☀︎
archives

Usine

Ce tag est associé à 5 articles

Note de lecture : « À la ligne – Feuillets d’usine » (Joseph Ponthus)

L’étonnante et superbe poésie prolétaire d’un journal d’intérimaire dans l’agro-alimentaire breton. x En entrant à l’usine Bien sûr j’imaginais L’odeur Le froid Le transport de charges lourdes La pénibilité Les conditions de travail La chaîne L’esclavage moderne Je n’y allais pas pour faire un reportage Encore moins préparer la révolution Non L’usine c’est pour les … Lire la suite

Note de lecture : « Jusqu’à la bête » (Timothée Demeillers)

La tête contre les murs de l’usine à viande. x Tout est plus difficile aujourd’hui, c’est sûr, enfermé à double tour dans cette geôle de béton et de barbelés, à entendre les cris, à entendre les claquements des lourdes portes métalliques, à entendre tout ce vacarme, comme un rappel de l’usine, des hurlements des scies … Lire la suite

Note de lecture : « La paie du samedi » (Beppe Fenoglio)

Le tragique retour à la norme d’un jeune maquisard italien après la deuxième guerre mondiale. x Publié en 1969, six ans après sa mort, « La paie du samedi » était pourtant le premier roman de Beppe Fenoglio, sur lequel il retravailla longuement, à plusieurs reprises durant sa brève carrière littéraire, de ses premières nouvelles en 1952 … Lire la suite

Note de lecture : « Rituel du mépris » (Antoine Volodine)

Apprendre à s’effacer pour survivre, ou vaincre paradoxalement l’ennemi : le troisième opus poétique et politique d’Antoine Volodine. x RELECTURE Publié en 1986 dans la collection Présence du Futur de Denoël, le troisième roman d’Antoine Volodine, couronné par le Grand Prix de la Science-Fiction Française en 1987, creusait plusieurs sillons abordés dès l’origine dans « Biographie … Lire la suite

Note de lecture : « La neige noire d’Oslo » (Luigi Di Ruscio)

Monologue autobiographique d’une éclatante poésie, mêlant intimement le sol de l’usine, le quotidien familial et la grande socio-politique. x Publiée en 2010, traduite en français en 2014 par Muriel Morelli aux éditions Anacharsis, cette ultime œuvre en prose du singulier poète italien Luigi Di Ruscio, décédé en 2011, s’offre comme un récit de vie unique, … Lire la suite