☀︎
archives

Uchronie

Ce tag est associé à 19 articles

Note de lecture : « Civilizations » (Laurent Binet)

Une uchronie rusée pour jouer avec l’Histoire politique, religieuse et sociale issue de la Renaissance européenne : et si les Incas avaient débarqué en Espagne en 1530 ? Une belle réussite. x Neuf ans après « HHhH », quatre ans après « La septième fonction du langage », Laurent Binet nous revenait en ce mois d’août 2019 avec un … Lire la suite

Note de lecture : « La machine à différences » (William Gibson & Bruce Sterling)

Un thriller étourdissant dans le 1855 uchronique de l’industrialisme politique et de l’ordinateur mécanique triomphants à Londres. x RELECTURE Mick secoua la tête. – Les gens de Byron, dit-il, les gens de Babbage, les Radicaux industriels – ce sont eux les maîtres de la Grande-Bretagne ! Nous leur appartenons, ma petite, le globe entier est … Lire la suite

Note de lecture : « Underground Airlines » (Ben H. Winters)

La guerre de Sécession n’a pas eu lieu, et en 2016 l’esclavage est toujours légal dans quatre États américains : une uchronie incisive et violente, menée comme un thriller machiavélique. x Aucun amendement futur apporté à la Constitution ne saurait affecter les cinq articles précédents. De plus, aucun amendement apporté à la Constitution ne saurait … Lire la suite

Note de lecture : « Anti-glace » (Stephen Baxter)

Une petite fantaisie technologique au parfum steampunk et allégorique x x C’est à l’inauguration de la Nouvelle Grande Exposition, le 18 juillet 1870, que je fis la connaissance de Josiah Traveller en personne, même si j’avais entendu pendant mon enfance les histoires que racontait mon frère Hedley sur les diableries perpétrées par l’anti-glace de ce … Lire la suite

Note de lecture : « Voyage » (Stephen Baxter)

Une belle uchronie de la conquête spatiale 1970-1990 qui laisse toutefois un sentiment mitigé. x x Cela faisait un bon moment que j’avais envie d’aller voir de plus près le travail de Stephen Baxter, l’un des papes proclamés – depuis plus de vingt ans maintenant – de la hard science au sein de la science-fiction, … Lire la suite

Note de lecture : « Sayonara baby » (Fabrice Colin)

Traquer l’impossible réalité entre Pearl Harbor et les camps d’internement en Californie, à l’intérieur d’un autre Monterey 1967. x Le désert. Sous le ciel crépusculaire, piqueté de vautours, se dévoile une gigantesque étendue grisâtre hérissée de carcasses métalliques. Au loin, on aperçoit des falaises couvertes de broussailles pelées, nées d’un déluge ancien, et la ligne … Lire la suite

Lecture BD : « Metropolis – 4 » (Serge Lehman, Stéphane de Caneva, Dimitris Martinos)

Quatrième et dernier tome d’une série fondamentale de la bande dessinée contemporaine. x Publié en janvier 2017 chez Delcourt, le quatrième tome de la série « Metropolis » conclut en beauté l’histoire déchiquetée de l’inspecteur Gabriel Faune dans l’Interland franco-allemand de 1935, où la première guerre mondiale n’a jamais eu lieu, et où les dirigeants Briand et … Lire la suite

Note de lecture : « Picatrix – L’échelle pour l’enfer » – Eymerich 6 (Valerio Evangelisti)

La rigueur fanatique d’Eymerich forcée de côtoyer les musulmans d’Espagne, en attendant – pour lui – pire. x Publié en 1998, traduit en français en 2002 par Serge Quadruppani chez Rivages, le sixième volume de la saga Eymerich (dont le principe général de construction a été exposé dans la note à propos du premier d’entre … Lire la suite

Lecture BD : « Metropolis – 3 » (Serge Lehman, Stéphane de Caneva, Dimitris Martinos)

La société se mécanise, les études spatiales progressent, l’enquête avance. Et un étrange illustrateur de SF apparaît. x Publié en août 2015 chez Delcourt, le troisième volume de la furieuse série BD trans-expressionniste concoctée par Serge Lehman au scénario, Stéphane de Caneva au dessin et Dimitris Martinos à la couleur, après le formidable exposé liminaire … Lire la suite

Note de lecture : « Résistance » (Owen Sheers)

Une jolie uchronie galloise et bucolique qui n’a pourtant pas pu me convaincre. x Publié en 2007, finement traduit en français en 2009 chez Rivages par Bernard Hoepffner, le premier roman du poète et prodige polygraphe gallois Owen Sheers a connu un succès quasiment mondial. x Grande-Bretagne, 1944. Alors que, l’URSS ayant (provisoirement ?) rendu … Lire la suite