☀︎
archives

Voisins

Ce tag est associé à 5 articles

Note de lecture : « Côté cour » (Leandro Ávalos Blacha)

À l’ombre d’une omniprésente tour télécom et d’une organisation carcérale privée, un univers entier en folie intime et publique x x x Ici, au cœur de ce village de maisonnettes assemblées au pied de la grande tour-relais de Phonemark, ce sont le plus souvent les grands-mères qui possèdent l’immobilier. Les enfants, les petits-enfants et les … Lire la suite

Note de lecture : « CapharnaHome » (Collectif)

La maison, lieu de toutes les joies et de tous les dangers dans ces 10 nouvelles étonnantes. x Publié en 2010, le quatrième recueil collectif thématique des éditions Antidata se consacrait à la maison, en proposant 10 nouvelles qui succédaient à celles des anthologies précédentes, sur la noirceur, le sommeil et l’éveil. Parmi les auteurs, … Lire la suite

Note de lecture : « Parties communes » (Collectif)

Voisin, mon semblable, mon ennemi, mon frère. Douze approches du phénomène. x Un nouveau recueil collectif des éditions Antidata est désormais toujours un peu une fête en perspective, et ce « Parties communes », publié en octobre 2016, ne fait pas exception à ce qui est devenu quasiment une règle. Placé de facto sous le redoutable patronage … Lire la suite

Note de lecture : « Les Nuits de laitue » (Vanessa Barbara)

Méditation étonnamment légère sur la perte d’un être cher, et intrigue policière inattendue. x Excentriques voisins d’un quartier pourtant très banal, les personnages des «Nuits de laitue», semblent toujours en mouvement, y compris Otto, le personnage central insomniaque et antisocial, accablé depuis le décès imprévisible de son épouse Ada. «Lorsque Ada est morte, le linge … Lire la suite

Note de lecture : « Block Party – Un roman à dix étages » (Richard Milward)

Entre art contemporain et drogues, deux histoires d’amour déjantées dans une HLM anglaise décatie. x x Pour le deuxième roman du jeune Richard Milward, publié en 2009, et traduit en français en 2013 par Audrey Coussy chez Asphalte, imaginez un instant le HLM du chanteur Renaud, vieillisez-le de trente ans pour qu’il se déglingue suffisamment, … Lire la suite