☀︎
archives

Vies minuscules

Ce tag est associé à 7 articles

Note de lecture : « L’ellipse du bois » (Derek Munn)

Ce que cache une certaine photographie, derrière elle et en nous. x Un garçon émerge du bois, où au moins ce qui est caché est caché par quelque chose de visible, il n’en est pas sorti complètement, mais sort-on jamais complètement d’un bois quand on y a habité ? À l’orée, il ausculte les contradictions … Lire la suite

Note de lecture bis : « Une bouche sans personne » (Gilles Marchand)

Un redoutable enchâssement de la blessure pour donner à ressentir ce que la poésie peut faire au monde, et à nous. x x x J’ai un poème et une cicatrice. De ma lèvre inférieure jusqu’au tréfonds de ma chemise, il y a cette empreinte de l’histoire, cette marque indélébile que je m’efforce de recouvrir de … Lire la suite

Note de lecture : « La magie dans les villes » (Frédéric Fiolof)

Un extraordinaire et paradoxal réenchantement du quotidien par la plume de l’imagination. x Publié en août 2016 chez Quidam éditeur, le premier texte long de Frédéric Fiolof, dont je ne connaissais jusqu’ici que les excellentes interventions dans les trois premiers numéros de la revue « La moitié du fourbi » (1, 2 et 3), dont il est … Lire la suite

Note de lecture : « Ça va aller, tu vas voir » (Chrìstos Ikonòmou)

Au Pirée, de nos jours, on ne va pas bien du tout. x Publié en 2010, traduit en français en 2016 chez Quidam par Michel Volkovitch, le deuxième recueil de nouvelles du Grec Chrìstos Ikonòmou nous entraîne dans les rades des quartiers populaires du Pirée, de nos jours, là où des hommes et des femmes, … Lire la suite

Note de lecture : « Les Onze » (Pierre Michon)

Créer un tableau, un peintre, une histoire – pour dire avec flamme le choc sourd de deux mondes en 1793. x Publié chez Verdier en 2009, couronné cette même année par le Grand Prix du Roman de l’Académie Française (qui prouve ainsi qu’elle peut, certaines années, montrer un goût très sûr), « Les Onze », treizième roman … Lire la suite

Note de lecture : « Maîtres et serviteurs » (Pierre Michon)

«Qu’est ce qu’un grand peintre, au-delà des hasards du talent personnel ?» x Dans ce récit publié en 1990 aux éditions Verdier, Pierre Michon, comme il l’avait fait pour Van Gogh dans «Vie de Joseph Roulin» (1988), évoque indirectement trois peintres célèbres, Francisco de Goya, Jean-Antoine Watteau et Piero della Francesca, vus par les yeux … Lire la suite

Note de lecture : « Vie de Joseph Roulin » (Pierre Michon)

Résurrection de l’homme caché derrière les tableaux de Van Gogh. x «Qui dira ce qui est beau et en raison de cela parmi les hommes vaut cher ou ne vaut rien ?» Joseph Roulin, employé des Postes à Arles puis à Marseille en cette fin de dix-neuvième siècle, a accédé à une double immortalité, d’abord … Lire la suite