☀︎
archives

Roman policier

Ce tag est associé à 124 articles

Note de lecture : « Paz » (Caryl Férey)

Au cœur du bourbier sanglant de la Colombie de 2017, un drame presque shakespearien concocté avec brio parmi les atrocités et les avidités des puissants jamais rassasiés. x Lautaro Bagader avait écrasé la contestation, les laudateurs qui vous tirent dans le dos, fermé le clapet des journalistes, des sceptiques, des pleutres, des pleurnicheurs. Quatre-vingt-dix pour … Lire la suite

Note de lecture : « La sacrifiée du Vercors » (François Médéline)

Au cœur du Vercors tout juste libéré, après la catastrophe de juillet 1944, alors que les rages épuratrices sont prêtes à se déchaîner, un polar historique enlevé, au rythme brillamment étourdissant, et des personnages d’une admirable étoffe. x Le conducteur de la Peugeot 402 Légère a trente-trois ans. Il porte une veste grise, une chemise … Lire la suite

Note de lecture : « Lëd » (Caryl Férey)

Dans le froid glacial de la deuxième plus grande ville polaire du monde, au cœur de la Sibérie arctique, une enquête policière d’abord presque anodine qui fait vaciller les certitudes et les arrangements commodes d’une lisse façade post-soviétique. x Deux millions et demi d’hommes relevaient des différentes structures de sécurité, auxquels il fallait ajouter les … Lire la suite

Note de lecture : « La fabrique de la terreur » (Frédéric Paulin)

Troisième volet brillant d’une plongée romanesque dans les mutations permanentes du terrorisme islamiste contemporain, dans les aveuglements partiels et dans les trains de retard qui le servent – pas toujours là où le réflexe obsidional occidental les localiserait d’abord. x Une gifle. Mohamed a reçu une gifle de trop. Son vrai nom c’est Tarek. Sa … Lire la suite

Note de lecture : « La guerre est une ruse » (Frédéric Paulin)

Les cruautés et les manipulations de la « sale guerre » algérienne de 1992-2002, par le prisme d’un agent de la DGSE au bord du gouffre. Impressionnant. x À l’ombre des murs de l’université, Djaber attend encore quelques minutes en jetant discrètement des regards alentour, dissimulé derrière ses lunettes noires. C’est inutile, sans doute, parce que les … Lire la suite

Note de lecture : « Le Gros, le Français et la Souris » (Raúl Argemi)

L’Argentine de la « transition démocratique ». Un enlèvement crapuleux. Une complexité plus grande qu’il n’y paraît. Une froideur crue et implacable. Impressionnant. x Il s’agit presque toujours d’une question de pouvoir, de l’exercer ou d’être un perdant. Ni les dix commandements ni les tables de multiplication ne sont des points d’appui solides sans le pouvoir. Avec … Lire la suite

Note de lecture : « Meurtre au comité central » – Pepe Carvalho 4 (Manuel Vázquez Montalban)

Le secrétaire général du Parti communiste espagnol assassiné en plein comité central, à huis clos : notre détective barcelonais mène l’enquête à Madrid, entre prouesses culinaires, cynismes déchaînés et mélancolies déjà amères. x RELECTURE Santos déplaça distraitement les dossiers. Il faisait semblant d’avoir une activité quelconque, ce qui le dispensait de saluer un à un … Lire la suite

Note de lecture : « Moscou, cour des miracles » (Martin Cruz Smith)

Place des Trois Gares à Moscou, une véritable cour des miracles, en effet, à ramifications étonnantes, pour la septième enquête d’Arkady Renko. x La nuit d’été défilait. Villages, récoltes en train de mûrir, églises délabrées se succédaient, nébuleux se mêlant aux songes de Maya. Elle essayait de rester éveillée, mais de temps à autre, ses … Lire la suite

Note de lecture : « Au bal des absents » (Catherine Dufour)

Un corpus littéraire fantastique particulier savamment et joyeusement retourné en vrai-faux roman policier et en superbe fable socio-politique. À nouveau, le grand art, faussement léger et subtilement pénétrant, de Catherine Dufour. x Claude venait d’atteindre 40 ans. Après avoir longtemps travaillé comme opératrice de saisie sur Paris, elle avait papillonné dans un marché du travail … Lire la suite

Note de lecture : « Nid de vipères » – Montalbano 25 (Andrea Camilleri)

Double meurtre d’une pourriture à plus d’un titre, pour la vingt-cinquième enquête, un peu essoufflée, du commissaire sicilien Salvo Montalbano. x À l’instant où il mit le pied dans le commissariat, Catarella posa le combiné du téléphone et s’exclama : – Ah, dottori, dottori ! Justement là chez la maison de vosseigneurie je viens d’appeler … Lire la suite