☀︎
archives

Trafics

Ce tag est associé à 17 articles

Note de lecture : « Lëd » (Caryl Férey)

Dans le froid glacial de la deuxième plus grande ville polaire du monde, au cœur de la Sibérie arctique, une enquête policière d’abord presque anodine qui fait vaciller les certitudes et les arrangements commodes d’une lisse façade post-soviétique. x Deux millions et demi d’hommes relevaient des différentes structures de sécurité, auxquels il fallait ajouter les … Lire la suite

Note de lecture : « Manaus » (Dominique Forma)

Sur les traces d’anciens de l’OAS réfugiés en Amérique du Sud en 1964, un beau récit sec et sombre, d’honneur et de fidélité, de coups tordus et de trahisons. x J’ai goût pour l’obéissance. La mienne, comme celle des autres. À chacun sa place ; se surestimer n’est pas un péché, c’est une faute impardonnable. … Lire la suite

Note de lecture : « Arène » (Négar Djavadi)

Belleville-Sud, entre reflet des caricatures médiatiques orientées de nos cocons numériques et bûcher des vanités d’un âge des cynismes triomphants. Brillant. x Si sa mère n’avait pas poussé la porte de sa chambre en hurlant, il ne serait jamais sorti. Trois jours que t’es là Allongé sur ce lit comme un mollusque à regarder le … Lire la suite

Note de lecture : « Wastburg » (Cédric Ferrand)

Une fantasy crépusculaire et savoureuse, inventive et vénéneuse, dans les ruelles corrompues de la cité-état de Wastburg. x C’est dans les contreforts du massif des Malbroges que tout commence. L’eau qui ruisselle en rigole forme un ru puis enfle jusqu’à prétendre au titre de ruisseau. Quand il se jette sans peur du haut d’une cascade … Lire la suite

Note de lecture : « Gardien du temple » (Hervé Mestron)

Le rêve de Marbella a montré ses cendres : y a -t-il encore un temple à garder pour le rusé et ambitieux Ziz ? x ATTENTION : cette note de lecture, malgré des précautions, risque fort de dévoiler certains éléments importants de l’intrigue de l’ouvrage précédent de l’auteur, « Cendres de Marbella » (2017), que je vous … Lire la suite

Note de lecture : « Tokyo année zéro » (David Peace)

La langue reine de l’obsession intime et du malaise physique au service du très noir Tokyo en ruines de 1946. x Cinq ans après avoir achevé son magistral « Quatuor du Yorkshire », trois ans après sa redoutable post-conclusion, disjointe et différée, offerte par « GB 84 » (2004) et un an après l’alors relativement bizarre « 44 jours » (qui … Lire la suite

Note de lecture : « Manaraga » (Vladimir Sorokine)

Un fabuleux et hautement métaphorique thriller d’anticipation, à base d’art de cuisiner la littérature, (presque) stricto sensu. x Soir : Brochettes d’esturgeon grillées à L’Idiot. Roman bon poids, 720 grammes, du massif, 509 pages, papier vélin, reliure pleine toile. A largement suffi pour huit brochettes. Comme convenu, le client et ses sept invités avaient solennellement … Lire la suite

Note de lecture : « Réalités métissées » (Éric Bohème)

33 textes courts, de toute nature, insérés en coin adroit entre France et Côte d’Ivoire. x France et Côte d’Ivoire, Paris et Abidjan, campagne bourguignonne ou brousse du côté de Sassandra : deux univers disjoints, pourtant liés par l’Histoire comme par le présent, qu’il s’agit bien ici d’entrechoquer, entre joie et tristesse, entre gouaille et … Lire la suite

Note de lecture : « Aux fils du Calvaire » (Jean-Luc Manet)

Après « Trottoirs », un changement insidieux de décor pour poursuivre une abrupte saga de la cloche contemporaine, sans aucun romantisme et avec beaucoup de force intérieure. x Presque trois ans après « Trottoirs » (2015), voici donc le retour du beau et rare personnage de Jean-Luc Manet, un perdant magnifique comme on en fait peu de nos jours, … Lire la suite

Note de lecture : « On ne joue pas avec la mort » (Emily St. John Mandel)

Une enquête soigneusement délirante dans laquelle les réalités se terrent dans les portes dérobées du récit. x Publié en 2010, traduit en français en 2013 chez Rivages par Gérard de Chergé, le deuxième roman de la Canadienne anglophone Emily St. John Mandel confirmait, un an après « Dernière nuit à Montréal », une singulière capacité à offrir des … Lire la suite