☀︎
archives

Uruguay

Ce tag est associé à 6 articles

Note de lecture : « Argent brûlé » (Ricardo Piglia)

Argentine, 1965 : Une traque hallucinée à la suite d’un braquage. Un roman noir saisissant pour exprimer le piège de la violence. x Dans une période trouble de l’histoire argentine, de paranoïa politique, de répression et de violence extrême, ici en filigrane, Ricardo Piglia fait la chronique d’un casse, un braquage sanglant de transporteurs de fonds qui eut … Lire la suite

Note de lecture : «Scipion» (Pablo Casacuberta)

Aníbal réconcilié avec son Histoire. x Mortifié d’avoir toujours été en-deçà des attentes de son historien de père, éminent spécialiste de l’histoire antique et grand séducteur, d’avoir toujours été en butte à son mépris et à sa dérision pour n’avoir pas su se forger un destin de vainqueur, son fils Aníbal Brener a tout laissé … Lire la suite

Note de lecture : « Des monstres littéraires » (Jérôme Orsoni)

Reflets dans les miroirs des monstres littéraires. x Le Dr Odake, un écrivain émigré dans l’autre hémisphère à Montevideo envoie après des années un manuscrit au narrateur, son ami parisien, dix-huit nouvelles explorant en une centaine de feuillets les jeux de miroirs en littérature et les liens entre réel et fiction, que cet ami nous invite à découvrir à sa … Lire la suite

Note de lecture : « Allemagne, Allemagne ! » (Felipe Polleri)

Traquer en un délirant flot d’humour noir l’identité psychiatrique et veule du nazisme. x Publié en 2013 en Uruguay, traduit en novembre 2014 par Christophe Lucquin pour sa propre maison d’édition, le dernier en date des romans de Felipe Polleri, après, dans notre langue, « Baudelaire » (2007) et « L’ange gardien de Montevideo » (2012), poursuit, avec peut-être encore … Lire la suite

Note de lecture : « L’ange gardien de Montevideo » (Felipe Polleri)

Être ou non dans la tête du concierge suppléant, angélique et idiot. x Publié en 2012, traduit en français en 2013 par Christophe Lucquin aux éditions du même nom, qu’il anime, le onzième texte de l’Uruguayen Felipe Polleri (et son premier ouvrage traduit en français) a tout pour intriguer, déranger et séduire. En un saisissant … Lire la suite

Note de lecture : « La convergence des alizés » (Sébastien Lapaque)

Une superbe ode au « vrai » Brésil contemporain et historique, loin des clichés usuels. x Le nouveau roman de Sébastien Lapaque est attendu en cette fin août 2012, pour la « rentrée littéraire » (l’odieuse expression…), chez Actes Sud. x Auteur éclectique que j’apprécie, depuis son tout premier roman de 1998 (« Les barricades mystérieuses »), en passant par son … Lire la suite