☀︎
archives

Littérature américaine

Ce tag est associé à 91 articles

Note de lecture : « La Compagnie – Le grand roman de la CIA » (Robert Littell)

La puissante histoire romancée de la CIA durant la guerre froide. x RELECTURE (PREMIÈRE LECTURE EN VERSION ORIGINALE AMÉRICAINE) Le taxi attendait le long du trottoir, portière entrouverte. Le Calabrais s’installa sur la banquette arrière et entreprit de retirer lentement ses gants de latex, doigt après doigt. Le chauffeur, un jeune Corse au nez méchamment … Lire la suite

Note de lecture : « Le sympathisant » (Viet Thanh Nguyen)

Par les yeux d’une taupe communiste au sein de la police secrète sud-vietnamienne, à la fin de la guerre, une chasse déterminée, hilarante et tragique, au sens culturel du cliché de l’Ouest envers l’Asie. x Professeur américain de littérature et d’anthropologie (à l’Université de Californie du Sud), d’origine vietnamienne (il est arrivé à quatre ans … Lire la suite

Note de lecture : « Flingue sur fond musical » (Jonathan Lethem)

Du polar hard-boiled dans une discrète dystopie science-fictive : le très bon premier roman de Jonathan Lethem, en 1994. x Elle était là quand je me suis réveillé, je le jure. L’intuition. C’était deux semaines après que j’eus laissé tomber ma dernière affaire, un boulot pour Maynard Stanhunt. L’intuition était là avant que je ne … Lire la suite

Note de lecture : « La cinquième saison » (N.K. Jemisin)

Un impressionnant roman d’amour et de haine dans un monde en proie aux séismes apocalyptiques. x Mais il faut contextualiser. Reprenons la fin du point de vue du continent. Considérons cette masse terrestre. Une masse terrestre des plus banales. Montagnes, plateaux, gorges, deltas – rien que de très ordinaire. Banale, si on oublie sa taille … Lire la suite

Note de lecture : « Le maître des miniatures » (Jim Shepard)

Dans l’intimité obsessionnelle et torturée d’un artisan de génie des effets spéciaux. x Une fois encore, il avait dû surmonter l’inquiétude d’un après-midi trop peu productif. Et ayant oublié que la Fête des étoiles, si chère à Masano, sa femme, avait lieu ce jour-là, il commençait à se demander s’il excellait à lui faire de … Lire la suite

Note de lecture : « Identification des schémas » (William Gibson)

Au lendemain du 11 septembre, saisir au plus près la marchandisation de l’image et de l’art, et ses résonances politiques. x RELECTURE TRILOGIE BLUE ANT n°1 Cinq heures de décalage horaire made in New York. Cayce Pollard se réveille à Camden Town, cernée par les loups affamés de son cycle circadien chamboulé. Elle traverse la … Lire la suite

Note de lecture : « Autorité » – Trilogie du Rempart Sud 2 (Jeff VanderMeer)

Le mystère de la Zone X, maintenant vu « de l’extérieur ». Haines administratives et paranoïas galopantes. Un très impressionnant deuxième tome. x ATTENTION !!! SPOILERS POSSIBLES. « Autorité » étant la suite d’ « Annihilation », il est délicat, même en faisant très attention, de l’évoquer sans risquer de dévoiler certains éléments du décor et de l’intrigue du tome précédent. … Lire la suite

Note de lecture : « Le sot de l’ange – Un chaleureux conte de Noël et d’épouvante » (Christopher Moore)

Retour à Pine Cove pour une nouvelle farce épique et débridée sur la côte californienne de Big Sur. x L’esprit de Noël s’immisça dans Pine Cove. Sournoisement. Comme un truc pitoyable. Sous la forme de guirlandes ou de rubans que l’on accroche à pendouiller, de cloches de traîneau, de lait de poule qui passe par-dessus … Lire la suite

Note de lecture : « L’intuitionniste » (Colson Whitehead)

Une industrie imaginaire des ascenseurs, en 1930, en métaphore noire et joueuse d’une course au progrès et à l’argent à la relation non résolue. x L’ascenseur est neuf, il vient d’être installé, il ne devrait pas dégringoler à cette vitesse. Une ville qui pourrait aisément être New York, disons quelque part dans les années 1930 … Lire la suite

Note de lecture : « Contrenarrations » (John Keene)

Nouvelles et novellas folles et rusées pour baliser la condition de l’Afro-Américain à travers les siècles. x C’est plus rapide, t’a une fois prévenu quelqu’un, quand on se laisse aller. Ici, dans la salle à manger étouffante, tu ne reconnais personne, pas une seule. Ta mère a soupé à son heure habituelle et est déjà … Lire la suite