☀︎
archives

Violence sociale

Ce tag est associé à 5 articles

Note de lecture : « Témoin » (Sophie G. Lucas)

Témoignage sensible des histoires qui se font et des vies qui se défont à la barre, et de leurs échos intimes. x Pour son film «10e chambre, instants d’audience», sorti en 2004, Raymond Depardon avait filmé pendant deux mois la succession des audiences de la dixième chambre correctionnelle de Paris. Adoptant une approche en apparence … Lire la suite

Note de lecture : « Le livre de l’homme » (Barry Graham)

Souvenirs hyperréalistes du Glasgow des années 1980 sur les traces d’un ami écrivain disparu. Un choc nécessaire, brutal et lumineux.   Après la mort de son ami Mike Illingworth, écrivain toxicomane décédé du sida et dans la misère, son ami Kevin Previn retourne à trente-cinq ans dans sa ville natale, Glasgow, en vue de réaliser … Lire la suite

Note de lecture : « Dans la dèche à Los Angeles » (Larry Fondation)

Le violent et tendre roman de trois SDF, en troisième étape des nuits sombres de Los Angeles. x Publié en 2007, traduit en français en 2014 chez Fayard par Alexandre Thiltges, le troisième opus disponible chez nous du cycle angeliño de Larry Fondation, après « Sur les nerfs » (1995) et « Criminels ordinaires » (2002), délaisse (provisoirement) la … Lire la suite

Note de lecture : « Le crâne parfait de Lucien Bel » (Jean-Philippe Depotte)

Une quête scientifique greffée sur le curieux personnage d’un soldat, en pleine Commune de Paris… xxx Publié en 2012, le troisième roman de Jean-Philippe Depotte, après le Paris de la Belle Époque et celui des débuts de la Renaissance, s’attaque à celui de la Commune, en 1870-71. Sur une trame d’apparence simple, qui voit le … Lire la suite

Note de lecture : « Ida ou le délire » (Hélène Bessette)

Cruelle et drôle, théâtrale et savoureuse, une plongée dans l’extrême violence sociale quotidienne. Dernier roman d’Hélène Bessette, auteur « maudite » protégée de Raymond Queneau, et récemment redécouverte grâce au travail de Laureli / Léo Scheer, « Ida ou le délire », publié en 1973, ne peut laisser indifférent. Dans une langue très particulière, puissamment théâtrale, qui évoque à … Lire la suite