☀︎
Notes de lecture 2014

Note de lecture : « Le monde Jou » (Éric Arlix)

Inclassable et jubilatoire appel à un militantisme d’un genre nouveau : un régal qui heurte.

Image

Paru en 2005 chez Verticales, après deux premières publications aux éditions Al Dante, le troisième opus d’Éric Arlix est un texte bien curieux, à la fois adresse, manifeste, construction idéologique secrète, journal de bord fictif, méthode de développement politique personnel ou encore pamphlet intransigeant de la non-résignation face aux rudesses ambiantes triomphantes.

« Je + Nous = Jou », en réduisant à sa plus simple expression, abusivement, l’équation complexe proposée par l’auteur, exprime sur un mode ludique et néanmoins extrêmement sérieux, nourri par un sens joyeux de la formule qui cible pile, une tentative d’extraire du désenchantement un militantisme radical et collectif, en rejet évident de l’abjection capitaliste terminatorienne, mais presque autant en volonté d’unir, synthèse désormais extraordinairement difficile, l’aspiration individuelle libertaire, trop nourrie par les sirènes consuméristes ou anarchisantes à la petite semaine, et l’indispensable émancipation collective, apparemment toujours davantage hors d’atteinte, égratignant d’ailleurs largement au passage la tentation peu productive de la fuite « freestyle » dans quelque paradis pirate ou zone autonome temporaire

Savoureuse initiation énigmatique où résonnent certains des accents magiques du Hugues Jallon de « Zone de combat », recensement des pièges sémantiques et désirants semés un peu partout qui évoque aussi le grand « United Emmerdements of New Order » de Jean-Charles Massera, manuel de guérilla anti-marchande et anti-spectaculaire dans lequel surgirait par moments le Volodine / Soudaïeva des « Slogans » : « Le monde Jou » est tout cela, et régale son lecteur de phrases qui détournent et retournent joyeusement les sens usuels pour poser, mine de rien, de diablement embarrassantes questions à nos résignations et à nos égoïsmes.

« Ah oui au fait : Je c’est Nous.
Vous allez vous y faire.
Pas tout de suite, c’est sûr.
Il faut un peu de temps avant d’abandonner ce qui vous maintient dans ce lamentable état depuis pas mal de temps. »

« On continue ?
Il faudra changer de point de vue.
Cela vous pose un problème ?
Il faudra y croire autant qu’au reste.
C’est simple non ?
Vous voulez
– des orgasmes
– du pognon
– du pouvoir
mais pour cela vous avez déjà le capitalisme, non ?
C’est sûr que c’est dur, c’est la jungle.
Mais ici c’est encore plus dur.
Êtes-vous vraiment prêts à faire quelque chose d’important ?
J’en doute.
Je connais vos nouvelles passions, elles sont par essence éphémères.
Vous dites Yes et encore Yes.
Ici ce n’est pas une affaire de passion, ni même d’émotion.
Ici on ne joue plus.
Ici on n’est pas grand-chose.
Un pion connecté ?
Au service de ?
L’élément d’un processus qui nous dépasse ?
Tout cela et bien plus encore.
Non vraiment je ne suis pas sûr de votre motivation. »

Pour acheter le livre chez Charybde, c’est ici.

À propos de charybde2

Un lecteur, un libraire, entre autres.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :