☀︎
archives

Vertige

Ce tag est associé à 13 articles

Note de lecture : « Promenades avec chiens » & « Tout près » (Olivier Hervy)

Construire un court roman mystérieux et huit nouvelles affolantes en n’usant que d’aphorismes brefs, faussement indépendants, minutieusement construits et agencés : le nouveau défi relevé par Olivier Hervy pour notre bonheur. x Bien sûr, parfois un vieil homme vit une histoire tragique avec un espadon, un capitaine parcourt les océans à la recherche d’une baleine … Lire la suite

Note de lecture : « Feu nomade et autres poèmes » (Gérard Chaliand)

Cinq impressionnantes incursions poétiques pour scander une vie d’investigation politique et stratégique aux confins du monde en lutte. x J’ai marché durant des siècles séparé de moi-même je suis entré dans les eaux enlisé sans appui mûr à la peine mûr aux coups je ne suis que ce lâche qui a peur du pillage de … Lire la suite

Note de lecture : « Sauve qui peut – Demain la santé » (Collectif)

« On avait changé de lunettes et un continent immense avait surgi » : quinze nouvelles pour tenter d’imaginer les lignes de fuite de notre rapport social et politique aux systèmes de santé. Impressionnant. x La fiction littéraire en général, et la science-fiction en particulier, s’attachent depuis longtemps aux résonances intimes de la santé, de la maladie, … Lire la suite

Note de lecture : « Monde ouvert » (Adrien Girault)

Deux gardiens d’un otage indistinct en échappée étrange, juste avant la fin d’un certain monde. Mystérieux, poétique et décapant. x La route était mauvaise, tournoyait et, surtout, était couverte d’une fine couche de gravier. Le moteur de la Xantia surchauffait, et parfois même rugissait, indiquant sans doute un passage de rapport mal maîtrisé? La voiture … Lire la suite

Note de lecture : « Christopher Nolan, la possibilité d’un monde » (Timothée Gérardin)

Un superbe décryptage des imbrications et des enchâssements thématiques et conceptuels inlassablement à l’œuvre chez Christopher Nolan. x Farouchement indépendant tout en ayant su se fondre dans le système, Christopher Nolan n’en est pas à un paradoxe près. À la fois illusionniste qui a contribué dans les années 2000 à forger l’imagerie spectaculaire moderne et … Lire la suite

Note de lecture : « Le dernier thriller norvégien » (Luc Chomarat)

Entre la farce et la réflexion songeuse, un vrai-faux polar éditorial qui pousse plus loin que jamais la mise en abyme et la destruction du quatrième mur. Savoureux, alerte et incisif. x Copenhague – Nouvelle victime de l’Esquimau Presque distraitement, Delafeuille fit glisser l’information sur sa tablette, puis revint en arrière et cliqua sur le … Lire la suite

Note de lecture : « Le fil de l’horizon » (Antonio Tabucchi)

Une curieuse enquête gratuite, improvisée par un infirmier légiste dans une Gênes imaginée. x C’est grâce au « GEnove / GE9 » de Benoît Vincent, formidable incursion à facettes dans la ville de Gênes, que j’ai découvert ce court roman d’Antonio Tabucchi, son cinquième, publié en 1986 (et traduit en français en 1988 par Christian Paoloni chez … Lire la suite

Note de lecture : « La vitesse des choses » (Rodrigo Fresán)

Le grand recueil mutant de nouvelles de Rodrigo Fresán. x Publié en 1998 (en 2008 en français par le Passage du Nord-Ouest, dans une traduction d’Isabelle Gugnon), recueil de nouvelles total ou roman-phare à éclipses, « La vitesse des choses » est sans doute la clé de voûte de l’édifice littéraire de Rodrigo Fresán, une … Lire la suite

Note de lecture : « Récit d’un avocat » (Antoine Brea)

Dire le droit, voir(e) la justice : le choc poétique d’un désarroi radical et feutré. x Je n’étais pas le défenseur d’Ahmet A. aux assises. En 1996, je suivais les cours de deuxième année à la faculté de droit. Les éléments de l’affaire portés à ma connaissance étaient dans le dossier qui plus tard m’a … Lire la suite

Note de lecture : « Le mystère de Séraphin Monge » (Pierre Magnan)

Le roman machiavélique de l’amour – presque – plus fort que la mort, dans la Provence alpine de 1920-1945. x Publié en 1990 chez Denoël, six ans après « La maison assassinée », « Le mystère de Séraphin Monge » en constitue à la fois la suite et l’éclairage d’un certain nombre de zones d’ombre qui y avaient été … Lire la suite