☀︎
Notes de lecture 2015

Note de lecture : « L’aventure des pôles » (Yves de Chazournes)

Une exceptionnelle iconographie de la conquête des deux Pôles.

x

L'aventure des pôles

Publié en 2010 aux éditions Place des Victoires, ce « beau livre », réellement magnifique, du journaliste Yves de Chazournes présente certainement l’une des plus belles et des plus complètes collections iconographiques dédiée à la conquête des deux pôles terrestres que l’on puisse trouver aujourd’hui en un seul volume, hors les expositions dédiées que l’on peut imaginer de temps à autre ici ou là.

Cent soixante pages sont consacrées au pôle Nord, et plus de quatre cents au pôle Sud, dont les grandes expéditions, plus tardives, ont bénéficié d’un suivi photographique « embarqué » beaucoup plus intense.

Côté Nord, les expéditions de John Ross (1818 et 1829-1833), de William Edward Parry (1819-1827) et de John Franklin (1845) offrent surtout des objets, dessins et peintures en guise de témoignage, jusqu’à l’expédition arctique britannique (1875-1876) qui bénéficie quasiment d’un reportage dessiné. Les photographies impressionnantes et rares dans leur ampleur concernent l’expédition Nansen-Johansen (1893-1895), la première expédition Amundsen (1903-1906) et les expéditions Peary et Cook (1908-1909), tandis que celles des expéditions ultérieures sont, d’une certaine façon, moins spectaculaires (ou davantage connues et galvaudées pour beaucoup d’entre elles).

Côté Sud, Dumont d’Urville et son Astrolabe (1838) et l’expédition de James Clark Ross (1839-1843) sont aussi illustrées à base de gravures ou de cartes, mais les premières expéditions de « l’âge héroïque » (1897-1901), l’expédition antarctique nationale britannique (1901-1904), l’expédition Nimrod d’Ernest Shackleton (1907-1909), l’expédition de Roald Amundsen (1910-1911), l’expédition de Robert Falcon Scott (1910-1912) et enfin l’expédition impériale britannique d’Ernest Shackleton (1914-1916) sont abondamment pourvues en témoignages photographiques particulièrement spectaculaires.

Si la richesse iconographique de cet ouvrage est réellement fascinante, la lectrice ou le lecteur pourra à bon droit regretter qu’aussi peu d’efforts aient porté sur le texte qui se contente le plus souvent de recopier les notices Wikipedia correspondantes, en moins bien et en y glissant à l’occasion fautes et imprécisions. Cela est fort regrettable, mais ne peut faire oublier la somme visuelle unique, à ma connaissance, que contient ce livre.

Pour acheter le livre chez Charybde, c’est ici.

x

13_Roald-Amundsen_internet.jpg_image_scaler_0x600

À propos de charybde2

Un lecteur, un libraire, entre autres.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :