☀︎
archives

Héritage

Ce tag est associé à 12 articles

Note de lecture : « Apologie d’un mathématicien » (Complicité)

Approcher au plus serré le tourbillon humain de la beauté mathématique en construction x Créée et montée en 2007 par la fantasque et passionnante troupe théâtrale londonienne Complicite de Simon McBurney, Annabel Arden, Fiona Gordon et Marcelo Magni, « A Disappearing Number » s’empare de la relation entre le mathématicien indien de génie Srinivasa (1887-1920), quasiment autodidacte, … Lire la suite

Note de lecture : « Le cavalier » (Derek Munn)

Des bottes, un échiquier, une jument et un périple pour redéfinir un être in extremis. Somptueux et envoûtant. x Une sensation d’abord, l’homme n’y est pas pour l’instant, ou est subsidiaire, c’est sa fatigue qui avance, une sensation de cuir, un cuir souple, épais, résistant, je le sens, je vois son grain. Une paire de … Lire la suite

Note de lecture : « 1962, le dernier voyage » (Mehdi Charef)

Le dernier train pour l’exil : sept personnes à quai pour dire la tragédie. x Fumiers d’indigènes, macaques, fellouzes de mon cul ! La France, la vraie, représentée par Barnabé ici même… (Il se tape sur la poitrine) …valeureux cheminot de la grande famille de la SNCF qui a tant œuvré pour vous en amenant … Lire la suite

Note de lecture bis : « Requiem des aberrations » (Yves Gourvil)

La farce truculente et tragique d’un terrain vague en radeau de la bienveillance. x L’amitié est-elle soluble dans la dèche, dans la difficulté et dans l’espoir déçu ? La fraternité est-elle encore un concept viable dans un monde contemporain aux arêtes toujours plus acérées ? La bienveillance garde-t-elle encore’hui un espoir de survie ? Sous … Lire la suite

Note de lecture : « La maison Matchaiev » (Stanislas Wails)

Une confrontation feutrée avec les équations contemporaines des trois enfants Matchaiev. x C’est en compagnie des trois enfants Matchaiev, Pierre, Anne et Joshua, de certains de leurs proches, et de l’ombre portée de leur père et de leur grand-père que le cinéaste Stanislas Wails, avec ce premier roman publié en 2011 chez Serge Safran, s’attaquait … Lire la suite

Note de lecture bis : « Notre château » (Emmanuel Régniez)

Incroyable édifice néo-gothique, au service de l’obsession délétère comme des inquiétudes et vertiges intimes. x Octave, le narrateur, et Véra, sa sœur, habitent seuls une grande demeure isolée, si majestueuse qu’ils l’appellent entre eux « Notre Château ». La vie s’y écoule paisiblement, dans des conditions fortement ritualisées, teintées d’obsessions sourdes – que rend merveilleusement l’écriture d’Emmanuel … Lire la suite

Note de lecture : « Funny Reich 1 – L’impératif imparfait » (Bruno Wajskop)

Le cœur fasciste d’un soft power fictionnel généralisé, en une série mutante. x Publié en novembre 2015 aux éditions Marque Belge (dont le nom et le logo résonnent déjà comme un savoureux clin d’œil à Blake et Mortimer), « L’impératif imparfait » est le premier épisode de l’étonnant projet de série littéraire « Funny Reich » mené par l’écrivain, … Lire la suite

♥︎ Charybde 1 : « L’oiseau moqueur » (Sean Stewart)

Émouvant, énergique et poétique vaudou texan. x Pour aller au fond du fond comme disait toujours maman, voici l’histoire de ma grossesse, je tiens à ce que ce soit clair dès le départ. Il faut bien avouer qu’entre la magie, les gens partis au cimetierre, ceux qui ont refusé d’y rester et les millions de … Lire la suite

Note de lecture : « Entre les deux il n’y a rien » (Mathieu Riboulet)

Une intense écriture de la naissance des engagements et du refus de la résignation. x Publié en septembre 2015 chez Verdier, le douzième texte solo de Mathieu Riboulet, s’il inclut la quête adolescente et post-adolescente de la révélation du corps des hommes qui parcourait déjà plusieurs de ses œuvres précédentes (dit-on), l’inscrit ici dans un … Lire la suite

Note de lecture : « Cordélia la guerre » (Marie Cosnay)

Magnifiquement irréelle, une réécriture contemporaine, poétique et politique, du roi Lear. x À paraître le 20 août 2015 aux belles éditions de l’Ogre, ce nouveau roman de Marie Cosnay (son dix-huitième texte publié, succédant à l’intense « À notre humanité » de 2012 et à son poignant et subtil « Ces nuits sont à toi, Alexis » de mars … Lire la suite