☀︎
archives

Tendresse

Ce tag est associé à 24 articles

Note de lecture : « Requiem pour une apache » (Gilles Marchand)

Une fable alerte, poignante et paradoxalement enjouée pour un moment bien particulier de la vie de certains humiliés et offensés – lorsque la farce et le tragique se mêlent si étroitement dans la poésie et dans la musique. x Parution : 21 août 2020 Il aurait fallu commencer par le début mais le début, on … Lire la suite

Note de lecture : « Ça fait longtemps qu’on s’est jamais connu » (Pierre Terzian)

Les aventures hilarantes, tendres et faussement cyniques d’un éducateur remplaçant dans les garderies d’enfants de Montréal. x 6 h 15. Shit. Mon téléphone vibre. Quel rêve étrange. Un énorme bébé me berçait dans ses bras. Des papillons bleus sortaient de sa bouche par milliers. Je suis au Québec. Nous sommes en janvier 2017 et je … Lire la suite

Note de lecture : « Le pilon » (Paul Desalmand)

La vie d’un livre, racontée par lui-même. Savoureux et malicieux. x Un roman doit commencer par une gifle et se terminer par un coup de poing, me dit un frère de papier. Pour un autre, il faut impérativement un cadavre dans le premier chapitre. Tous se méprennent sur mon projet. Je souhaite uniquement raconter ma … Lire la suite

Note de lecture : « 96 – Bric-à-brac au bord du lac » (Charles Sagalane)

L’étonnante poésie du bric-à-brac, du superflu, du qui-pourrait-toujours-servir, de sa constitution et de sa libération. x J’ai hérité de mes aînés un bric-à-brac au bord du lac Savez-vous ce qu’ont en commun une première apparition au feuilleton (PAF !), des carnets récents des arrivages à classer (CRAC !), des objets usuels personnalisés avec simplicité (OUPS … Lire la suite

Note de lecture : « Des mirages plein les poches » (Gilles Marchand)

Cinq nouvelles inédites et neuf nouvelles plus anciennes pour composer comme un bréviaire poétique de la forme courte, rêveuse et malicieuse. x Beaucoup de lectrices et de lecteurs connaissent et aiment désormais Gilles Marchand à travers ses deux romans publiés chez Aux Forges de Vulcain, « Une bouche sans personne » (2016) et « Un funambule sur le … Lire la suite

Note de lecture : « Nous sommes de grands chiens bleus » (Laurence Albert)

Vingt textes courts pour saisir des moments-clé de passés et de présents, avec tendresse et ironie. x La route crevait le paysage. Je m’étais trompée à un embranchement et ne cherchais plus à atteindre ma destination initiale. Je roulais. J’avais ouvert les vitres de la voiture malgré la fraîcheur. L’air entrait violemment et faisait pleurer … Lire la suite

Note de lecture : « Les grandes marées » (Jim Lynch)

Magie adolescente, écologiquement inspirée et paisiblement dramatique, le long des golfes et sur l’estran. x Très tôt, j’ai compris que lorsque vous racontez aux gens ce que vous observez à marée basse, ils pensent que vous exagérez ou que vous mentez, alors qu’en fait vous essayez simplement d’expliquer des choses étranges et merveilleuses, aussi clairement … Lire la suite

Note de lecture : « Prière pour ceux qui ne sont rien » (Jerry Wilson)

Dans la dèche avec les clochards au Service des Parcs et Espaces Verts de l’Idaho. x x x Ce qui rendait ce mémorial ridicule, c’est que les clodos n’avaient jamais aimé One-Beer Bob. Pourtant, quand ils avaient appris son décès et qu’on avait retrouvé son corps noyé et décomposé dans la ravine, les clodos s’étaient … Lire la suite

Note de lecture : « Sanguines » (Pascale Pujol)

Rituels de domination et interdits subtils autour des imaginaires multiples du sang menstruel. x Autrice découverte relativement récemment ici, par deux belles nouvelles insérées dans les anthologies collectives Antidata « Parties communes » (2016) et « Petit ailleurs » (2017), Pascale Pujol nous offre son deuxième recueil de nouvelles, toujours chez Quadrature, trois ans après « Fragments d’un texto amoureux », … Lire la suite

Note de lecture : « Agacement mécanique » (Olivier Hervy)

Joliment vindicatif, le deuxième recueil d’observations brèves et d’aphorismes d’Olivier Hervy x « Vous êtes libre ce soir ? », me demande ce gros moustachu rougeaud au bureau de vote. Il ne semble pas trop déçu du refus, comme habitué. Cinq ans après « Expertise », et en attendant « Formulaire » (2014) et « En bataille » (2016), le deuxième recueil d’Olivier … Lire la suite