☀︎
archives

Humour

Ce tag est associé à 155 articles

Note de lecture : « Promenades avec chiens » & « Tout près » (Olivier Hervy)

Construire un court roman mystérieux et huit nouvelles affolantes en n’usant que d’aphorismes brefs, faussement indépendants, minutieusement construits et agencés : le nouveau défi relevé par Olivier Hervy pour notre bonheur. x Bien sûr, parfois un vieil homme vit une histoire tragique avec un espadon, un capitaine parcourt les océans à la recherche d’une baleine … Lire la suite

Note de lecture : « Élévation » (David Brin)

En parallèle ou presque à « Marée stellaire », une variation approfondie sur les mécaniques de cohabitation et d’adaptation entre espèces différentes – dans une galaxie redoutable aux non-initiés – et sur les écueils de la sclérose intellectuelle. Et un roman d’aventures et de guérilla en prime. x RELECTURE Qu’il est étrange qu’un seul monde, en soi … Lire la suite

Note de lecture : « La mort de Masao » (Didier Da Silva)

Une étonnante histoire de fantôme japonais contemporain, subtile et poignante. x Entre l’instant où il perd conscience pour toujours et celui où il reprend pied, renouant avec ses pensées, un quart de seconde s’est écoulé, le temps d’un clin ou d’un hoquet, et cependant c’est un bouleversement complet : l’angoisse et la souffrance qui saturaient … Lire la suite

Note de lecture : « Patagonia tchou-tchou » (Raúl Argemí)

Aux confins de la Patagonie argentine, à bord d’un tortillard hors d’âge néanmoins fierté de la région isolée, un casse inoubliable, somptueux de vivacité, de surprise et de drôlerie dramatique. x Il soufflait ce vent froid typique des heures précédant le lever du jour. Le bus s’arrêta devant la gare de chemin de fer dans … Lire la suite

Note de lecture : « Curiosity » suivi de « L’Agrandirox » (Sophie Divry)

Dans les circonvolutions appliquées, joueuses et mystiques de la tête pensante d’un rover martien – et dans l’exploration d’un remède chimique aux sensations de confinement. x Dieu me parle tous les matins entre 8 h et 10 h. Au lever du soleil, quand les températures sont tellement basses au-dessous de zéro que le plus petit … Lire la suite

Note de lecture : « Poèmes (1980-2014) » (Hans Magnus Enzensberger)

Une précieuse incursion dans la facette la moins connue de l’art acéré du grand penseur allemand contemporain : celle de sa poésie joueuse et malicieuse, ironique et incisive. x Le kiosque Au prochain coin de rue les trois sœurs entre deux âges dans leur baraque. En confiance, elles proposent à une gentille clientèle meurtre poison guerre pour … Lire la suite

Note de lecture : « La vague de l’océan » (Ambrose Bierce)

Quatre hilarantes nouvelles de mer, avec tout le sens de l’absurde – et de la métaphore travaillée au long cours – du fantasque Ambrose Bierce. x Au moment où je sortais, elle me cria que je n’étais qu’un vieux goujat et un sale type, et qu’elle espérait bien que je ne reviendrais jamais, jamais. Du … Lire la suite

Note de lecture : « Finir les restes » (Frédéric Fiolof)

La nécessaire colère du deuil des parents comme vous ne l’avez jamais lue. Une magie poignante et salutaire. x Je suis l’humble orphelin selon l’ordre des choses. L’ordre des chiffres. 1 + 1 = 0. Faut-il s’en prendre à l’arithmétique ? Absurde. Ferme ton clapet. Avance. Marche dans la nuit de ta petite poésie ventriloque. … Lire la suite

Note de lecture : « Centre épique » (Jean-Michel Espitallier)

Transformer les milliers de films d’amateurs archivés par la région Centre-Val-de-Loire depuis 1919 en matière première pour une véritable épopée échevelée ou pour un récit national poétique, malicieux et irrévérencieux. Éblouissant. x Alors au départ, c’est un peu compliqué. C’est un peu compliqué parce qu’il y a le jeu des alliances, des mésalliances, des combines … Lire la suite

Note de lecture : « La pyramide de boue » – Montalbano 26 (Andrea Camilleri)

Des canalisations géantes, des chantiers de BTP en souffrance, de la pluie, de la boue et un cadavre signifiant, pour une vingt-sixième enquête toujours savoureuse et nettement plus vivace, malgré la quasi-absence de l’éternelle Livia, que les deux précédentes. x Le coup de tonnerre fut si fort que Montalbano, non content de subir un réveil … Lire la suite