☀︎
archives

Humour

Ce tag est associé à 187 articles

Note de lecture : « Laqué » (Guillaume Couty)

En 75 pages, une hilarante géopolitique culinaire de la subtile vengeance conjugale. Avec un goût inimitable de canard laqué, bien sûr. x Monsieur, Le courrier que vous avez adressé au maire de Paris le 8 mai dernier lui est bien parvenu. Il en a pris connaissance avec attention et m’a demandé d’étudier avec la plus … Lire la suite

Note de lecture : « Cocoaïans » (Gauz)

À propos d’asservissement durable, colonial et post-colonial, par la monoculture d’exportation – en l’espèce le cacao ivoirien -, une magistrale leçon d’économie politique, pourtant toute de poésie et de verve. x Pour commencer… Enfant, je passais systématiquement les trois mois de vacances d’été au village. Mes parents n’avaient aucun scrupule à nous arracher des barres … Lire la suite

Note de lecture : « Protag » (Pierre Barrault)

Entrechoquant les motifs authentiques et les clichés déjantés du film d’espionnage, un petit monument hilarant de subversion et de ruse du langage, à savourer en parfum fraise, naturellement. x Le protagoniste s’appelle Protag Le protagoniste s’appelle Protag. Il est dans le Service. Et comme presque tout le monde dans le Service, il a un supérieur. … Lire la suite

Note de lecture : « L’aube » (Ramón Gómez de la Serna)

D’une ligne à une page, des dizaines de variations comiques, poétiques, incongrues ou rusées autour de l’aube en métaphore totale : un somptueux échantillon de l’art des greguerías. x Prologue J’ai été un espion de l’aube. Plus que tout autre, j’ai fait ce livre avec la mort en moi ; la mort claire, sèche, maligne, … Lire la suite

Note de lecture : « Valère Novarina : Les tourbillons de l’écriture » (Collectif)

Le colloque de Cerisy de 2018 sur Valère Novarina : une somme unique et une porte d’entrée exceptionnelle vers l’une des œuvres les plus riches et les plus puissantes de notre époque. x En août 2018 se tenait un colloque de Cerisy entièrement consacré à Valère Novarina : le présent ouvrage, publié en octobre 2020 … Lire la suite

Note de lecture : « La critique littéraire » (Fabrice Thumerel)

Sérieux, joueur et lumineux, un précieux regard pédagogique et néanmoins personnel sur la nature et les possibilités de la critique littéraire. x La critique est-elle un genre littéraire à part entière ou un simple métadiscours littéraire ? Doit-elle être intégrée à la littérature ou rejetée à sa périphérie ? Doit-elle guider la création ou être … Lire la suite

Note de lecture : « Promenades entre collègues (minuties) » (Olivier Hervy)

Une quatorzième occasion de se plonger dans le travail discret – et minutieux, bien entendu – d’un rare spécialiste de la narration ultra-courte issue de l’aphorisme malaxé et détourné. x Bien sûr, parfois deux clochards attendent quelqu’un dans un terrain vague, un jeune chômeur révolté pousse des mineurs à la grève dans le nord de … Lire la suite

Note de lecture : « Triste boomer » (Isabelle Flaten)

Une belle confusion des sentiments à l’orée piégée d’une deuxième vie de boomer, celle qui s’ouvre après la réalisation des objectifs. Acide et hilarant. x Le coup de la panne est ma blague favorite, je suis taquin de nature. Un brin tordu aussi. Pour l’agacer je buggais. Ça me prenait toujours quand il ne le … Lire la suite

Note de lecture : « Sommes-nous ce que nous lisons ? » (George Orwell)

Quatre brefs articles de George Orwell autour du livre, de son économie et de ses métiers, stupéfiants de justesse, d’humour et d’actualité paradoxale. x Sous ce titre tentant, voire tentateur (qui évoque pour nous très directement le grand « Killing Kate Knight » d’Arkady K.), les Mille et Une Nuits de Fayard nous proposent en mai 2022 … Lire la suite

Note de lecture : « Le manège des erreurs » – Montalbano 28 (Andrea Camilleri)

Une enquête de Salvo Montalbano manquant un peu trop de surprises, et dans laquelle les composantes qui firent la magie de la série semblent un peu trop diffuses et mécaniques. x À cinq heures et demie du matin, pas pile mais pas loin alentour, ‘ne mouche, qui semblait depuis longtemps canée, collée à la vitre … Lire la suite