☀︎
archives

Témoignage

Ce tag est associé à 20 articles

Note de lecture : « Carnets de WWOOFing » (Jean-Jacques Fasquel)

Découvrir le WWOOFing à travers dix expériences détaillées et diversifiées. x Connaissez-vous le wwoofing ? Depuis 1971 et sa (presque) formalisation en Grande-Bretagne par Sue Coppard, le mouvement World Wide Opportunities on Organic Farm (nom adopté après l’abandon du précédent, « Working Weekends on Organic Farms », dont la connotation pouvait induire en erreur, à propos notamment … Lire la suite

Note de lecture : « Omar et Greg » (François Beaune)

Le récit fantastique et réel d’une convergence inattendue et dérangeante, loin des clichés comme des récupérations. x x Je crois que si l’on veut qu’une personne nous reste antipathique, il nous faut absolument refuser de la connaître. (Milena Agus) x Cinq ans après son beau et rusé « La lune dans le puits » (2013) et un … Lire la suite

Note de lecture : « Pilotes de combat » (Nicolas Mingasson)

La mort dans le ciel, en Afghanistan. La chronique précise et émouvante d’un tragique accident d’hélicoptère. x Journaliste, photographe et écrivain, Nicolas Mingasson avait su avec un redoutable talent nous faire partager le quotidien, avec ses dits et ses non-dits, d’un groupe de combat français dans l’Afghanistan de 2010 (« La guerre inconnue des soldats français », … Lire la suite

Note de lecture : « 492 – Confessions d’un tueur à gages » (Klester Cavalcanti)

La vertigineuse carrière d’un chasseur-pisteur amazonien, devenu tueur à gages de proximité pendant trente ans. x Cela faisait environ trois heures que Júlio épiait le pêcheur Antônio Martins en pleine jungle amazonienne, à la frontière du Maranhão et de la partie nord de Goiás – actuel État du Tocantins, fondé en octobre 1988. La chaleur … Lire la suite

Note de lecture : « Daewoo » (François Bon)

Les lendemains mortels d’une catastrophe sociale qui n’eut jamais rien de naturel. Une magnifique et pudique chronique de la casse impavide. x Y aurait-il dans la surface ordinaire à nous tous laissée en partage des points d’éruption pour gisements de colère, et ailleurs des îlots où marcher sans rien entendre que le bruit d’un danger … Lire la suite

Note de lecture : « Climats de France » (Marie Richeux)

La pierre, sociale, malmenée et trahie, en ultime trait d’union de destins divergents jamais correctement ressoudés. x En rentrant à Paris lors du premier voyage, je portais très fort en moi l’empreinte du bâtiment. Quelques rebonds sur Internet transformaient l’essai : l’homme qui avait imaginé la cité Climat de France à Alger à la fin … Lire la suite

Note de lecture : « Camarade Lune » (Barbara Balzerani)

L’interrogation lucide et poignante d’une non-repentie des années de plomb. x Non, même le visage de son père bien-aimé marqué par la douleur de l’échec n’aurait pu l’arrêter. Et, en disant qu’elle partait, elle s’était enfuie, n’emportant avec elle que la petite fille qu’elle avait été et à qui elle avait juré qu’elle n’aurait d’autre … Lire la suite

Note de lecture : « Éclairs lointains – Percée à Stalingrad » (Heinrich Gerlach)

Stalingrad du côté allemand, à hauteur d’hommes désemparés en proie au chaos et au doute. Un document exceptionnel malgré ses biais inévitables. x Ce récit romancé (l’édition précise en postface qu’en dehors de quelques généraux très haut placés et célèbres – Paulus, le commandant en chef de la VIe armée et de la « forteresse Stalingrad », … Lire la suite

Note de lecture : « Le livre que je ne voulais pas écrire » (Erwan Larher)

Leçon d’écriture in vivo : rester intelligent tout en étant poignant, à partir d’une expérience personnelle atroce. Du grand art, et pas uniquement. x Tu pénètres dans la salle. Sensations familières, plénitude immédiate : un concert de rock. Tu ne les comptes plus mais à chaque fois le même enchantement, la même excitation, allez, vas-y, … Lire la suite

Note de lecture : « Auschwitz et après » (Charlotte Delbo)

À facettes, le récit extraordinaire d’une déportation à Auschwitz en 1943-1945, et du retour. x   O vous qui savez saviez-vous que la faim fait briller les yeux que la soif les ternit O vous qui savez saviez-vous qu’on peut voir sa mère morte et rester sans larmes O vous qui savez saviez-vous que le … Lire la suite