☀︎
archives

Roman policier

Ce tag est associé à 149 articles

Note de lecture : « Château de cartes » (Miguel Szymanski)

Dans la brume électrique de la corruption plus ou moins feutrée aux plus hauts niveaux de la société portugaise, en affaires comme en politique, un enquêteur pas comme les autres tente de se frayer un juste chemin. x Un jour comme les autres, elle aurait passé la matinée à la maison à boire du thé. … Lire la suite

Note de lecture : « La vengeance des perroquets » (Pia Petersen)

Lorsque l’algorithme sera monté à la tête du surpuissant ultra-riche, que faudra-il pour l’en faire redescendre ? Un thriller acéré et artistique dans un monde de nouveaux paradigmes qui s’essaient au triomphe. x Le prisonnier leur a demandé d’allumer les lumières, il leur a demandé à plusieurs reprises mais ils l’ignorent. Il a besoin de … Lire la suite

Note de lecture : « Les larmes du Reich » (François Médéline)

Lorsque six ans après la fin de la deuxième guerre mondiale, certains secrets autour du sort d’enfants juifs cachés ne veulent pas passer… Alerte, rusé, extrême : un roman diabolique. x L’homme pédale sur le vélo de Fausto Coppi. C’est une façon comme une autre de se punir. Il a acheté sa bicyclette, avec dérailleur … Lire la suite

Note de lecture : « La République des faibles » (Gwenaël Bulteau)

Superbement conduite et joliment surprenante, la chasse policière à un tueur d’enfants, dans un Lyon populaire de 1898 hanté par une poussée bourgeoise revancharde et antisémite qui ne s’arrêtera pas là. x Pierre Demange se réveilla dans son lit bien avant l’aube de ce premier jour de l’an 1898. Comme chaque nuit, il avait rêvé … Lire la suite

Note de lecture : « Ils ont voulu nous civiliser » (Marin Ledun)

Traître voleur de canards, braqueurs commanditaires très en colère, ermite déjanté traumatisé jadis par la guerre d’Algérie : un huis clos violent causé par une énorme tempête sur les Landes, et un rare brio pour porter tout cela au rouge sang. x Thomas Ferrer fourguait les canards qu’il volait pour huit euros le kilo à … Lire la suite

Note de lecture : « Sommeil de cendres » (Xavier Boissel)

Un polar sec et songeur, presque poétique, pour pratiquer pourtant une incision à vif dans la France pompidolienne, et donc dans la nôtre. x Quatre perturbations d’ouest avaient déjà traversé l’Europe entre le 12 et le 15 janvier 1974. Dans la nuit du 16 au 17 janvier, après s’être positionné sur l’Islande, l’ensemble dépressionnaire toucha … Lire la suite

Note de lecture : « Mycélium » (Fabrice Jambois)

D’une écriture percutante et incisive, naviguant à merveille entre réalisme technique et horreur scientifique, un premier polar qui porte un fer vigoureux parmi les fantasmes d’extrême-droite et parmi quelques autres démons. x Tous ces gens n’étaient clairement pas des partisans du vivre-ensemble. Des pans entiers de la nébuleuse d’extrême-droite se radicalisaient, quelque chose se détraquait … Lire la suite

Note de lecture : « Exemplaire unique » (Milorad Pavić)

Roman policier onirique, vertige métaphysique des chemins qui bifurquent là où l’on ne s’y attend pas forcément, récit diaboliquement ouvert : un nouveau tour de force joueur et insidieux de l’auteur du « Dictionnaire khazar ». x À cet instant, la salle s’obscurcit, et commence le prologue dans le cimetière du monastère. Lempicka attend avec impatience de … Lire la suite

Note de lecture : « Béton rouge » (Simone Buchholz)

Magnifique septième enquête de la procureure hambourgeoise Chastity Riley, avec toujours cette écriture hautement atypique et foncièrement réjouissante. x La pluie érige des murs dans la nuit. Ils tombent du ciel comme des miroirs, reflétant et déformant la lueur bleue du gyrophare de la voiture de patrouille. Tout tourne en rond. La rue émane de … Lire la suite

Note de lecture : « Le manège des erreurs » – Montalbano 28 (Andrea Camilleri)

Une enquête de Salvo Montalbano manquant un peu trop de surprises, et dans laquelle les composantes qui firent la magie de la série semblent un peu trop diffuses et mécaniques. x À cinq heures et demie du matin, pas pile mais pas loin alentour, ‘ne mouche, qui semblait depuis longtemps canée, collée à la vitre … Lire la suite