☀︎
archives

Animaux

Ce tag est associé à 15 articles

Note de lecture : « Mondes animaux et monde humain » (Jakob von Uexküll)

L’œuvre majeure d’un grand pionnier de l’éthologie, toujours aussi captivante et puissante soixante après sa finalisation. x C’est grâce à quelques lignes puissantes glissées dans « Les diplomates » de Baptiste Morizot que j’ai découvert cet été Jakob Johann von Uexküll (1864-1944), biologiste allemand précurseur de l’éthologie, plusieurs années avant le grand Konrad Lorenz, et par ailleurs … Lire la suite

Note de lecture : « Lunaisons vénitiennes » (Paolo Barbaro)

Mois après mois durant un an, le double chant cruellement menacé d’une Venise de pierre, de bois, d’eau et d’humain. x Jusqu’à hier, ils étaient bleu-vert, verts, verdâtres ; les canaux de la lagune avaient entamé leurs semaines de grâce, à la fin de l’hiver. Au large, limpides et lumineux, les grands plans d’eau entre … Lire la suite

Note de lecture : « Assomption » – Sur champ de sable I (Françoise Morvan)

Un retour poétique intense sur une enfance bretonne rêveuse, joueuse, nourrie de contes et de nature. Une éblouissante recherche du temps précieux. x Je vous ai déjà parlé récemment des éditions Mesures créées par André Markowicz, à l’occasion de la magnifique édition bilingue du « Dernier départ » de Guennadi Aïgui. Aux côtés de l’auteur russe et … Lire la suite

Note de lecture : « Sur l’île de Lucifer » (Serge Quadruppani)

Paranoïa sécuritaire, soupçonnable sorcellerie anti-capitaliste et enfants réputés innocents, en un redoutable cocktail forestier et politique limousin. x À Ayguière, village presque forestier des confins de la Haute-Vienne et de la Corrèze, sur le très limousin et célèbre plateau de Millevasques, un haut responsable de fonds d’investissement mondialisé, fonds actuellement engagé dans l’intense acquisition de … Lire la suite

Note de lecture : « Harold » (Louis-Stéphane Ulysse)

Les vérités fantastiques et rusées du tournage des « Oiseaux » de Hitchcock, sous le signe d’un étrange corbeau nommé Harold. x La bague, de plus près… Un nom gravé, en creux : « Harold ». L’homme recouvre ses mains de vieux gants isolants. Il prend la bague, se retourne vers le corbeau de plus en plus paniqué… Cette … Lire la suite

Note de lecture : La moitié du fourbi – 6 : « Bestiaire » (Revue)

Pour le n°6 de la belle revue, un exceptionnel bestiaire ! x Octobre 2017, et déjà le sixième numéro de cette si singulière revue nommée La Moitié du Fourbi ! Que de beaux souvenirs déjà accumulés en moins de trois ans, depuis l’époque presque héroïque de « Écrire petit » (n°1, février 2015) et de « Trahir » (n°2, … Lire la suite

Note de lecture : « Défaite des maîtres et possesseurs » (Vincent Message)

Un incroyable conte philosophique science-fictif pour questionner en profondeur ce que fait de nous le pouvoir sur l’Autre. x Publié en janvier 2016 au Seuil, le deuxième roman, après l’impressionnant « Les veilleurs » (2009), de Vincent Message, montre à nouveau, avec encore plus de maîtrise et d’intelligence, à quel point l’auteur sait utiliser l’arsenal narratif et … Lire la suite

Note de lecture : « Les saisons » (Maurice Pons)

L’écriture pour magnifier un monde atroce et grotesque. x «Il arriva par le sentier de la cluse, vers le seizième mois de l’automne, qu’on appelait là-bas : la saison pourrie.»   Sous des stries ininterrompues d’une pluie drue, Siméon, un étranger échappé des flammes de l’enfer, arrive dans un village hostile et boueux, au creux … Lire la suite

Note de lecture : « Kaputt » (Curzio Malaparte)

L’expérience de la guerre et de la barbarie poussée à son point ultime, dans un récit d’une sublime et délétère beauté. x Dans une courte préface, Curzio Malaparte (1898 – 1957) raconte l’histoire du manuscrit de «Kaputt», écrit sur le front de l’Est entre 1941 et 1943, dissimulé et transporté en plusieurs parties pendant la guerre pour … Lire la suite

Note de lecture : « L’ours est un écrivain comme les autres » (William Kotzwinkle)

L’écrivain est-il un animal comme les autres ? Satire loufoque du milieu littéraire, et plus encore, dans la peau d’un ours. x J’ai découvert la liberté d’invention et d’écriture de William Kotzwinkle, grâce aux éditrices d’Asphalte qui présentèrent «Fan Man» à la librairie Charybde en octobre 2012. Craignant un peu une déception après ce livre hors normes, … Lire la suite