☀︎
archives

Tendresse

Ce tag est associé à 33 articles

Note de lecture : « Angélus des ogres » (Laurent Pépin)

Un formidable exercice de psychologie fantastique des profondeurs, une démonstration de tendresse et de bienveillance appliquées au traumatisme et à l’horreur : un court roman poétique qui fait suite et honneur à « Monstrueuse féérie ». x J’habitais dans le service pour patients volubiles depuis ma décompensation poétique. Au fond, je crois avoir toujours su que cela … Lire la suite

Note de lecture : « La musique des mots » (Arthur H)

Presque trente ans de poésie inscrite au creux de la chanson, du blues, du jazz et du rocailleux. x En grandes manœuvres depuis six mois À chaque escale je pense à toi À Barcelone et à Casablanca Je t’ai envoyé quelques lettres déjà J’ai rencontré plusieurs femmes de choix Et j’ai souvent refusé leurs caresses … Lire la suite

Note de lecture : « Le manège des oubliés » (Jacques Josse)

Vingt-sept nouvelles pour dire en beauté, en poésie et en mélancolie étrangement zen les fins de parcours de vies éternellement cabossées, mais pas pour autant négligeables. x La lune froide et livide apparaît vers dix heures du soir. Elle brille là-haut mais également à ras de terre, dans les crevasses où elle flotte au creux … Lire la suite

Note de lecture : « pleine terre » (Corinne Royer)

De la tragédie réelle d’un agriculteur en cavale abattu par les gendarmes en 2017, extraire la vérité technique et poétique d’un moment de bascule du monde, et pas uniquement du monde rural. x C’était le jour mais il lui semblait que la nuit ne finirait plus. Allongé à même la sente où courait une végétation … Lire la suite

Note de lecture : « Le chien a des choses à dire » (Jean-Marc Agrati)

Enfin de retour, « Le chien a des choses à dire » est toujours aussi affreusement et délicieusement mordant, dix-sept ans après sa première publication. Alerte sauvage dans la pop culture et dans les cages d’escalier, sang, stupre et bière pas seulement au lycée, mais dans tout le sens de la vie. Phénomène retors et poétique en … Lire la suite

Note de lecture : « Love Parade » (Philippe Hebrard)

Dix-sept moments fugitifs, dix-sept tendresses ou ironies, dix-sept frictions ou caresses entre hommes et femmes. Savoureux, bizarrement poétique et malin comme tout. x Assis sur le trône de mon palais des vents, qui a fini par s’effondrer sur lui-même, j’ai survolé l’existence en ignorant ses nécessités, refusant de monter sur le ring d’une réalité qui … Lire la suite

Note de lecture : « Spermogramme » (Pierre Escot)

La somptueuse grenade à fragmentation qui marquait le début du travail de Pierre Escot, enfin disponible. x Tu es là ? Viens près de moi. Qu’est-ce que t’as ? – Rien. Pourquoi tu me regardes comme ça ? – Alors tu y vas ? – Non, pas encore – Qu’est-ce que tu attends ? – … Lire la suite

Note de lecture : « Finir les restes » (Frédéric Fiolof)

La nécessaire colère du deuil des parents comme vous ne l’avez jamais lue. Une magie poignante et salutaire. x Je suis l’humble orphelin selon l’ordre des choses. L’ordre des chiffres. 1 + 1 = 0. Faut-il s’en prendre à l’arithmétique ? Absurde. Ferme ton clapet. Avance. Marche dans la nuit de ta petite poésie ventriloque. … Lire la suite

Note de lecture : « L’ange rouge » (François Médéline)

À Lyon, une série de crimes atroces aux multiples lignes de fuite met sous tension une équipe de police quelque peu atypique. Sombre et réjouissante, une haletante poursuite de certaines faces obscures de la capitale des Gaules. x x Le hors-bord de la brigade fluviale s’est élancé sur le Rhône. Mamy était calée sur la … Lire la suite

Note de lecture : « Requiem pour une apache » (Gilles Marchand)

Une fable alerte, poignante et paradoxalement enjouée pour un moment bien particulier de la vie de certains humiliés et offensés – lorsque la farce et le tragique se mêlent si étroitement dans la poésie et dans la musique. x Parution : 21 août 2020 Il aurait fallu commencer par le début mais le début, on … Lire la suite