☀︎
archives

Cruauté

Ce tag est associé à 19 articles

Note de lecture : « Glory Hole » (Frédéric Jaccaud)

Une jeune Française et deux jeunes Français dans la spirale mortifère de leurs vies déjà enfuies et du porno américain des années 80 comme planche pourrie de salut illusoire. Décapant, étrange et bien noir. x Seul, Jean mâchonne le pain trop sec d’un jambon-beurre. Il contemple les miettes de son repas qui constellent la table, … Lire la suite

Note de lecture : « Né d’aucune femme » (Franck Bouysse)

Une terrifiante contre-plongée dans les noirceurs de la domination bourgeoise, lorsqu’elle devient pleinement sauvage. x Il se trouvait quelque part plus loin que les aiguilles de ma montre. Cela n’a pas encore eu lieu. Il ne sait rien du trouble. Ce sont des odeurs de printemps suspendues dans l’air frais du matin, des odeurs d’abord, … Lire la suite

Note de lecture : « Nous sommes de grands chiens bleus » (Laurence Albert)

Vingt textes courts pour saisir des moments-clé de passés et de présents, avec tendresse et ironie. x La route crevait le paysage. Je m’étais trompée à un embranchement et ne cherchais plus à atteindre ma destination initiale. Je roulais. J’avais ouvert les vitres de la voiture malgré la fraîcheur. L’air entrait violemment et faisait pleurer … Lire la suite

Note de lecture : « La parallèle Vertov » (Frédéric Delmeulle)

Jouant superbement de registres narratifs bien différents, une belle ré-exploration du sens de l’Histoire et de l’impact humain. x Début du XXème siècle : deux journalistes français et britannique, dignes des magnifiques Harry Blount et Alcide Jolivet du « Michel Strogoff » de Jules Verne, enquêtent sur une mort mystérieuse, en huis clos, au cœur de l’abbaye … Lire la suite

Note de lecture : « Omon Ra » (Viktor Pelevine)

Une farce monumentale et déjantée sur la véritable nature du programme spatial soviétique. x RELECTURE Omon n’est pas un nom très fréquent, ni peut-être le meilleur qui soit. Il m’a été donné par mon père, qui a travaillé toute sa vie dans la milice et voulait que je devienne milicien comme lui. « Tu comprends, Omka, … Lire la suite

Note de lecture : « Les frères Sisters » (Patrick DeWitt)

L’épopée du bon et de la brute, dans un western existentiel et jubilatoire. x Du temps de la ruée vers l’or, les frères Sisters, tueurs à gage de leur état, sont envoyés à San Francisco par leur employeur, le «Commodore», pour éliminer, pour des raisons obscures, un homme répondant au nom curieux de Herman Kermit … Lire la suite

Note de lecture : « Haka » (Caryl Férey)

Violentes tensions sociales et démons enfouis au cœur de la réputée idyllique Nouvelle-Zélande. x RELECTURE x x Publié en 1998 aux éditions Baleine, réédité dans une version légèrement revue chez Gallimard en 2003, le troisième roman de Caryl Férey sera celui de la reconnaissance, et le point de départ d’un parcours qui emmènera la lectrice … Lire la suite

♥︎ Charybde 1 : « Les frères Sisters » (Patrick DeWitt)

Une TUERIE ! x Les célèbres frères Sisters, tueurs de sinistre réputation, sont sur un contrat : abattre un chercheur d’or en Californie. Charlie Sisters a un problème avec l’alcool et la violence, Eli Sisters a un problème avec son cheval et et sa vocation. Le tandem trace la route tant bien que mal entre … Lire la suite

Note de lecture : « Mapuche » (Caryl Férey)

L’Argentine de 2011, ses tortionnaires toujours impunis, ses enfants kidnappés en 1976-1983 au profit de leurs riches complices de l’époque. x x Publié en 2012 dans la Série Noire de Gallimard, le treizième roman de Caryl Férey, dont j’avais déjà beaucoup apprécié auparavant les deux romans « néo-zélandais » – « Haka » (1998) et « Utu » (2004) – ainsi … Lire la suite

Note de lecture : « Les Demoiselles » (Alex Porker)

Dans la chambre close de la violence hyper-enfantine. Sécrétion naturelle du fétichisme marchand ? x Publié en 2012 chez Alexipharmaque, le deuxième roman d’Alex Porker, après son « Makeup Artist » de 2010, aborde par un angle différent le travail exploratoire qu’il accomplit depuis son recueil de nouvelles, « Fermons les yeux, faisons un vœu », autour de l’hyper-enfance, … Lire la suite