☀︎
archives

Surnaturel

Ce tag est associé à 19 articles

Note de lecture : « Harold » (Louis-Stéphane Ulysse)

Les vérités fantastiques et rusées du tournage des « Oiseaux » de Hitchcock, sous le signe d’un étrange corbeau nommé Harold. x La bague, de plus près… Un nom gravé, en creux : « Harold ». L’homme recouvre ses mains de vieux gants isolants. Il prend la bague, se retourne vers le corbeau de plus en plus paniqué… Cette … Lire la suite

Note de lecture : « Le sexe du ministre » (Olivier Bordaçarre)

Le double corps du roi, à nu, en une superbe fable politique contemporaine. x Quatre ans après « Dernier désir » et un an et demi après « Accidents », Olivier Bordaçarre parvient à nouveau à nous surprendre et bousculer en beauté avec ce « Sexe du ministre » paru chez Phébus en avril 2018. Cette main appartenait à monsieur Claude … Lire la suite

Note de lecture : « Hildegarde » (Léo Henry)

Une spirale diabolique de narrations médiévales et autres pour traquer l’importance potentielle de Hildegarde de Bingen x Voici Hélendrude. On peut préférer l’appeler Elyndruda, ce qui sonne mieux, peut-être, à nos oreilles, et choisir en toute impunité de maquiller ses traits, de la décrire comme ceci ou comme cela, et reconstituer autour d’elle un monde … Lire la suite

Note de lecture : « Un blues de coyote » (Christopher Moore)

La tortueuse et hilarante quête imprévue de ses origines d’un vendeur d’assurances prodige. x Samuel Hunter s’affairait comme un beau diable dans son bureau, expédiait les appels téléphoniques, vérifiait les documents que vomissaient les imprimantes, tout en vociférant des instructions à sa secrétaire. Pendant ce temps, dehors, de la poudre magique farinait le trottoir. Sam … Lire la suite

Note de lecture : « L’Écuyère des vagues » (Alexandre Grine)

Aventure maritime et fantastique, irréalité, amour et beauté. x x J’avais tout juste apaisé ma faim quand j’avisai un vapeur en train d’amarrer vis-à-vis de la taverne ; j’attendis que les passagers commencent à descendre la passerelle, et me plongeai dans l’observation de la bousculade causée par leur désir d’arriver au plus tôt chez eux … Lire la suite

Note de lecture : « Malicia » (Leandro Ávalos Blacha)

Lune de miel chavirée à Gotham City, province de Cordoba, Argentine – et affolant tour de force. x x x Juan Carlos aurait bien aimé avoir des yeux dans le dos, histoire de ne pas perdre sa femme de vue. Devant lui s’étendaient les montagnes et, plus près, des terrasses d’immeubles avec des piscines pleines … Lire la suite

Note de lecture : « Le mystère de Séraphin Monge » (Pierre Magnan)

Le roman machiavélique de l’amour – presque – plus fort que la mort, dans la Provence alpine de 1920-1945. x Publié en 1990 chez Denoël, six ans après « La maison assassinée », « Le mystère de Séraphin Monge » en constitue à la fois la suite et l’éclairage d’un certain nombre de zones d’ombre qui y avaient été … Lire la suite

Note de lecture : « Le poids de son regard » (Tim Powers)

L’épique explication historique et surnaturelle de la notion romantique de « poète maudit », en très grand art. x RELECTURE Publié en 1989, traduit en français en 1990 par Pierre-Paul Durastanti chez J’ai Lu, et réédité chez Bragelonne en 2013, le septième roman de l’Américain Tim Powers, en général surtout connu comme l’un des grands réinventeurs du … Lire la suite

Note de lecture : « Le château d’Eymerich » – Eymerich 7 (Valerio Evangelisti)

Un château castillan kabbalistique comme nexus des forces potentiellement démoniaques qui s’agitent désormais en Eymerich. x Publié en 2001, traduit en 2012 par Sophie Bajard (avec la collaboration de Doug Headline) chez La Volte, le septième tome de la saga Eymerich (dont les principes généraux ont été exposés dans la note consacrée au premier volume, … Lire la suite

Je me souviens de : « L’affaire Charles Dexter Ward » (Howard Phillips Lovecraft)

Lovecraft, les grimoires poussiéreux, l’horreur et la folie. Vieux souvenir d’un premier contact. x C’est par cette nouvelle de 1941 (ou ce court roman, avec ses 185 pages tout de même), traduite en français en 1956 par Jacques Papy chez Présence du Futur, rééditée en 1972 par J’ai Lu, à une époque où l’abondante production … Lire la suite