☀︎
archives

Torture

Ce tag est associé à 28 articles

Note de lecture : « Aucune pierre ne brise la nuit » (Frédéric Couderc)

Un retour brûlant sur la dictature militaire argentine et certaines de ses filiations et alliances objectives, au fil d’une histoire d’amour paradoxale. x Venganza. Les fois où il s’interrogeait sur son désir de réparation, Gabriel tournait en rond. La justice fonctionnerait peut-être un jour en Argentine, des politiques auraient le cran d’abolir les lois d’amnistie, … Lire la suite

Note de lecture : « Les martyrs et les saints » (Larry Fondation)

Toujours renouvelés et de plus en plus mutants, les flashs narratifs brutaux des marges de Los Angeles. x Femme en bustier Nous avons grimpé une courte volée de marches pour rejoindre sa chambre. Nous avions bu toute la soirée sur un pas de porte. Nous avions siroté (avec classe) du whisky caché dans un sac … Lire la suite

Note de lecture : « L’École d’impiété » (Aleksandar Tišma)

Quatre nouvelles d’une ex-Yougoslavie marquée par l’Histoire longue et par les méandres bureaucratiques, projetés dans l’intimité de la mémoire mélancolique. x C’est lors de la récente (13 juillet) soirée « Littératures d’ex-Yougoslavie » à la librairie Charybde (129 rue de Charenton 75012 Paris) qu’Emmanuel Ruben a inclus parmi ses choix roboratifs le travail d’Aleksandar Tišma, permettant à … Lire la suite

Note de lecture bis : « Nocturne du Chili » (Roberto Bolaño)

À propos notamment du Chili de 1973, le somptueux et inquiétant souvenir muet d’un silence complice, et davantage. x RELECTURE Comme le dit en substance ma collègue et amie Charybde 7 dans sa superbe note de lecture sur ce même blog (à lire ici), cette vraie-fausse confession monologuée, d’où le remords est particulièrement absent, constitue … Lire la suite

Note de lecture : « Double fond » (Elsa Osorio)

Quarante ans après, l’ombre vivace et noire des vols de la mort argentins. x Ce sont des pêcheurs qui l’ont trouvée, à La Turballe. Dans sa robe à fleurs, le visage serein, le corps bien conservé. Il n’y avait pas longtemps qu’elle était morte, a dit le médecin légiste. Maintenant que j’ai pu mener l’enquête … Lire la suite

Note de lecture : « L’Histoire de la colonne infâme » (Alessandro Manzoni)

Lorsque l’injustice instrumentalisait la torture sous la pression populaire supposée, en 1630. x Les juges qui, à Milan, en 1630, condamnèrent aux supplices les plus atroces quelques individus accusés d’avoir propagé la peste, à l’aide de certaines inventions non moins stupides qu’elles étaient horribles, crurent avoir fait une chose tellement digne de mémoire que, dans … Lire la suite

Note de lecture : « Nocturne du Chili » (Roberto Bolaño)

Confession sans culpabilité d’un prêtre à l’agonie, complice de la junte chilienne, et monologue d’une intensité poétique exceptionnelle. x Exilé au Mexique avec sa famille quand il avait quinze ans, Roberto Bolaño (1953 – 2003) était revenu au Chili en 1973 quelques jours seulement avant le coup d’état. Il avait alors vingt ans et fut … Lire la suite

Note de lecture : « Contes du soleil noir : Arbre » (Alex Jestaire)

De Canary Wharf au Gujarat, un bref regard de biais sur un âge démoniaque en gestation. x x x Un arbre. Tu n’y es pas encore mais tu reconnais cette forme familière entre toutes – les arbres ne sont-ils pas les meilleurs amis des oiseaux ? Seulement cet arbre-là est différent, unique, ne serait-ce que … Lire la suite

Note de lecture : « Sniper » (Pavel Hak)

La guerre civile désirée et orchestrée, nue et crue. x Mon devoir est de tuer. Frapper mortellement (en une fraction de seconde) ce qui est condamné à mort. Par qui ? Pourquoi ? La guerre n’admet pas de questions. Opposants au régime, hommes et femmes errants, soldats ennemis, rebelles financés par les puissances étrangères, enfants, … Lire la suite

Note de lecture : « Une nuit de chien » (Juan Carlos Onetti)

La nuit du coup d’État, toute en mortelles confusions. x Weiss avait dit au téléphone : – Il paraît qu’il y a un billet pour vous. Rien de sûr. Un garçon d’en haut, il sait qui vous êtes. Au First and Last, vous connaissez ? D’accord, ce soir à neuf heures. Bonne chance, c’est tout. … Lire la suite