☀︎
archives

Humour

Ce tag est associé à 171 articles

Note de lecture : « Décamper » (Collectif)

Douze échappées très variées et un écoulement ravageur : sous le signe de la fuite, le formidable nouveau recueil collectif de nouvelles des éditions Antidata. x x x Une fois passée sa soixantième année, Jean de Conty a commencé de subir le retour des souvenirs d’un passé lointain. Il le savait : c’était le signe … Lire la suite

Note de lecture : « La dernière neige » (Arno Camenisch)

La saga alpestre de la haute vallée suisse du Rhin continue, folle symphonie jazz à l’accent unique dont ce quatrième épisode se passe en hiver, au pied des pistes. x Orapronobis, le vieux là-haut dans le ciel il prend son temps cette année, sacrediu, s’il pouvait tomber un peu de neige ce serait pas fâcheux, … Lire la suite

Note de lecture : « Désarroi – Tout autour du gouffre » (Antoine Volodine / Pascal Engel / Nathalie Piégay)

Au cœur d’un colloque de 2019 sur le désarroi contemporain, une lumineuse mise en perspective du post-exotisme par Antoine Volodine lui-même. Indispensable ! x Depuis 1946, les Rencontres Internationales de Genève proposent chaque année ou presque à trois ou quatre autrices, auteurs, exégètes de la littérature, philosophes, sociologues, autres scientifiques ou artistes de communiquer et … Lire la suite

Note de lecture : « L’Évangile selon Myriam » (Ketty Steward)

Fable à tiroirs et melting pot décisif de mythologies et de croyances réputées indispensables à la survie du peuple religieux, un redoutable roman d’humour sérieux pour écouter différemment les récits prétendant structurer nos visions du monde. x Confinés dans les interstices laissés libres par la puissante Babylone, les membres de l’Église des Derniers Temps (qui, … Lire la suite

Note de lecture : « Le Fils du professeur » (Luc Chomarat)

Un grand voyage à tiroirs, songeur et hilarant, dans les pays réels et imaginaires de l’enfance. x x Quand j’étais enfant je trouvais tout normal. Ma mère m’enfermait régulièrement dans la cave, dans le noir complet. Je trouvais ça normal. La cave était située sur le palier. Chaque appartement disposait de ce petit réduit où … Lire la suite

Note de lecture : « Chino au jardin » (Christian Prigent)

Christian Prigent en formidable poinçonneur des camélias, mobilisant les jardins de la mémoire pour y percer ses trous de première classe, dans une langue française toujours réinventée. x La sueur de mon père émane du jardin et réciproquement. De quoi sont faites nos sueurs ? Du pipi aigre que par les pores lâche d’en avoir … Lire la suite

Note de lecture : « Bad Monkeys » (Matt Ruff)

Aux carrefours multiples des genres littéraires, l’interrogatoire des interrogatoires pour mettre à jour une organisation secrète décidément pas comme les autres. x C’est une salle qu’un auteur dramatique en manque d’inspiration aurait pu imaginer, les yeux rivés sur sa page blanche : des murs blancs. Un plafond blanc. Un sol blanc. Pas complètement dépouillée, mais … Lire la suite

Note de lecture : « Le banquet annuel de la Confrérie des Fossoyeurs » (Mathias Énard)

Une formidable tranche d’anthropologie rabelaisienne et de métempsycose truculente, au cœur du Marais Poitevin, entre langue, politique, joie du récit et sens de la vie. x 11 décembre J’ai résolu d’appeler cet endroit la Pensée Sauvage, bien sûr. Je suis arrivé il y a deux heures. Je ne sais pas encore vraiment ce que je … Lire la suite

Note de lecture : « I am vampire » (Romain Ternaux)

La rage cocasse et obscure du vampire contemporain qui s’ignore, en artiste raté et en loser peu sympathique. Un tour de force à rebondissements. x En retard comme d’habitude, et je vois dans les yeux de Yann que plusieurs fûts ont déjà défilé. Je mets de plus en plus de temps à sortir de mon … Lire la suite

Note de lecture : « French exit » (Patrick deWitt)

De New York à Paris, pour la veillée crépusculaire d’une grande fortune enfuie, veillée mortuaire qui se transforme sous nos yeux ébahis en tout autre chose, aux confins farceurs du fantastique et du métaphysique. x Durant les années suivantes, insolite touche finale à un tableau qui l’était déjà, on raconta que Frances, cette beauté drôle … Lire la suite