☀︎
archives

Littérature italienne

Ce tag est associé à 83 articles

Note de lecture : « Nid de vipères » – Montalbano 25 (Andrea Camilleri)

Double meurtre d’une pourriture à plus d’un titre, pour la vingt-cinquième enquête, un peu essoufflée, du commissaire sicilien Salvo Montalbano. x À l’instant où il mit le pied dans le commissariat, Catarella posa le combiné du téléphone et s’exclama : – Ah, dottori, dottori ! Justement là chez la maison de vosseigneurie je viens d’appeler … Lire la suite

Note de lecture : « Attente sur la mer » (Francesco Biamonti)

Un capitaine italien au long cours qui aspire à une retraite précoce et à l’amour, peut-être. Un dernier cargo discret pour la Bosnie. Un très grand texte de silence et de mer. x x Le car le laissa en bas de Pietrabruna. Ses deux compagnons de voyage disparus derrière le tournant, il posa la valise … Lire la suite

Note de lecture : « Les âmes noires » (Gioacchino Criaco)

Un chef-d’œuvre contemporain de la littérature noire, qui donne à penser et ressentir en profondeur la Calabre en terre de beauté et terre de crime. x Nous marchions vite, je glissais derrière lui comme un traîneau tiré par des chiens, c’était comme ça depuis des heures. Le rendez-vous était nocturne, et nocturne, logiquement, devait être … Lire la suite

Note de lecture : « Derrière le paravent » (Loriano Macchiavelli)

L’une des premières enquêtes du mythique sergent bolognais Sarti Antonio. x Un type, un certain consul romain, a voulu laisser une trace de son passage chez nous. Il a appelé le Léonard de Vinci de l’époque et lui a dit : – Écoute-moi, mon cher, tu pourrais pas me construire un bel aqueduc ? – … Lire la suite

Note de lecture : « La Loi de la mer » (Davide Enia)

Avec les sauveteurs en mer, professionnels et bénévoles, à Lampedusa. x J’avais rencontré le plongeur chez un ami. Mais il n’y avait que nous deux. La première et persistante sensation était celle-ci : c’était un géant. Il avait dit tout de suite : « Pas d’enregistrement. » Assis à l’autre bout de la table, il croisait les … Lire la suite

Je me souviens de : « Les enfants du massacre » (Giorgio Scerbanenco)

Sans doute le plus mémorable des puissants et rugueux polars milanais du Scerbanenco « deuxième manière ». Duca Lamberti for ever. x Déjà presque dix-huit mois que l’amusante (mais oui) rubrique « Je me souviens », sur ce blog, ne présentait plus de nouvelle entrée. Il était plus que temps d’y remédier. En cette année 1982-1983, profitant d’une année … Lire la suite

Note de lecture : « Hugo Pratt, trait pour trait » (Thierry Thomas)

« Seul son dessin me permet de le retrouver » : une belle lecture intime de l’art d’Hugo Pratt, loin des clichés et au plus près de la page. x Il s’appelait Ugo Prat, sans H et avec un seul T. Devenu célèbre sous le nom de Hugo Pratt, il a vécu 24 518 jours aussi intensément … Lire la suite

Note de lecture : « L’Italie en jaune et noir » (Maria Pia De Paulis-Dalembert)

Les actes vivifiants d’un colloque de 2008 sur le roman noir et le polar contemporains en Italie. x Publié en 2010 par les Presses Sorbonne Nouvelle, sous-titré « La littérature policière de 1990 à nos jours », « L’Italie en jaune et noir » est le compte-rendu du vivifiant colloque tenu en octobre 2008 à la Maison d’Italie de … Lire la suite

Note de lecture : « Borgo Vecchio » (Giosuè Calaciura)

Dans le vieux quartier populaire de Palerme, une fable surprenante, enlevée et violente, tragique et drôle, en une écriture fort rare. x Palerme. Le quartier du Borgo Vecchio, juste en face du port de commerce, à deux pas du centre historique et au pied des hauteurs chic de la Villa Igiea. L’une des incarnations les … Lire la suite

Note de lecture : « Mirages de la mémoire » (Marco Steiner & José Muñoz)

Six nouvelles habiles pour retrouver le goût de l’aventure, de la poésie et du mystère qui environnent si naturellement Corto Maltese. x Il pleuvait en permanence depuis plusieurs jours, et d’évidence, cela n’avait aucune intention de cesser. Le ciel et la mer ne faisaient désormais plus qu’un, un plan gris coupé en deux par une … Lire la suite