☀︎
archives

Animaux

Ce tag est associé à 11 articles

Note de lecture : « Harold » (Louis-Stéphane Ulysse)

Les vérités fantastiques et rusées du tournage des « Oiseaux » de Hitchcock, sous le signe d’un étrange corbeau nommé Harold. x La bague, de plus près… Un nom gravé, en creux : « Harold ». L’homme recouvre ses mains de vieux gants isolants. Il prend la bague, se retourne vers le corbeau de plus en plus paniqué… Cette … Lire la suite

Note de lecture : La moitié du fourbi – 6 : « Bestiaire » (Revue)

Pour le n°6 de la belle revue, un exceptionnel bestiaire ! x Octobre 2017, et déjà le sixième numéro de cette si singulière revue nommée La Moitié du Fourbi ! Que de beaux souvenirs déjà accumulés en moins de trois ans, depuis l’époque presque héroïque de « Écrire petit » (n°1, février 2015) et de « Trahir » (n°2, … Lire la suite

Note de lecture : « Défaite des maîtres et possesseurs » (Vincent Message)

Un incroyable conte philosophique science-fictif pour questionner en profondeur ce que fait de nous le pouvoir sur l’Autre. x Publié en janvier 2016 au Seuil, le deuxième roman, après l’impressionnant « Les veilleurs » (2009), de Vincent Message, montre à nouveau, avec encore plus de maîtrise et d’intelligence, à quel point l’auteur sait utiliser l’arsenal narratif et … Lire la suite

Note de lecture : « Les saisons » (Maurice Pons)

L’écriture pour magnifier un monde atroce et grotesque. x «Il arriva par le sentier de la cluse, vers le seizième mois de l’automne, qu’on appelait là-bas : la saison pourrie.»   Sous des stries ininterrompues d’une pluie drue, Siméon, un étranger échappé des flammes de l’enfer, arrive dans un village hostile et boueux, au creux … Lire la suite

Note de lecture : « Kaputt » (Curzio Malaparte)

L’expérience de la guerre et de la barbarie poussée à son point ultime, dans un récit d’une sublime et délétère beauté. x Dans une courte préface, Curzio Malaparte (1898 – 1957) raconte l’histoire du manuscrit de «Kaputt», écrit sur le front de l’Est entre 1941 et 1943, dissimulé et transporté en plusieurs parties pendant la guerre pour … Lire la suite

Note de lecture : « L’ours est un écrivain comme les autres » (William Kotzwinkle)

L’écrivain est-il un animal comme les autres ? Satire loufoque du milieu littéraire, et plus encore, dans la peau d’un ours. x J’ai découvert la liberté d’invention et d’écriture de William Kotzwinkle, grâce aux éditrices d’Asphalte qui présentèrent «Fan Man» à la librairie Charybde en octobre 2012. Craignant un peu une déception après ce livre hors normes, … Lire la suite

Note de lecture : « Cigogne » (Jean-Luc A. d’Asciano)

Un recueil de nouvelles fantasques et enchanteresses. x Le talent étrange de deux frères siamois, l’imagination bondissante d’un petit garçon surdoué soumis à la jalousie violente d’un grand frère psychotique, l’amour impuissant et le désenchantement des parents de Toutou le schizophrène, les rituels magiques d’un clochard qui cherche avec ses chiennes un abri pour la nuit : les … Lire la suite

Note de lecture : « L’auteur et moi » (Éric Chevillard)

Mon royaume pour un Chevillard ! x Pour le prix de seulement six choux-fleurs, il est possible d’acheter ce roman d’Éric Chevillard, et ainsi non seulement éviter de s’engluer dans le gratin de ce légume douteux, tout en s’offrant un morceau de grande littérature et de jubilation totale. Un lecteur averti en vaut deux et Éric … Lire la suite

Note de lecture : « Pourquoi le saut des baleines » (Nicolas Cavaillès)

Entre science, poésie et questionnement métaphysique, Nicolas Cavaillès sonde le mystère du saut des baleines. x C’est un petit livre étrangement beau qui résiste à la compréhension, comme le saut aérien des grands cétacés. La grande majorité des baleines saute, de temps en temps, bonds ésotériques dont la beauté et la puissance fascinent d’autant plus … Lire la suite

Note de lecture : « Juste ciel » (Éric Chevillard)

À force de se cogner aux limites du roman, Eric Chevillard s’aventure dans l’au-delà. x Albert Moindre, personnage conformiste, banal sans doute, velléitaire peut-être, ingénieur de maintenance des ponts transbordeurs depuis vingt-cinq ans et poète à ses heures perdues, est mort percuté et «dénoyauté» sur la chaussée par une camionnette de livraison de l’entreprise «Olives & … Lire la suite