☀︎
archives

Survie

Ce tag est associé à 34 articles

Note de lecture : « Les martyrs et les saints » (Larry Fondation)

Toujours renouvelés et de plus en plus mutants, les flashs narratifs brutaux des marges de Los Angeles. x Femme en bustier Nous avons grimpé une courte volée de marches pour rejoindre sa chambre. Nous avions bu toute la soirée sur un pas de porte. Nous avions siroté (avec classe) du whisky caché dans un sac … Lire la suite

Note de lecture : « Aux fils du Calvaire » (Jean-Luc Manet)

Après « Trottoirs », un changement insidieux de décor pour poursuivre une abrupte saga de la cloche contemporaine, sans aucun romantisme et avec beaucoup de force intérieure. x Presque trois ans après « Trottoirs » (2015), voici donc le retour du beau et rare personnage de Jean-Luc Manet, un perdant magnifique comme on en fait peu de nos jours, … Lire la suite

Note de lecture bis : « Hauts-fonds » (Dov Lynch)

Dans les ruines de Vienne en 1945, un bien curieux voyage aux confins de ce que la mémoire peut supporter ou enfouir. x En 2015, j’avais beaucoup aimé « Mer noire », étonnant premier roman d’un diplomate irlandais, écrit directement en français, narrant un fort curieux périple contemporain, de l’île atlantique jusqu’en Abkhazie. Ce deuxième roman, publié … Lire la suite

Note de lecture : « Rouge pute » (Perrine Le Querrec)

Transformer la parole brute de la violence faite aux femmes. x Année après année depuis 2003, Perrine Le Querrec poursuit entre autres quêtes littéraires et humaines un formidable travail de mise en langage, en poésie ou en pamphlet, d’un matériau particulièrement brutal et particulièrement symptomatique des maux et des souffrances radicales qui nous entourent, avec … Lire la suite

Note de lecture : « Tatouage » – Pepe Carvalho 1 (Manuel Vázquez Montalbán)

Entre Barcelone et Amsterdam, dans les plis de l’hédonisme et du politique, la naissance de l’un des plus puissants et attachants personnages du roman noir contemporain. x RELECTURE La salle sentait les rognons au xérès. Carvalho chercha une table dans un coin d’où il pourrait avoir une vue d’ensemble, tandis que l’air alourdi d’effluves de … Lire la suite

Note de lecture : « La cinquième saison » (N.K. Jemisin)

Un impressionnant roman d’amour et de haine dans un monde en proie aux séismes apocalyptiques. x Mais il faut contextualiser. Reprenons la fin du point de vue du continent. Considérons cette masse terrestre. Une masse terrestre des plus banales. Montagnes, plateaux, gorges, deltas – rien que de très ordinaire. Banale, si on oublie sa taille … Lire la suite

Note de lecture : « La forêt des renards pendus » (Arto Paasilinna)

Un gangster et un militaire, chacun fuyant ses propres démons, s’improvisent chercheurs d’or en Laponie. Énorme, absurde et joyeux. x Les habitants du vieil immeuble en pierre de taille, en bordure du parc de Humlegard, à Stockholm, étaient des gens aisés, à l’instar de Rafael Juntunen, gangster de son état. Juntunen était un célibataire d’une … Lire la suite

Note de lecture : « Le lac » (Yana Vagner)

Après l’épidémie, la survie dans l’isolement, l’apathie et la promiscuité. Obsédant, angoissant et pessimiste. x Ils étaient trop nombreux, ces gens qui me gênaient, et pour une raison ou une autre ils occupaient à présent tout le temps de Sergueï – je restais parfois des heures à tenter de croiser son regard, et je n’y … Lire la suite

Note de lecture : « Adieu sans fin » (Wolfgang Hermann)

Le portrait lumineux d’un fils décédé, par-delà le naufrage du deuil. x Comment dire l’obscurité, la pétrification du réel que représente la perte d’un fils ? Simplement fiévreux, Fabius, le fils du narrateur d’«Adieu sans fin» est décédé pendant son sommeil à l’âge de seize ans, au début d’un hiver rigoureux, un hiver saturé de neige … Lire la suite

Note de lecture : « Le grand jeu » (Céline Minard)

La formidable Montagne Analogique de la quête obsessionnelle du sens et de l’équilibre. x x Je peux, seule, grimper en m’auto-assurant. C’est long et technique mais c’est possible. Quand je suis sur une paroi, je peux utiliser cette corde, ces pitons et ce grigri qui bloquera ma chute et maintiendra la vitesse acceptable et le … Lire la suite