☀︎
archives

Littérature américaine

Ce tag est associé à 187 articles

Note de lecture : « Hôtel des actes irrévocables » (Carl Watson)

Qui raconte la société psychopathe, et comment ? La dèche et le crime revisités avec brio et malice pour les rendre aux enjeux propres du langage et de la narration. x Je me souviens surtout du son mat du pied de lampe quand il a heurté la tête de Hopper. Ses yeux sont devenus verts … Lire la suite

Note de lecture : « Tu vis ou tu meurs – Œuvres poétiques 1960-1969 » (Anne Sexton)

Transformant l’expérience du mal-être profond, de l’internement et de l’étrangeté à soi et aux autres en remède paradoxal à la mélancolie, Anne Sexton inventait dans les années 1960 une poésie féministe déterminée, sombre et belle. x Je suis sortie, sorcière possédée, hantant l’air noir, plus hardie la nuit ; rêvant de faire le mal, au-dessus … Lire la suite

Note de lecture : « Indiens en bleu de travail » (Jaime de Angulo)

Une immersion poétique et ethnolinguistique parmi les Indiens déshérités de Californie dans les années 1930 : « rouler dans les fossés avec les chamanes ». x C’est pour vous, Blaise Cendrars, que j’ai écrit ces lignes, parce que je savais que vous comprendriez. Vous qui avez vu tant de choses, tant de pays, tant de monde, vous … Lire la suite

Note de lecture : « La traque » (Herbert Lieberman)

Violente et désespérée, la traque imaginaire d’un criminel nazi en Amérique du Sud dans les années 1970. x Publié en 1978, deux ans après « Nécropolis » pour lequel l’auteur recevra le Grand Prix de Littérature Policière, « The Climate of Hell », traduit en français au Seuil en 1979 par Serge Grunberg sous le titre « La traque », est … Lire la suite

Note de lecture : « Meadowlands » (Louise Glück)

Un recueil pénétrant et alerte dévoilant parfaitement les facettes rusées de l’écriture poétique de la prix Nobel 2020. x PARABOLE DU ROI En regardant devant lui, le grand roi ne voyait pas le destin mais simplement l’aube étinceler sur l’île inconnue : en tant que roi il pensait à l’impératif – mieux vaut continuer à … Lire la suite

Note de lecture : « Ciel de nuit blessé par balles » (Ocean Vuong)

Féroce et pourtant délicate, la vive poésie d’une épopée intime entre Vietnam et Amérique. x SEUIL En ce corps, où tout a un prix, j’étais un mendiant. À genoux, j’ai regardé par le trou de la serrure, non pas l’homme qui se douchait, mais la pluie qui le traversait : des cordes de guitare se … Lire la suite

Note de lecture : « Ordure » (Eugene Marten)

Dans les interstices de la consommation corporate de toute nature, avec un agent d’entretien des plus ordinaires. Ou presque. Quand soudain, minimaliste et glaçante : l’horreur ? x L’immeuble possédait ses propres parapluies. Les gens en profitent. Ils oublient. Avaient pris l’habitude de ramener les parapluies à leur bureau ou dans leur box de travail … Lire la suite

Note de lecture : « Comme ce monde est joli » (Karen Joy Fowler)

Dix-sept nouvelles , avec leur carnet de traduction et de lecture par luvan et Léo Henry, pour plonger dans l’univers merveilleux et acéré de la grande – et trop peu connue en France – Karen Joy Fowler. x L’équipe fédérale se rendit dans la Sierra Nevada au début du mois d’octobre. Vous devez nous voir … Lire la suite

Note de lecture : « Ursula K. Le Guin : De l’autre côté des mots » (Collectif)

Pour la première fois en français, une somme critique, littéraire et poétique particulièrement impressionnante, avec 29 contributrices et contributeurs, à propos de la grande Ursula K. Le Guin. x Publiée chez ActuSF en août 2021, coordonnée et préfacée par David Meulemans, que l’on connaissait avant tout comme le responsable des éditions Aux Forges de Vulcain, … Lire la suite

Note de lecture : « Sous l’empire des oiseaux » (Carl Watson)

Quinze nouvelles de 1997, et l’une des plus belles écritures contemporaines de la globalité psychologique et politique des envers du décor, de tout ce qui glisse et tombe à l’ombre de l’individu-roi. x Tant au sud qu’au nord, les principales voies d’accès qui mènent à Uptown sont Broadway et Sheridan Road. Surtout Broadway, en fait, … Lire la suite