☀︎
archives

Nonsense

Ce tag est associé à 16 articles

Note de lecture : « Hors sol » (Pierre Alferi)

En suspension au-dessus d’une Terre dévastée par la hausse des températures, le monde terminal des monades hantées. Un cauchemar rude, drôle, époustouflant. x Tout est plus grand, dit-on, dans les souvenirs d’enfance. Je ne sais pas. J’ai passé la mienne dans un logement si exigu de la banlieue d’Utrecht que le plafond semblait à portée … Lire la suite

Note de lecture : « Du hérisson » (Éric Chevillard)

Le hérisson en drôle de zèbre, parasite épuisant et drolatique de l’autofiction. x L’écrivain seul et industrieux à sa table de travail, prêt à l’abdication de son ambition littéraire, est sur le point de démarrer l’écriture d’un roman réaliste et autobiographique – sous le savoureux titre de Vacuum extractor – dans lequel il dévoilera tous ses … Lire la suite

Note de lecture bis : « Le désordre Azerty » (Éric Chevillard)

L’île enchantée d’Éric Chevillard. x RENTRÉE «Le monde littéraire entre en ébullition des le début de l’été. Combien va-t-on publier de romans à la rentrée ? Passionnante énigme, il est vrai, car sitôt la réponse connue, une rapide soustraction permettra de chiffrer précisément l’augmentation par rapport à l’année précédente. L’information met en émoi les rédactions … Lire la suite

Je me souviens de : « Plume » (Henri Michaux)

Mon texte préféré, paradoxal, de Henri Michaux. x Ce recueil de Henri Michaux, publié en 1938 chez Gallimard, est indéniablement celui de ma re-découverte, explosive et enchantée, de ce poète un peu négligé dans ma jeunesse, grâce à une exceptionnelle lecture de Sapho, à la Maison de la Poésie en avril 2001, par hasard en … Lire la suite

Note de lecture : « Péloponnèse » (Éric Chevillard)

L’ivresse langagière d’Éric Chevillard. x Dans ce livre court, bel objet paru en 2013 aux éditions Fata Morgana, illustré par des dessins du peintre Jan Voss, Éric Chevillard s’insurge contre les évidences de la vie présentées comme des scandales : marcher sur nos deux pieds, avoir le ciel au dessus de nos têtes, devoir se … Lire la suite

Note de lecture : « Préhistoire » (Eric Chevillard)

Eric Chevillard entre dans l’histoire, l’air de rien. x Le narrateur de «Préhistoire», un ancien archéologue nommé gardien et guide de la grotte de Palus suite au décès de son prédécesseur, traîne des pieds, multiplie les manœuvres dilatoires pour repousser sa prise de fonction et la réouverture du site, en commençant par demander un uniforme … Lire la suite

Note de lecture : « Fééries militaires » (Plonk & Replonk)

Photomontages de la Belle Époque pour explorer le nonsense du storytelling en une irrésistible drôlerie. x Publié en 2010 aux éditions du Colombier, « Fééries Militaires » est le petit album de l’exposition du même nom, conçue par le collectif suisse Plonk & Replonk (qui comprend en réalité trois auteurs-éditeurs si l’on inclut le discret troisième larron, … Lire la suite

Note de lecture : « Ma vie » (P.N.A. Handschin)

Questionner et détruire sans relâche le langage des clichés biographiques les plus anodins pour en extraire la saveur cachée. x Publié en 2010 dans la collection Locus Solus des éditions Argol, « Ma vie » est la cinquième partie du vaste travail entrepris par P.N.A. Handschin sous le nom de « Tout l’univers » – travail que j’ai découvert … Lire la suite

Note de lecture : « Empailler le toréador » (Pierre Jourde)

Un délectable parcours à la recherche de l’incongru en littérature. x Publié en 1999 chez José Corti, le sixième essai de Pierre Jourde était sous-titré « L’incongru dans la littérature française – de Charles Nodier à Éric Chevillard ». Associant rigueur conceptuelle et approche de type universitaire (familière au professeur de littérature à Grenoble III qu’est Pierre … Lire la suite

Note de lecture : « La vie dans les plis » (Henri Michaux)

Beau retour du nonsense de « Plume », en un peu plus fantastique et beaucoup plus macabre. x Publié en 1949, ce recueil d’Henri Michaux regroupe 142 poèmes en cinq parties bien différentes, mais témoignant toutes, une fois de plus, de l’inventivité et de l’art rarement égalé de la résonance interne, ironique et poétique, de l’auteur. « Liberté … Lire la suite