☀︎
archives

Xavier Boissel

Ce tag est associé à 20 articles

Note de lecture : « La politique du tumulte » (François Médéline)

Machinations politiques subtiles et violentes, secrets de famille et télescopages. Du grand art musclé. x Quand Jacques Dardenne pénétra dans la Brasserie du palais, Secondi était plongé dans une chronique du Monde rédigée par un ancien ministre de la Justice, un enfoiré d’avocat humaniste qui avait fait abolir la peine de mort en 1981. Cet … Lire la suite

Note de lecture : « Suburbia » (Bruce Bégout)

Une formidable somme philosophique et anthropologique autour du sens du suburbain contemporain. x Publié en 2013 chez Inculte, cet ouvrage représente une formidable somme à date du travail souvent inclassable, mais toujours profondément roboratif, de Bruce Bégout. Structurant un ensemble de sources et d’inspirations qui sous-tendent toute son œuvre ou presque, on trouvera ici, dans … Lire la suite

Note de lecture : « Terreur, Saison 1 » (Éric Arlix)

Vingt-deux épisodes de bizarreries comportementales lancinantes, dans toute l’Europe, pour construire brillamment une série terriblement significative. x Des individus se levèrent de leur canapé Ora-ito série spéciale Conforama à 534 euros, de leur clic-clac Hagalund de chez Ikea à 399 euros, de leur canapé Swan d’Arne Jacobsen à 9 934 euros et lâchèrent au sol … Lire la suite

Les best-sellers 2017 de la librairie Charybde

2017 était la septième année d’activité pour notre librairie Charybde, la sixième année pleine depuis la création en juin 2011. Comme chaque année, nous nous demandions avec une certaine curiosité non exempte de sympathique manipulation comment évolueraient nos « meilleures ventes », qui reflètent vraisemblablement un subtil équilibre entre goûts des libraires, prosélytisme assumé, envies de notre … Lire la suite

Les lectures les plus marquantes de Charybde 2 en 2017

25 fictions, 3 essais, 7 relectures qui ont enchanté plus que d’autres mon année 2017 x On peut discuter sans fin, comme chaque année désormais, de l’intérêt ou de la pertinence des « palmarès de fin d’année ». Le pratiquant à titre plus ou moins personnel depuis 2006, je trouve malgré tout l’exercice utile, car il me … Lire la suite

15 troisièmes aperçus de la rentrée (septembre 2017)

  RAPPEL PRESQUE RITUEL : celles et ceux qui suivent ce blog et / ou qui connaissent la librairie Charybde (129 rue de Charenton 75012 Paris) savent que nous n’attachons pas a priori une importance déterminante à la notion de nouveauté au sens usuel du terme (pour nous comme heureusement pour beaucoup d’autres, une nouveauté … Lire la suite

Note de lecture : « Sayonara baby » (Fabrice Colin)

Traquer l’impossible réalité entre Pearl Harbor et les camps d’internement en Californie, à l’intérieur d’un autre Monterey 1967. x Le désert. Sous le ciel crépusculaire, piqueté de vautours, se dévoile une gigantesque étendue grisâtre hérissée de carcasses métalliques. Au loin, on aperçoit des falaises couvertes de broussailles pelées, nées d’un déluge ancien, et la ligne … Lire la suite

Note de lecture : « La peau, l’écorce » (Alexandre Civico)

Post-barkhanisation des conflits de basse intensité et déliquescence cuarónienne des fils de l’homme. Sombre et éclatant, intense et somptueux. x Il faut laisser pousser la nuit. Il la faut bien noire. Enfouis sous la dune. Immobiles. Nous attendons. Pour l’instant, le soleil nous brûle. Rien à voir avec ces lueurs méridionales fluettes qu’on allait chercher, … Lire la suite

Note de lecture : « L’Ombre des montagnes » (Marie Frering)

Que devient la vie, après quatre ans sous les balles et les obus d’un siège balkanique aberrant ? x x Quels effets profonds, sous la peau, quels changements irréversibles de perspective et de tonalité de la vie peut entraîner la vie sous les bombes (sous les tirs d’artillerie et les balles des snipers, plus exactement), … Lire la suite

Note de lecture : La moitié du fourbi – 4 : « Lieux artificiels » (Revue)

Lieux artificiels de rêve, de cauchemar, de poésie et de lecture critique. Un grand numéro 4 de la revue. x Sous le signe excitant et prometteur des « Lieux artificiels », voici donc le quatrième numéro de la revue La moitié du fourbi. Après « Écrire petit » (n°1), « Trahir » (n°2) et « Visage » (n°3), étonnants repaires de pièces stimulantes … Lire la suite