☀︎
archives

Absurde

Ce tag est associé à 35 articles

Note de lecture : « Anaconda » (Horacio Quiroga)

Dix-neuf nouvelles de 1921, pour un art secret de l’écriture qui dissout et qui inquiète, dans la jungle uruguayenne ou ailleurs. x Il était dix heures du soir et il faisait une chaleur suffocante. Le temps lourd, sans un souffle, pesait sur la forêt. Le ciel de charbon était de temps à autre déchiré à … Lire la suite

Note de lecture : « Hors sol » (Pierre Alferi)

En suspension au-dessus d’une Terre dévastée par la hausse des températures, le monde terminal des monades hantées. Un cauchemar rude, drôle, époustouflant. x Tout est plus grand, dit-on, dans les souvenirs d’enfance. Je ne sais pas. J’ai passé la mienne dans un logement si exigu de la banlieue d’Utrecht que le plafond semblait à portée … Lire la suite

Note de lecture : « Speed Boat » (Fabien Clouette & Quentin Leclerc)

Le plus drôle et le plus incisif des manifestes littéraires de notre temps. x Publié aux éditions de l’Ogre en mars 2019, sous-titré « Manifeste pour une littérature révolutionnaire et illimitée » et fourni avec deux feuillets de plastique transparent rouge permettant, littéralement, de déchiffrer une partie du texte qui se dissimule sous une impression 3D, « Speed … Lire la suite

Note de lecture : « La vallée de la Sinistra » (Ádám Bodor)

Fabuleux roman noir et farceur des confins sylvestres et montagnards de la dictature bureaucratique balkanique. x Quinze jours avant sa mort, le colonel Borcan m’emmena en mission de reconnaissance sur l’une des hauteurs dénudées du district forestier. Il me recommanda d’ouvrir l’œil, d’observer surtout les taillis de sorbiers qui bordaient le chemin, pour savoir si … Lire la suite

Note de lecture : « La colo de Kneller » (Etgar Keret)

Douce et ironique absurdité des âmes suicidées du purgatoire. x Où Hayim trouve du travail et un bon pub. Deux jours après m’être suicidé, j’ai trouvé du boulot ici, dans une pizzeria qui fait partie d’une chaîne, le Kamikaze. Le responsable de garde était vraiment gentil avec moi, il m’a aidé à m’installer dans un … Lire la suite

Lecture BD : « Police lunaire » (Tom Gauld)

Encore un sommet de l’humour pince-sans-rire, absurde et minimaliste de Tom Gauld. x Trois ans après « Vous êtes tous jaloux de mon jetpack », l’Écossais Tom Gauld nous revenait en 2016, avec son humour pince-sans-rire presque minimaliste, son trait si caractéristique et son sens prononcé de l’absurde, technologique ou non, dans ce superbe « Police Lunaire », traduit … Lire la suite

Note de lecture : « Un funambule sur le sable » (Gilles Marchand)

Lorsque la différence, visible ou invisible, devient le moteur fantastique d’une ardue lecture poétique du monde. x C’est lorsqu’il est arrivé à la clinique que mon père a compris que tout ne s’était pas exactement passé comme prévu. La couleur des visages des infirmières se confondait avec celle de leurs blouses dans un dégradé de … Lire la suite

Note de lecture : « Le 20 novembre » (Lars Norén)

La terrifiante invective soliloquée d’un adolescent se préparant à lancer une fusillade dans son lycée. x Là, vous allez me regarder Et vous souvenir de moi Silence Pour l’instant il y en a pas beaucoup qui me connaissent Mais aujourd’hui je vais vous montrer Je vais vous montrer Je veux que mon visage soit gravé … Lire la suite

Note de lecture : « La ville fond » (Quentin Leclerc)

Une métaphore fantastique et haute en couleurs de la dissonance cognitive contemporaine et de son déni radical de la réalité. x Bram avait toujours eu un goût prononcé pour les paysages et, dès qu’il devait effectuer un trajet, il s’arrangeait pour ne pas conduire, pour observer les paysages. Sa femme n’avait jamais eu aucun goût … Lire la suite

Note de lecture : « La sorcière » (Marie Ndiaye)

Un jeu cruel et rusé avec la notion même de « fantastique au quotidien ». x RELECTURE Quand mes filles eurent atteint l’âge de douze ans, je les initiai aux mystérieux pouvoirs. Non pas tant, mystérieux, parce qu’elles en ignoraient l’existence, que je les leur avais dissimulés (avec elles, je ne me cachais de rien puisque nous … Lire la suite