☀︎
archives

Surréalisme

Ce tag est associé à 23 articles

Note de lecture : « Le marteau sans maître » suivi de « Moulin premier » (René Char)

En 1934, le premier véritable recueil poétique, déjà fulgurant, de René Char. x RELECTURE Publié en 1934 aux Éditions surréalistes (et disponible de nos jours dans la collection Poésie de Gallimard), rassemblant alors des textes écrits depuis 1927, « Le marteau sans maître », s’il n’est pas la première publication de René Char mais sa quatrième, est … Lire la suite

Note de lecture : « Amatka » (Karin Tidbeck)

Fausse fable dystopique très rusée, magnifique abîme politique et surréaliste du langage et de la poésie. x Vanja de Brilar Essre Deux, assistante d’information auprès des Experts de l’hygiène d’Essre, était la seule passagère de l’autotrain pour Amatka. Dès qu’elle eut grimpé les marches, la porte se referma derrière elle et le train démarra d’un … Lire la suite

Note de lecture : « On est bien seul dans l’univers » (Philippe Curval)

21 nouvelles écrites entre 1975 et 2017 pour récapituler ou aborder l’un des monstres de la SF française x Qu’y a-t-il de commun entre un survivant qui se voit (littéralement) pousser des ailes, un ingénieur ivrogne errant avec son fils dans la jungle guyanaise, une jeune femme laissant d’elle une trace de selfies au Mexique, … Lire la suite

Note de lecture : « Ruines » (Perrine Le Querrec)

48 balles traçantes pour dire le mystère Unica Zürn x Soulignée d’un trait rouge à la naissance Tout au début du chemin Pour l’éclairer, des balles traçantes Il faut du temps pour purger sa peine Unica-perpétuité On sait, au moins depuis les violences à peine contenues de son recueil « La Patagonie », ou depuis le miracle … Lire la suite

Note de lecture : « La chaîne d’or » (Alexandre Grine)

Un bref et fascinant roman d’aventures russe de 1925, teinté d’un profond surréalisme. x « Le vent soufflait… », ayant écrit ces mots, je renversai l’encrier d’un geste maladroit, et la couleur de la petite flaque brillante me fit ressouvenir de la noirceur de cette nuit-là, quand j’étais couché dans le poste d’équipage de « L’Espagnole ». Cette coquille … Lire la suite

Note de lecture : « La Cache du Minotaure » (Undine Gruenter)

Cnossos à Montmartre : l’intense féérie d’une folle fable contemporaine. x Il faut imaginer ici la légende du Minotaure – ou plutôt, LES légendes du Minotaure, car, comme pour beaucoup de scènes mythologiques fondatrices, les récits sont multiples, contradictoires, incertains et évolutifs – prenant tout à coup une chair à la fois presque burlesque et … Lire la suite

Note de lecture : « J’entends ton rire lointain » (Gary Snyder)

Des Manichéens dont on retient surtout le grand rire, au loin, dans l’un des premiers textes du poète beat Gary Snyder. x x x C’est par l’attaque de la deuxième strophe, « J’entends ton rire lointain », que Mario Maurin et Laure Nguyen-Huynh ont choisi de traduire « The Manichaeans » pour leur édition chez Derrière la salle de … Lire la suite

Note de lecture bis : « Ferdière, psychiatre d’Antonin Artaud » (Emmanuel Venet)

Folie et poésie, contradictions médicales et sociales, par un angle profondément rusé. x Quand un poète égaré en médecine cherche un second souffle dans la psychiatrie, il lui plaît de devenir un paria aux yeux de ses confrères sérieux – ceux qui enseignent la palpation du foie et la suture des vaisseaux, qui sauvent ou … Lire la suite

Note de lecture : « La marraine du sel » (Maurice Fourré)

Drames de l’amour ou sorcellerie dans le bocage ? Un poétique et indécidable roman de 1955. x C’est en 1955 que paraît chez Gallimard ce deuxième roman de Maurice Fourré, romancier-poète ayant « débuté » cinq ans plus tôt, à soixante-quatorze ans, avec le soutien de Julien Gracq, d’André Breton et de Michel Butor (excusez du peu). … Lire la suite

Note de lecture : « Préférences » (Julien Gracq)

En deux essais généraux et onze approches d’auteurs, Gracq nous montre déjà, en 1961, comment la lecture nourrit son écriture. x Publié en 1961 chez José Corti, ce recueil rassemble l’essentiel de la production critique de Julien Gracq jusqu’à cette date, incluant le célèbre pamphlet « La littérature à l’estomac », déjà chroniqué ici pour sa parution … Lire la suite