☀︎
archives

Vladimir Sorokine

Ce tag est associé à 9 articles

Note de lecture : « Table rase » (Alban Lefranc)

Ascension et chute d’un politicien autoritaire, et ce qui se cache dans son ombre : une farce théâtrale rusée et incarnée. x CHŒUR Tous les comédiens en avant-scène (sauf ROMANRUSSE) On rentre harassés du chômage / du travail / des forêts / du bureau Méprisés bousculés frappés dans le métro dans les rues de la … Lire la suite

Les lectures les plus marquantes de Charybde 2 en 2017

25 fictions, 3 essais, 7 relectures qui ont enchanté plus que d’autres mon année 2017 x On peut discuter sans fin, comme chaque année désormais, de l’intérêt ou de la pertinence des « palmarès de fin d’année ». Le pratiquant à titre plus ou moins personnel depuis 2006, je trouve malgré tout l’exercice utile, car il me … Lire la suite

Note de lecture : « Omon Ra » (Viktor Pelevine)

Une farce monumentale et déjantée sur la véritable nature du programme spatial soviétique. x RELECTURE Omon n’est pas un nom très fréquent, ni peut-être le meilleur qui soit. Il m’a été donné par mon père, qui a travaillé toute sa vie dans la milice et voulait que je devienne milicien comme lui. « Tu comprends, Omka, … Lire la suite

Note de lecture : « Vierge » (Amélie Lucas-Gary)

Grossesse miraculeuse et signe des temps, croisade et récupération. Une formidable et joueuse quête charnelle de sens. x   Le Saint-Louis fendait la mer. Les côtes sombraient, et tout autour, il n’y avait pas une ride ; seulement le bleu. À bord, les passagers offraient leurs corps au soleil, les heures glissaient sur leurs paupières. … Lire la suite

Note de lecture : « Zones de divergence » (John Feffer)

Un délitement mondial par balkanisation et indifférence avide, à travers la confession rusée et fuyante d’un universitaire ayant eu raison trop tôt. Très impressionnant, en 140 pages. x x J’étais un professeur d’université entre deux âges lorsque j’ai pratiquement créé la géo-paléontologie, en 2020. (Pour plaisanter, nous disions que nous étions les seuls historiens à … Lire la suite

Note de lecture : « Poisson-chien » (Laurent Rivelaygue)

Road novel presque immobile, sanglant et excité, insensé et jouissif en diable, autour d’un poisson qui doit rester chien sous peine du pire. x JE RAME. HUIT MILLE TROIS CENT TRENTE JOURS, CINQ HEURES, TRENTE-HUIT MINUTES QUE JE RAME. TRENTE-NEUF MINUTES. Le tour du monde à la force du poignet. Galérien de la houle quarante … Lire la suite

Note de lecture : « Adar » (Collectif)

La quintessence collective, naturelle ET enrichie, de Yirminadingrad. x L’un des plus beaux mystères de la création littéraire – et l’un de ceux que je préfère, en tout cas – est sans doute celui de la solidité des constructions imaginaires que nous proposent les grands inventeurs, de leur épaisseur et de leur authentique résilience aux … Lire la suite

Note de lecture : « Le Dernier Amour du lieutenant Petrescu » (Vladimir Lortchenkov)

Une farce débridée et poétique de la mélancolie tchékiste et de la paranoïa marchandisée. x – Réponds, salopard, où t’as foutu le magnétophone ? Le petit homme basané en pantalon crasseux, dont la couleur n’était identifiable qu’à une inscription – « Green jeans » – au niveau de l’aine, poussa un gémissement plaintif. Quant au lieutenant Petrescu, … Lire la suite

Note de lecture : « La République d’Užupis » (Haïlji)

Rencontres asiatiques du troisième type aux confins lituaniens. Troublant et grand. x Publié en 2009, traduit en français en avril 2016 au Serpent à Plumes par Choi Kyungran et Pierre Bisiou, l’avant-dernier en date des romans du Sud-Coréen Haïlji (son treizième) nous propose une déroutante et hilarante fable fantastique à tiroirs, se déroulant, de manière … Lire la suite