Note de lecture : « Speed Boat » (Fabien Clouette & Quentin Leclerc)

Le plus drôle et le plus incisif des manifestes littéraires de notre temps. x Publié aux éditions de l’Ogre en mars 2019, sous-titré « Manifeste pour une littérature révolutionnaire et illimitée » et fourni avec deux feuillets de plastique transparent rouge permettant, littéralement, de déchiffrer une partie du texte qui se dissimule sous une impression 3D, « Speed … Lire la suite

Note de lecture : « Mille plateaux » (Gilles Deleuze & Félix Guattari)

Un monument heureux de la philosophie contemporaine de combat, qui n’a rien perdu de sa puissance et de sa pertinence 40 ans après sa publication, malgré les efforts réguliers menés à son encontre. x RELECTURE Nous avons écrit L’Anti-Œdipe à deux. Comme chacun de nous était plusieurs, ça faisait déjà beaucoup de monde. Ici nous … Lire la suite

Note de lecture : « Solaire » (Ian McEwan)

La science et le capital face au réchauffement climatique, en une farce songeuse, comédie tragique ou parodie sérieuse. Une étonnante réussite. x Il appartenait à cette classe d’hommes – peu avenants, souvent chauves, petits et gros, intelligents – que certaines belles femmes trouvaient inexplicablement séduisants. Du moins le croyait-il, ce qui semblait suffire à en … Lire la suite

Note de lecture : « Le noir dedans » (Thomas Vinau)

Noir dedans, noir dehors, et une douce conflagration poétique pour produire une vie. x C’est noir dedans depuis tout petit depuis toujours et pour tout le temps c’est noir dedans. Sous le solide papier (Olin 90 g) et sous la couverture étonnamment tactile (Curious Matter Black Truffle 270 g) du troisième texte publié par les … Lire la suite

Note de lecture : « La mort dans l’avion & autres poèmes » (Carlos Drummond de Andrade)

De 1930 à 1980, une poésie subtile, incisive et ironique des résistances souterraines à l’abrasion sociale et économique. x Considéré comme l’un des plus grands poètes du vingtième siècle brésilien, et en particulier du modernisme s’affranchissant largement des contraintes de la forme traditionnelle, Carlos Drummond de Andrade (1902-1987) a été présenté chez Charybde ces derniers … Lire la suite

Note de lecture : « Une colère française » (Denis Maillard)

Hyper-présidence, corps intermédiaires et gilets jaunes : ce que cela pourrait impliquer pour l’avenir, par un fin connaisseur du corps social en entreprise. x Avril 2014. « Tu vois ça, c’est la pièce des négociations sociales. Eh bien, c’est fini, je ne vais plus perdre mon temps avec les syndicats ! » La salle, désormais vide, que … Lire la suite

Note de lecture : « Capsules » (Benjamin Planchon)

35 capsules temporelles exhumées d’un avenir assez proche ou très lointain, pour chanter le corps décérébré renvoyé à ses contradictions de masse. x Une certaine confusion règne encore, mais encore un peu de temps et tout s’éclaircira ; nous verrons enfin apparaître le miracle d’une société animale, une parfaite et définitive fourmilière. (Paul Valéry, Variété, … Lire la suite

Note de lecture : « Tuer Jupiter » (François Médéline)

À rebours et à cent à l’heure, le thriller frénétique d’un crime politique au retentissement planétaire, tissé dans les gazouillis des réseaux sociaux et dans les ombres des pouvoirs réels. x Le cortège s’immobilisa après la rue Saint-Jacques et ce fut le silence. Le silence dans la foule, dans les salles de presse, sur les … Lire la suite