☀︎
archives

Storytelling

Ce tag est associé à 23 articles

Note de lecture : « Frontières » (Olivier Benyahya)

Dense, intense et rusé : en écho à « Lazar », le grand roman de la manière dont les événements se transforment en récits. x J’ai repris contact avec W en décembre 2012. Quatre ans s’étaient écoulés depuis l’opération Plomb durci menée par l’armée israélienne dans la bande de Gaza. Déclenchée au terme de six mois particulièrement … Lire la suite

Note de lecture : « Gangue son » (Jean-Charles Massera)

Un manifeste-brûlot incisif et gouailleur que l’auteur a laissé derrière lui il y a plus de quinze ans pour affronter d’autres horizons, et qui garde pourtant intactes son énergie et sa lucidité. x Le pont ? Passé. Voici la zone… qui, statistiquement tient à distance : 90 % ! de la ville. 100 000 zlotys … Lire la suite

Note de lecture : « Arno Bertina sur les grands chemins de Svetlana Alexievitch » – Carnets de Chaminadour n°13 (Collectif)

Une impressionnante approche croisée et polyphonique des œuvres de Svetlana Alexievitch et d’Arno Bertina, et incidemment, de bien d’autres. Un régal. x Depuis 2006, Guéret, au cœur du Limousin, est chaque fin septembre le lieu d’une fête littéraire réputée parmi les plus intenses qui soient : les Rencontres de Chaminadour, ainsi nommées d’après le surnom … Lire la suite

Note de lecture : « Work Bitch » (Ludovic Bernhardt)

Le choc des vidéos, l’absence de poids des mots : une incursion sauvage et froide dans l’esclavage visuel contemporain. x Dans une salle de classe, un gros plan révèle la chaussure à hauts talons d’une lycéenne à gilet gris et chemisier blanc. Son pied tape mécaniquement contre le tube chromé de la table. Ses cheveux … Lire la suite

Note de lecture : « Valeurs ajoutées » (Frédéric Moulin)

Le collage pop culturel ultime pour exprimer le fantasme vain de domination politique par la consommation effrénée. Joliment fou et savoureux. x Jugement. À quoi comparer cette génération ? Elle ressemble à des gamins qui, adossés aux murs vautrés près des fontaines du centre commercial, en interpellent d’autres en disant : « Nous avons joué de … Lire la suite

Note de lecture : « Médiarchie » (Yves Citton)

La robuste et passionnante invention d’un nouveau rapport aux médias. x Cet ouvrage propose une thèse qui peut tenir en une phrase : notre imaginaire commun nous fait croire que nous vivons dans des « démocraties », alors qu’un regard plus distant sur la réalité de nos régimes de pouvoir suggère que nous vivons dans des « médiarchies ». … Lire la suite

Note de lecture : « La vie moderne » (Christian Prigent)

La relecture en vers satiriques détonants d’un journal quotidien ordinaire. x Depuis que j’ai (re)découvert Christian Prigent en dévorant l’exceptionnel travail réalisé à l’occasion du colloque de Cerisy qui lui a été consacré en 2014 (« Christian Prigent : trou(v)er sa langue »), avec une bien belle soirée chez Charybde à la clé – soirée que l’on … Lire la suite

Note de lecture : « Les sables de l’Amargosa » (Claire Vaye Watkins)

L’affrontement généralisé des storytellings politiques, sociaux et intimes, déguisé en bizarre fable post-apocalyptique et écologique. x Elle n’aurait pas dû faire entrer le chien de prairie dans la bibliothèque. Luz Dunn le savait à présent, mais c’était la première bestiole vivante qu’elle voyait depuis longtemps et son apparition l’avait déstabilisée. Elle s’était réveillée un peu … Lire la suite

Note de lecture : « Army » (Jean-Michel Espitallier)

La guerre en Irak au présent recomposé du medium de masse, du spectaculaire et de la peur. x Publié en 2008 chez Al Dante, ce texte en prose du poète Jean-Michel Espitallier devrait réjouir et intriguer les amatrices et amateurs de l’écriture de la guerre contemporaine, puisqu’il propose, par un découpage minutieux, assorti de remontage, … Lire la suite

Note de lecture : « Lazar » (Olivier Benyahya)

Commando méticuleusement flou pour un interrogatoire vital, somptueuse mise en scène de la mort du langage. x x Publié en mars 2016 chez l’éditeur singulier – qui mérite à cet égard parfaitement son nom -, le quatrième roman d’Olivier Benyahya s’impose comme objet littéraire particulièrement étonnant, nanti d’une force redoutable. Saisir, très partiellement sans doute, … Lire la suite